Partagez | 
 

 Départ pour le sommet !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiva Irving Frostheart
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 353
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 27
Localisation : Est Blue

Feuille de personnage
Puissance: 565
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Départ pour le sommet !   Ven 22 Juil - 14:08


Année 1514 - 1515
Shiva : 18 - 19 ans


Avec l’aide d’une amie chère mit dans la confidence de mon intention de devenir rapidement riche et vivre dans le luxe en me mettant à “mon compte”, nous partîmes sur une île peu peuplée pour poser bagage et je me proposais de racheter toute la marchandise pillé en mer et qui serait invendable pour des pirates grâce à mes économies. A l’époque, je n’étais pas connue du tout. L'appellation “pirate” n’était pas juste un nom pour définir un hors la lois ou un criminel, c’était un nom assez puissant pour que la population les considèrent comme des monstres pour les exclure définitivement du système. Les termes de l’accord étaient clairs, pour toute cargaison, 20% me revenait de droit, après quoi je leur offrait de racheter leur produit à 60% de sa valeur marchande. C’était un contrat honnête pour racheter tout ce qui leur était invendable car le gouvernement mondial avait le total monopole de ce marché. Bien évidemment, ma persuasion et quelques autres atouts avaient réussis à en attirer plus d’un dans mes filets. Très vite nous étions passer de deux à une douzaine de clients qui venaient chaque semaines nous livrer ce qu’ils avaient pillé. Nous faisions l’inventaire, déchargions le tout et payons en espèce.

Je faisais toute les transactions d’achat et mon amie, Marciela qui était devenue maintenant mon associée, s’occupait de tout ce qui était revente grâce à notre petite chaloupe qui assurait le transport. Nous touchions à tout ce qui était légal, sucre, tabac, rhum, soie, or… Rapidement, le village tout entier se joignit à notre cause pour mettre la main à la patte. Entre la marchandise que l’on récupérait pour nous et les bénéfices dégagés par les reventes, notre niveau de vie augmentait considérablement vite. Les villages voisin, intriguaient, demandaient aussi leur part du gâteau, de ce fait nous avons pu nous développer sur plusieurs hectares de terrain d’entreposage, tout se portait au mieux pour mon petit commerce, j’étais devenue l’idole de cette partie du pays. Malheureusement, ma maigre liste de contacts de pirates “honnêtes” avec qui faire affaires était vite épuisée… Il nous fallait plus d’argent pour continuer notre développement, il nous fallait plus de marchandises, il nous fallait plus de clients… J’en voulais plus ! La proposition ne fut pas l’unanimité auprès des habitants, plus de clients signifiait plus de pirates et donc plus de problèmes. Bien que j’étais suffisamment puissante pour calmer un récalcitrant, je ne pouvais pas me trouver sur tout les front à la fois, c’était impossible, il me fallait donc trouver une autre solution !

La solution me vint lors d’une nuit, après une journée arrosé au vin. Et oui, l’alcool arrivait par conteneurs, la tentation était trop grande pour ne pas y succomber de temps en temps. Du moins j’aimais le penser. La réponse à tout nos problèmes était qu’il ne fallait pas se contenter uniquement de racheter aux pirates. Il fallait aussi leur vendre ! L’idée était simple, je voulais que pour chaque berrys donné à ces pirates, il fallait qu’ils en dépense deux chez nous. Et pour ça, il nous fallait des filles, beaucoup de filles. Des bordels, des tavernes, des salles de paris, tout était bon pour faire raquer les pirates ! Je voulais qu’ils parient  sur tout les combats qu’ils provoquaient entre eux, les jeux de hasard, même sur la météo de demain s’il le fallait je m’en fichais, tant que la maison était gagnante. Des mercenaires, non des gardes, il nous fallait des gardes et surtout pas de marins pour maintenir l’ordre et la sécurité près de la berge, là où toutes les installations étaient mises. Le climat était propice à ce genre de méthode, le temps que nous déchargions leur cargaisons, les pirates allaient se réchauffer à la taverne autour d’un bon repas ou en allant tirer leur coup, après quoi ils repartaient. Un seul débordement, et ils n’avaient plus le droit de venir vendre leurs marchandises ici. Autant dire que s’ils merdaient ici, ils pouvaient faire une croix sur un de leur moyen de revenus. Les sommes que nous amassions ensemble étaient colossales, de plus en plus de pirates que je ne connaissais même pas venaient vendre et se détendre ici avant de repartir en mer. Les bagarres n’était pas rare, les morts, un peu plus mais le risque zéro n’existait pas. Mon associée et moi avions amasser plus de fortune qu’il n’en fallait, la phase deux de mon plan allait pouvoir se mettre en oeuvre.

