Partagez | 
 

 J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jigoku D. Shirotsune
Caporal
avatar
Messages : 1992
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 27
Localisation : Un asile, sur une île dans l'océan pacifique.

Feuille de personnage
Puissance: 700
Niveau Réputation: 2
Berrys: 3 000 000

MessageSujet: J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]   Lun 8 Aoû - 18:44

J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque !

Forest Town… j'avais vue l'excellence de la beauté avec Paradise, mais je revenais à la réalité avec un tel lieu. Oui, l'architecture des édifices étaient magnifiques. Surement qu'en d'autres lieux cela aurait pu être l'œuvre d'un génie. Hélas ici, c'est l'œuvre d'un fou et en l'occurrence, une folle. Sainte Lady Lou, Dragon Céleste de son état. Une femme qu'on dit magnifique, mais aussi froide que la glace. Les rois, les reines ou même les simples dirigeants ont des responsabilités. Un peuple à aider et protéger. Il faut croire que dans ce monde, tous n'ont pas les mêmes priorités… c'est dans cette optique que je me rendais à Forest Town. Sainte Lady Lou vit dans le luxe et l'opulence depuis trop longtemps. J'allais lui rappeler lui rappeler que son peuple se meurt sous ses pieds. En gros, je comptais foutre la merde et me bidonner ensuite devant un bon repas.
Les puanteurs des bas quartiers n'avaient d'égale que celle des bandits qui y faisaient la loi. La Marine a longtemps soupçonné Lady Lou de financer les groupes criminels. Pour réduire la population des bas quartiers. Hélas, elle jouit d'une protection à toutes épreuves avec son Statut de Dragon Céleste. Autrement dit, il est suicidaire d'attaquer un Dragon Céleste. Moi, j'ai le goût du risque et il faut un peu plus qu'un titre – non mérité – pour m'impressionner.
J'avais un plan, un plan en béton et pour cela, je devais me faire discret. Je devais absolument éviter qu'on sache que je suis un soldat de la Marine. Pour cela, j'avais revêtu un kimono très simple et mes sabres étaient dissimulés. Assez pour que de simples bandits ne les remarques pas. J'avais pris position dans un bar, pour passer le temps. Un court séjour sur Forest Town n'est pas dangereux, même sans masque. Une toux pendant quelques jours une fois l'air ambiant plus pure. Un séjour qui ne doit pas excéder une semaine, si l'on ne veut pas de graves complications. Je devais donc faire vite et ce n'était pas mon genre de me presser. D'où ma présence au bar, alors que j'étais là depuis deux jours déjà. J'avais à ma ceinture un masque à gaz, au cas où. Une vraie camelote, celle qu'ils vendent à un prix exorbitant près des taudis des bas quartiers.
Au moins, l'alcool qu'on servait ici n'était pas trop dégueu. Rien ne pousse avec ce gaz toxique, hormis une espèce de tubercule. Beaucoup la cuisine, mais d'autres préfèrent en faire de l'alcool. Disons que c'est une façon comme une autre pour supporter cet endroit. Au moins, ils ne manquaient pas d'ironie. L'Élixir Toxique, c'est ainsi que se nomme ce breuvage. C'était plutôt bon, même si ça ne valait pas un bon rhum. Distillé par les bonnes personnes, cela pourrait rapporter gros. Là, ce sont des bandits qui fabrique ça au fond de caves glauques et puantes. D'ailleurs, en parlant de bandits, un groupe faisait son apparition. Premier indice – hormis l'odeur – la réaction des clients. Ensuite, second indice, le tatouage qu'ils ont sur le front. Un cercle marqué d'une croix. Soit le gang le plus influent des bas quartiers. Autant dire que dès leur arrivée, ils imposent leur loi. Moi, je tentais de rester neutre et ce, même lorsqu'ils frappèrent un vieillard pour prendre sa place au comptoir. Je tenais bon, vraiment, mais là… tout dérape.

      — Eh bah eh bah, qu'avons-nous là… une jolie lapine blanche, tu ne voudrais pas nous tenir compagnie chérie ? Lance l'un des bandits, faisant ainsi hurler ses camarades.
      — Proposition alléchante, mais je vais devoir décliner, vois-tu, j'ai quelque chose en trop pour être une "jolie lapine blanche", après c'est peut-être ce que tu aimes…


Les clients se tenaient à l'écart, pour éviter les problèmes. Les bandits hurlèrent à nouveau de rire suite à ma réplique. Charriant au passage leur camarade. Camarade qui semblait moins jouasse que ses amis.