_________________



Dernière édition par Shiva Irving Frostheart le Mer 10 Aoû - 12:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://madelle.1fr1.net
Shiva Irving Frostheart
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 353
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 27
Localisation : Est Blue

Feuille de personnage
Puissance: 565
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Départ pour le sommet !   Ven 22 Juil - 15:58


Année : 1516 - 1517
Shiva : 20 - 21 ans


Quelques temps après mon arrivé sur l’archipel de Gekko, les choses se passer exactement comme je l’aurais souhaitée. J’avais ouvert ma petite affaire qui marchait du tonnerre. Jamais je n’aurais pus espérer que ça fonctionne ainsi, le résultat dépassait de loin mon entendement et la compagnie de la gentille Marciela comme associée n’y était pas pour rien. Bien sur, mon désire de conquête ne m’avait pas échappée, maintenant que je m’étais construite dans l’ombre d’un pays, je n’étais plus une inconnue pour personne dans le coin. Même le Compte Hotsuo, cousin de la noblesse de ce monde, était maintenant au courant de mes agissements mais ne faisait rien pour l’arrêter. Après tout, il y trouvait aussi son compte en augmentant les taxes d’exploitation de ses terres. A chaque nouveau hangar, employé ou bien même client, il percevait un petit quelque chose. Suffisamment pour que sa concentration se focalise sur des affaires “plus importante” pour le pays, seulement, ce qui lui échappait encore, c’était justement que je détenais en ce moment même la plus grosse affaire du pays, mais il n’était pas encore au courant de mes intentions.

Marciela était d’une plus grande aide que je n’aurais osé l’espérer, c’était une femme d’affaire forte et qui avait de la poigne. Mon respect pour elle ne faisait qu’augmenter. Alors quand nous avions gagné suffisamment d’argent qu’on ne pouvait plus le compter, je lui fis la proposition de rentrer en guerre contre la marine qui vennait d’élire domicile un peu plus loin et le gouvernement mondial en général. S’attaquer au gouvernement, aux marins ? Non certainement pas, je n’étais pas encore assez folle pour retourner toute une population contre leur “dirigeants” après quelques années seulement passé ensemble. Non, ce que je voulais, c'était m’attaquer directement aux nuisibles de ce monde. J'orchestrais alors une attaque sous masque et fausse bannière. Je n’avais jamais pu leur pardonner pour la mort de ma mère et il était maintenant temps de payer. C’était la méthode d’un lâche, mais pour ma part je voyais plutôt ça comme la ruse d’une femme. Lors d’un discours que je porterais sur le bien être fondamental de notre monde tel qu’il est, je proclamerais haut et fort que “[...] si cette terre est ainsi faite de “pirates” comme ils se plaisent à dire, c’est uniquement pour son bien et non pour être changer ou éradiqué. Ils souhaiteraient tous nous voir nous taire ! Et bien montrons leurs qui nous sommes ! […]" La plupart de mes raisons étaient valables et avec le bon discourt, je fis ouvrir les yeux aux centaines de natifs de l’archipel qui n’avaient jamais rien connu d’autre que cette île et cette terre. C’était sûrement pas l’idéal, mais j’étais tout ce qu’ils avaient pour se protéger du danger extérieur, bien que ce soit moi qui l’apportais, mais maintenant que le danger était bel et bien entrer à l’intérieur des terres tel un virus, nous devions l’éradiquer !

Dans les semaines qui suivirent, plusieurs attentats avaient eux lieu sur les différents navire marins. Plus aucuns d’entre eux n’étaient à l'abri. Mais le sergeant Araou Kisane ne l’entendait pas de cette oreille, avec le soutiens de la marine actuel, il parvint à convaincre les autorités que nous étions une menace pour ce pays. Bien évidemment, il fallait s’attendre à ce que les dirigeants ne se rangent pas de notre côté, je m’y était préparée. Le pays était donc diviser en deux camp, il souffrait. Ceux qui luttaient pour la libération du pays et le maintiens du commerce avec les pirates et ceux qui étaient fidèles au système actuel et ne voulaient pas tourner le dos au régime. Malheureusement, nous n’avions pas d’amis dans la haute société, mais nous avions mieux que ça, des berrys ! Les berrys étaient le véritable dieu de ce monde, tout le monde en voulait, tout le monde l’adorait et beaucoup tuait pour eux. Tant que nous avions l’argent de notre côté, la guerre portait en notre faveur pour le moment.

C’est alors que le sergent  Araou devint l’un des pilier de cette guerre qui nous opposait. Il était en relation direct avec le lieutenant, Brice l’os. Un homme à qui la réputation le précédait. Cruel, sanguinaire et sans pitié, il était à la tête d’une escouade sans pitié. Un de nos espions improvisé intercepta la conversation entre ces deux lugubres personnages, Brice l’os avait reçu une promesse de récompense  en plus de tout nos biens pour venir faire le ménage sur les côtes de l’archipel…

_________________



Dernière édition par Shiva Irving Frostheart le Sam 23 Juil - 14:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://madelle.1fr1.net
Shiva Irving Frostheart
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 353
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 27
Localisation : Est Blue

Feuille de personnage
Puissance: 565
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Départ pour le sommet !   Ven 22 Juil - 16:57


Année 1517
Shiva : 21 ans


La tension était à son comble. Aucun de nos clients n’étaient venu depuis des jours après que la rumeur de la venue de Brice l’os fut confirmé par des hommes beaucoup trop bavard. De ce fait, nous pouvions compter uniquement sur nos forces, celle des forces civil mis en première ligne du front. Contre toute attente, près d’un tiers du pays étaient près à prendre les armes pour lutter contre l’envahisseur “barbares”. Pas la peine de préciser que ça faisait pas beaucoup ! Non seulement, il s’agissait là que de simple paysans. Un sur trois était équipé suffisamment pour mener à bien une bataille, sans compter que ce qui arrivait, c’était des centaines de guerriers entraîné qui savaient se battre et surtout qui aimaient se battre !

Le silence était quasiment religieux quelques minutes avant que les navires de la marine ne soient en vue. Soudain, sortit de la brume, non pas un, ni même deux, mais bien sept imposants bâtiments qui se ruèrent sur l’archipel de Gekko. J’étais en première ligne, consistant la première et la plus importante ligne de défense pour protéger ce pays. J’avais tout misé dessus. peu de temps avant celà, j’avais troqué la moitié de notre fortune pour racheter un fruit du démon véritable. C’était le seul que j’avais vu de toute ma vie et j'espérais bien fuir avec ce trésor ! Les navires de la marine se mirent de côté, ils allaient tirer leur premier boulet destiné à réduire nos forces armés. A me moment là, je respirais un bon coup, puis me préparais à fuir ce pays, mon ancien pays. Les canons chantèrent, et je pris la mer du côté opposé,abandonnant à son triste sort les hommes, les familles que j’avais endoctrinées.