      — Très bien l'ami, dit-il en plantant un poignard sur le comptoir, tu vois ça ? demanda-t-il en pointant du doigt le tatouage sur front, c'est le gang des Creeper, alors mets-toi à genoux et implore ma clémence… lapin blanc.
      — C'est drôle quand même… on m'appelait toujours ainsi quand j'étais jeune, mais ma mère me soutenait que j'étais un renard… sais-tu pourquoi ?


Le bandit ne comprit pas où je voulais en venir et à vrai dire, je ne lui laissais pas le temps de répondre. Je sortais mon sabre de son fourreau et je fendais l'air d'un geste vif. Une seconde plus tard, le corps sans vie du bandit gisait sur le sol crasseux. Un silence macabre gagna la population du bar.

      — Oups…
      — Bordel, t'es qui au juste ? Lança l'un des bandits en se levant, prêt à se battre.
      — Un renard blanc…


Je ne leur laissais pas le temps de réagir, je me ruais sur eux. Quatre bandits, ce n'était pas ce que j'appelais un adversaire intéressant. Pour atteindre Lady Lou, il fallait bien commencer quelque part et la pègre locale me semblait être un bon début. Ma lame fendait l'air à quatre reprises. Une précision sanglante. Je ne les tuais pas, mais ils succomberaient surement à leurs blessures sur Forest Town. Je saisissais le torchon du barman, qui me regarda avec de gros yeux ronds. J'essuyais ma lame, puis je lui redonnais son torchon. Il n'osa pas bouger, il était comme… figé. Je rangeais ensuite mon sabre dans son fourreau. Pour sortir de là, je dû enjamber les corps des bandits. Sur le comptoir, j'avais pris soin de laisser un gros pourboire. Un petit dédommagement. Maintenant que j'avais l'attention de tout le monde, je devais me trouver un pirate. Un pirate un peu cinglé, prêt à tout pour faire parler de lui. Le genre de pirate qui ne rechigne pas à la tâche… est-ce que je pouvais trouver ça dans ce trou à rats ?
Revenir en haut Aller en bas
Shiva Irving Frostheart
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 353
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 27
Localisation : Est Blue

Feuille de personnage
Puissance: 565
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]   Mar 9 Aoû - 16:51


Son périple en solitaire à travers Est Blues avait mené la jeune femme sur une île qui lui était encore inconnue. La belle hésita un instant avant d’accoster à l’aide de son radeau de fortune, mais ça faisait maintenant un bon moment qu’elle était sur la mer qui était heureusement, calme et tranquille. Cependant, la fatigue commençait à se faire ressentir et il lui était impossible de fermer l’oeil sur son tas de planches flottantes au risque de se faire absorber par l’impitoyable étendue d’eau. Une étrange brume semblait surplomber la quasie totalité du lopin de terre et c’était pas une chose très rassurante. Très hésitante, la pirate approchait doucement, au risque de se faire repérer par une éventuelle milice. Mais qui irait se soucier d’une jeune femme fragile et seule..

Le pied posé sur le sable fin de ce nouveau lieu, Trois hommes, tout de noir vêtu intercepta la brune, ils portaient chacun un objet devant leur visage qui ressemblait à un masque, il était impossible pour Shiva de pouvoir les identifiers ou même les différencier. Quelque chose n’était pas net dans l’air environnant et par réflexe, Froggy utilisa son foulard pour se couvrir la moitié inférieur du visage.

Les trois hommes avaient dégainé leurs armes sans même prendre la peine de dire quoi que ce soit à l’étrangère fraîchement débarquée. Fatiguée et se demandant si le comité d'accueil était réellement pour elle, Shiva continuait son avancée comme si de rien n’était, ignorant littéralement les inconnus et allant de l’avant. L’un d’eux s’arrêta d’avancer, incitant les autres à faire de même.

Sur ordre de Sainte Lady Lou, arrêtez vous !” Criait-il sans même avoir attiré l’attention de la brunette. “Dernier avertissement, rendez vous ou nous utiliserons la manière forte !” Accentuait-il avant que la pirate s’arrête finalement de marcher sur la plage. Elle pencha la tête de travers sur le côté et la tourna pour les regarder. Délicatement et lentement, elle posa sa main droite sur le pommeau de son cimeterre accroché du côté gauche de sa taille. Les hommes l’avaient repéré et ils se mirent aussitôt en position d’attaque, prêt à lancer la charge.

La demoiselle se concentra un instant sur ses appuies avant de prendre les devants et de se propulser avec force et violence sur ces individus à l’aide de ses puissantes cuisses. L’action fut rapide et en un court instant elle se retrouvait devant le trio avant de dégainer aussi rapidement qu’assurément. Un coup net et précis et deux d’entres eux se firent taillader l’abdomen en large et en travers, dans le même instant, la main gauche de la jeune pirate attrapa le visage masqué du troisième larron avant de l'écraser avec panache sur le sable en continuant de maintenir la pression.