Tel une vipère, je venais tout juste de dépouiller ma première île. Il m’avait fallut le temps, mais je repartais avec la moitié de ma fortune qui me servira à garnir ma garde robe de fortune et un pouvoir aussi grand qu'incommensurable.... Je me remettais doucement de l’exploit que je venais d’accomplir, ma réserve d'énergie était diminuée après avoir joué un tel tour, les habitants aussi vaillant qu’ils puissent être arrivaient à contenir temporairement l’assaut de la marine. Une chose me taraudait pourtant vu de l’horizon, pourquoi continuaient-ils d’attaquer en sachant qu’ils n’avaient clairement pas l’avantage ? Il me fallut attendre quelques minutes, à regarder mes camarades mourir pour notre "cause" avant d’avoir une réponse à ma question. J’étais parvenue à insuffler la foie, la loyauté et le courage dans le cœur de mes partisans. C’est en les regardant brûler avec le sourire aux lèvres, que j'appréciais voir mon oeuvre disparaître sans laisser de trace, Je venais de jouer et j'avais gagnée, j'étais conquise.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://madelle.1fr1.net
Shiva Irving Frostheart
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 353
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 27
Localisation : Est Blue

Feuille de personnage
Puissance: 565
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Départ pour le sommet !   Sam 23 Juil - 16:01


Année 1517
Shiva : 21 ans


Ayant repris le large, un peu avant l'assaut, je maintenais une large avance, mais c’était sans compter sur un morceau de débris venu d'ailleurs qui avait transpercé la coque de notre bicoque. Je venais juste de croquer dans le fruit défendu de peur de le perdre durant notre fuite précipité. Marciela était la seule qui pouvait me sauver de la noyade certaine. A peine deux heure après, le navire avait totalement sombré dans la mer, comme je mis attendais, ma douce amie me ramena à bout de bras sur le rivage et pourtant, j’étais seule quand je suis revenue à moi. Le temps passait, je ne saurais plus dire depuis combien de temps j’attendais Marciela. Mais de toute évidence, elle avait sûrement un empêchement ou elle était partie faire quelque chose ailleurs. Tenir le jeun durant plus d’une demi journée m’étais de plus en plus difficile à surmonter moi qui avait l’habitude de prendre des repas régulier, je n’avais pas eu si faim et soif de la sorte depuis bien longtemps, il m’était difficile de le supporter. Quand enfin, je décidais de monter un peu plus profondément dans le centre des terres qui ressemblaient d’avantage à un coin paumé qu’autre chose, je mis un certain temps avant de croiser quelques habitations isolées, mais elles étaient bel et bien présentes. Alors que je sillonnais les ruelles, le vent était intense et ce qui était plus dérangeant était le sable et la poussière soulevé par ce vent, ma vue en était directement affectée.

Me voyant déambuler tel un cadavre qui aurait repris vie, un enfant, d’une dizaine d’année m'interpellait dans les rues de L’archipel :
Ma...Madame, vous n’allez pas bien ? Vous devriez boire un peu d’eau” me disait-il alors d’une voix mielleuse.

Seulement, ça faisait plus d’une journée que je n’avais ni mangée, ni bue, ni n’avais pas ouvert la bouche pour prendre la parole. Depuis les événements tragique qui m’avaient séparés de Marciela, j’étais livré à moi même sur un archipel que je ne connaissais visiblement pas assez bien. Comme à mon habitude, j’avais cette fâcheuse manie de toujours me retrouver seule après mauvais tour du destin. Ma voix avait du mal à sortir pour répondre à ce jeune garçon. Mes cordes vocales refusaient de vibrer pour sortir ne serait-ce qu’un seul mot.

Venez avec moi, ma maman à fait de la soupe, je suis sur que vous allez adorer.” Continua-t-il en agrippant ma main pour me mener à son domicile.