Personne donne d’ordre à Froggy, pas même ta Sainte Lady casse couille…” Lui disait-elle d’un ton sec, puis, elle lui retira son masque pour voir au moin l’un des visages de ses assaillants. Elle se redressa doucement, avec son cimeterre taché de sang en main et lui trancha la gorge sans autre forme de procès. L'accueil avait été plutôt rudimentaire, pour ne pas dire impoli, ça faisait à peine quelques minutes que Shiva était arrivée que déjà elle sentait qu’elle allait détester cet endroit. La jeune demoiselle essuya alors sa lame sur les vêtements d’une de ses victimes avant de vouloir la remettre à sa place. Hélas, elle n’eut pas le temps de rengainer, que déjà deux autres trio, probablement sous les mêmes ordres du premier se ruèrent vers sa position. C’était mauvais tout ça et Froggy n’avait aucunement l’intention de s’éterniser sur la côte. Elle rengaina tout de même son cimeterre et reprit appuie sur ses jambes pour bondir, cette fois ci en direction du centre de l’île, pour éviter une nouvelle confrontation dénué de sens.

Se sentant tout de même traquée, la brune continua de courir après être retombée au milieu de quelques civils qui furent aussi surpris qu’intrigués par son irruption si soudaine. Après plusieurs minutes de course aléatoire dans les ruelles de la ville, la demoiselle passait devant ce qui semblait être une auberge, les six hommes ne lui ayant pas lâcher la grappe, elle continuait sa course avant de passer aux abord d’un grand jeune homme arborant une crinière argenté et de beau yeux rouge transperçant. Shiva abaissa son foulard de devant son visage avant d’arriver à hauteur de sa position, le regard persistant sur sa personne, elle le dévisageait presque tout en continuant sa course.

Au moment où elle croisa l’inconnu qui sortait tout juste de l’établissement derrière lui, elle esquissa un sourire en coin à son attention puis sortit rapidement sa langue pour lécher une goutte de sang fraîchement atterri sur sa joue pâle et délicate.
Suivit de près par des assaillants acharnés, elle bondit ensuite pour atteindre le toit de la bâtisse avant qu’ils ne passent devant à leur tour. C’était donc tout là haut perchée, que la brunette comptait assister à la surprise des miliciens en découvrant le spectacle qui se trouvait derrière la porte encore entrouverte de la taverne.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://madelle.1fr1.net
Jigoku D. Shirotsune
Caporal
avatar
Messages : 1992
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 27
Localisation : Un asile, sur une île dans l'océan pacifique.

Feuille de personnage
Puissance: 700
Niveau Réputation: 2
Berrys: 3 000 000

MessageSujet: Re: J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]   Mer 7 Sep - 10:33

J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque !

La journée avait plutôt bien commencé avec cette virée au bar. J'en sortais avec un fin sourire, satisfait de cette entrée en scène. Maintenant, il ne me restait plus qu'à trouver un pirate. Pas n'importe quel pirate. Le genre complètement givré, prêt à attaquer Marinford avec une cuillère en bois. Les pirates qui veulent se faire un nom sont légion, mais peu on le courage d'affronter un Dragon Céleste. Encore moins oseront faire confiance à un Marine… mais ça, ce n'est qu'un léger détail.
Je m'attendais à devoir arpenter les rues crasseuses de Forest Town pour trouver mon pirate. Par chance, c'est lui qui vint à moi. Lui aussi semblait soigner ses entrées. Quelques mètres plus loin, une jeune femme atterrit au milieu des passants. Choqués, ils s'écartèrent. Par surprise ou par peur pour la plupart. Tout portait à croire qu'elle fuyait quelque chose, une aubaine pour moi. Je restais là, immobile en regardant cette jeune femme déambuler avec grâce au milieu des passants. J'ignore si c'était par provocation ou par arrogance, mais elle me dévisagea. Je ne décrochais pas de mon fin sourire, mais je gardais une main sur mon sabre. La jeune femme passa à côté de moi, léchant une goutte de sang qui s'était égarée sur sa joue. C'était mon pirate.
Tandis que la grenouille bondit sur les toits, plusieurs hommes qui la précédaient me firent face. Un désaccord j'imagine, Sainte Lady Lou fait la loi ici après tout et quiconque désobéit… meurt. Le règne de la terreur, même ces bandits en étaient victimes. Dommage pour eux, je ne comptais pas les plaindre. Face à moi, il n'était pas plus d'une dizaine. L'air rageur après avoir jeté un coup d'œil à l'intérieur de l'auberge. Mes sabres étaient visibles et quelques gouttes de sang avaient atterrit sur mon kimono. En d'autres lieux, ça n'aurait pas suffi pour m'accuser, mais ici, c'était amplement suffisant. L'un d'eux – qui semblait être le chef – envoya deux de ses hommes. Il ne semblait pas ouvert à la discussion. Les deux hommes s'approchèrent d'un pas incertain, tenant en tremblant leur lame émoussée. Je restais immobile, une main sur mon sabre. Leur chef s'impatientait et hurlait qu'ils attaquent. Les deux compères se regarde brièvement et attaque. J'attends la dernière seconde pour dégainer mon sabre. C'est avec facilité que je pars le premier, je sors un second sabre pour parer le second. Je désarme ce dernier sans mal et j'en fais de même pour son compagnon. Je fends l'air avec mes sabres, mais… aucune goutte de sang, rien. Les deux hommes se regardent, tétanisés de peur. Leur pantalon tombe sur leurs genoux et ils se retrouvent le cul à l'air. Tandis que je range mes sabres, j'éclate de rire. Les pauvres, ils fuient sans demander leur reste en tenant leur pantalon. Un show qui n'est pas au goût de leur chef, qui dégaine son pistolet et les abats comme des chiens, dans le dos. Mon sourire disparait aussitôt, pour laisser place à une froideur qu'on ne voit que très rarement sur mon visage.

      — T'es qui au juste toi ? Chasseur de Primes ? Pirate ? Ou un de ces connards de la Marine ? Tu crois que tu vas débarquer ici et dézinguer tout ce qui bouge sans en subir les conséquences ? Quand bien même tu nous tues tous, Sainte Lady Lou t'enverra à l'échafaud.
      — Trois…
      — Comment ? Qu'est-ce que tu baves ? Relance le chef des bandits.
      — Deux…
      — Bordel, mais t'es taré ou quoi ?
      — Un…
      — Fumez moi ce connard !
      — Zéro.


Je bondissais en avant, dégainant mon sabre que j'enfonçais sans mal dans la poitrine du bandit. Il n'eut même pas le temps de réagir, que ma lame le transperçait. J'ôtais ma lame et je me reculais d'un pas. Il tombait à genoux, crachant du sang avant de s'écrouler.

      — Je suis le Caporal Jigoku Shirotsune de la Marine, si vous ne voulez pas connaitre le même sort… je vous invite à fuir comme des rats, la queue entre les jambes, disais-je avec un sourire amusé.

Les bandits se regardèrent avant de prendre leur jambe à leur cou. J'avais fait assez de zêle pour les effrayer, mais ce n'était que partie remise. Ils ne pouvaient pas affronter un soldat de la Marine sans l'autorisation de Lady Lou. La Marine a tout de même un semblant d'autorité à Forest Town, mais c'était suffisant. Maintenant que j'avais attiré l'attention, il ne manquait plus qu'à convaincre mon pirate.
Je fendais l'air avec mon sabre, le sang glissa sur la lame pour se mélanger au sol crasseux. Une fois dans son fourreau, je tournais le regard vers la grenouille perchée sur les toits. J'affichais un sourire carnassier, maintenant elle m'était redevable.

      — On dirait bien que tu m'en dois une la grenouille… et ça tombe bien, j'ai un boulot pour toi. J'ai les crocs, ça te dit de manger un morceau ? On parlera de ta dette devant un bon repas.

Je regardais autour de moi, pour trouver un restaurant. L'air est peut-être nauséabond et la population malade ou dangereuse, mais côté bouffe et picole, j'avais connu pire. J'optais pour un petit restaurant qui proposait des grillades à quelques pas de là. Je m'y engouffrais en soulevant le rideau, sans même me soucier de la grenouille. Si la curiosité ne la faisait pas venir, alors ce n'était pas le pirate que je recherche. Je ne pouvais pas proposer ça à n'importe qui, je devais m'assurer que ce soit la bonne. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'un soldat de la Marine propose à un Pirate de défier un Dragon Céleste…
Revenir en haut Aller en bas
Shiva Irving Frostheart
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 353
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 27
Localisation : Est Blue

Feuille de personnage
Puissance: 565
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]   Mer 7 Sep - 15:11


Peu de temps suffit pour que les gardes de la casse couille de service n’atteignent l’auberge sur laquelle Froggy s’était perchée. Laissant délibérément le charmant jeune homme dans la panade, un pressentiment lui laissait pourtant penser qu’il n’était pas du type "manchot". Malgré le fait que Shiva avait pu aisément poser sa langue sur sa délicate joue, elle sentait que sa position était sans faille et que son aura dégageait une certaine assurance. La pirate se posa donc sur le bord de la toiture, laissant balancer d’avant en arrière ses jambes pendant dans le vide en espérant pouvoir se délecter du spectacle.

Pas moins de dix hommes, tous moins commode les uns que les autres se stoppèrent un instant devant lui alors qu’ils avaient perdu la trace de Froggy. Un bref coup d’oeil suffit à l’un d’eux pour s'apercevoir que l’homme en kimono était du genre suspect… Tâches de sang, corps inanimés en arrière plan, il n’en suffisait pas plus pour que la colère de la troupe se focalise sur cet étrange individu, laissant temporairement la grenouille en paix.
Alors qu’elle aurait pu aisément profiter de ce détournement d’attention pour s’enfuir, elle préféra assister à la scène comme la capricieuse qu'elle était et ainsi vérifier si ses impressions étaient fondés.

Vue du ciel, le spectacle était fabuleux, tantôt comique, tantôt dramatique… Et le tout qui se terminait sur une révélation et une scène épique qui valu un léger “Ho…” de surprise à la jeune demoiselle ! Shiva était comblée, lors de la fuite des plus braves, Froggy applaudissait en frappant dans ses mains d’un air amusée. Le bretteur était bel et bien une personne qui méritait qu’on s'intéresse à lui et bien que son regard et son sourire étaient un peu flippant lorsque qu’il s’adressa à Shiva, elle pensa que c’était là sa manière, un peu maladroite, d’inviter une jeune fille qui lui plaisait.

Ne l’attendant surtout pas, il partit sans même attendre une réponse de sa part. Surprise et ayant la gorge nouée sur le coup, la dame resta bouche baie, perchée sur sa toiture. Elle qui pourtant ne portait aucun trait physique de son Zoan actuellement, elle venait pourtant de se faire appeler "grenouille" par un parfait inconnu... Charmant qui plus est !
Ressentant un frisson d’excitation à l’idée que sa réputation était en train de se forger sur Est Blue, la demoiselle eu un léger rire nerveux avant de se laisser tomber avec grâce et lourdeur sur le sol boueux. Elle prit ensuite la même trajectoire que l’albinos, bien décidée à le suivre et savoir ce qu’il lui voulait. Haa ! Curiosité quand tu nous tiens !

Derrière le rideau d’un petit restaurant attendait son homme, une vague de fumée à l’odeur alléchante ouvrit immédiatement l'appétit de la brunette qui jusqu’alors n’avait pas spécialement faim. A vrai dire, l’odeur putride ambiant des bas quartiers y était surement pour beaucoup. Il ne fallut qu’une seconde à la pirate pour poser sa vue sur la crinière blanche avant de se joindre à lui. Sans même dire un mot, elle déposa son cimeterre, lié à son fourreau sur le comptoir, avant de faire mine de réfléchir un bref instant. Un éclair de lucidité et la demoiselle sortit de sa cuissarde son lupara avant de le casser en deux pour le poser lui aussi sur le comptoir tout en ne quittant pas son partenaire du regard.

Même un fourbe marine ne portant pas l’uniforme n’oserait pas s’en prendre à une demoiselle désarmée !?” Demandai-t-elle en affichant un léger sourire tout en le provoquant intentionnellement.
Elle s’appuya alors avec les deux coudes posés sur le comptoir et regarda ce qui était proposé ici : “Si c’est toi qui invites, je veux bien écouter ce que t’as à me dire.” Lui disait-elle alors d’un ton plus sec et plus sérieux avant de se tourner une nouvelle fois vers lui pour lui adresser l'un de ses plus beau sourire : “Dans d’autres circonstances, j’aurais même était capable de faire des folies pour toi avec ce que tu viens de faire...” Le narguait-elle en accompagnement d’un clin d’oeil qui en disait long.

Pour moi ça sera une triple grillade avec un pichet de vin rouge !” S'extasia-t-elle alors soudainement en levant les bras comme une délurée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://madelle.1fr1.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'aime quand un plan se passe sans accrocs... ou presque ! [PV - Shiva Irving Frostheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elle arrive !!!
» [CLOS] Quand la valse s'emmêle... {Aoi}
» Léanora Hatwood ~ quand l'imagination dépasse l'inimaginable
» Quand le plan du métro devient superflu ...
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Direction l'aventure ! :: Les Mers bleues :: East Blue :: Forest Town-