Étant dans un état second, je me laissais traîner par ce mioche jusqu’à ce qu’on arrive devant chez lui. Il me fit passer le seuil de sa porte sans se poser la moindre question au préalable sur ma personne. L’imprudence et l’inconscience des enfants m’avaient toujours dérangé, mais dans ce cas là, je ne pouvais pas me permettre de refuser l’invitation. L’intérieur était plutôt restreint et un peu rustre. Il y avait une pièce principal avec un étage ouvert ou reposait quelques lits. C’était d’abord l’odeur qui attira mon attention en premier, puis cette femme, cette charmante femme brune à peine plus âgée que moi. Très accueillante, la femme et son enfant m’invitèrent tout deux à partager leur repas. Ce n’était là qu’un simple breuvage avec quelques légumes, mais je n’étais pas bien disposée à faire la fine bouche. Après quelques gorgée, je réussie à délivrer ma voix pour sortir ne serait-ce qu’un “Merci pour ce repas” avant de me plonger de nouveau tête la première dans le récipient.

Le petit garçon ne pouvait pas se retenir de me poser des questions maintenant que nous étions installé autour de la table, “Qui es-tu, que fais-tu, comment t’es arrivé là, t’as l’air perdue…” Un nombre inimaginable de questions affluaient vers moi. Stopper par sa mère qui devait comprendre à quel point c’était déplacé de sa part, envoya le gamin au lit après son repas. La soirée se déroula ensuite au coin du feu, je m’étais doucement remise de cette catastrophe et entama une discution des plus amicale avec l’hôtesse de maison. Bien évidemment, je lui avais cachée mon identité de pirate pour la troquer avec celle d’une voyageuse. De son côté, je lui demandais où était son mari, et c’était là qu’elle m’avoua qu’il était pêcheur en mer.

Son mari était un grand pêcheur du pays. Elle m’expliqua que certes, il faisait pas fureur, mais qu’ils avaient toujours fait en conséquence pour subvenir aux besoins de la famille. C’est donc patiemment que je tenais compagnie à la charmante dame, le temps que son mari rentre du marché, où il y vendait son poisson quotidiennement sans compter ses heures. De retour chez lui, il ne me fallut qu’un instant pour le détourner de sa bien aimée et de son foyer pour rejoindre son bateau de pêche par la force, remerciant au passage la maîtresse de maison pour ce bon moment. Avec un peu de force et de persuasion, le charment père de famille m’emmena au large sans sourciller pour que je puisse rebondir prochainement. Une fois le danger écarté, la marine esquivé, je me séparais de l’homme et prenions chacun notre chemin, moi à bord d’un navire de pêche et lui à bord de sa chaloupe. C’était seule et ruinée que je continuais mon périple à travers ce vaste monde. Un peu plus grande, un peu plus forte et beaucoup plus assurée.

______________________________________________

Année 1518
Shiva : 22 ans


Je venais juste de revenir sur mon île natale, où j'avais grandie et d’où j’étais parties, il y avait maintenant 4 ans de ça. Je venais seulement de revenir du large, abandonnant chaque moment de mon passé là où je l'avais laissée derrière moi. Mon premier vrai voyage était terminé. Arrivée au petit matin sur les plages fraîche de la côte de Logue Town, tout me paraissait fade, ennuyeux, j'en vins même à me demander ce que j'étais revenu faire ici ? De l'horizon, l'île avait l'air plutôt étendu est vaste, mais au final, j’en était devenue lasse. Seule sur le sable, observant une grande étendue d’eau d'un côté, et les habitations de l'autre, je ne tardais pas à me décider de longer le littoral, les pieds nu, baignant dans les quelques centimètres d'eau que chaque vague apportait.

La marche fut longue et vide de sens, cependant, il me suffisait simplement de faire demi-tour pour repartir à l'assaut d'une nouvelle terre ! Mais cela faisait maintenant plusieurs heures que je marchais sous le soleil montant dans le ciel, la vie reprenait son cours, les commerces ouvraient, les rues se remplissaient et la chaleur ne tardait pas à devenir intense en fin de matinée. Quand je pris le chemin me ramenant chez mon père, j'avais hâte de lui raconter mes aventures. Un bref coup d'œil avait suffit à repérer des agents de la marine affecter à la protection de l’île. Il y avait aussi beaucoup de civils et quelques mauvaises graines, mais rien de bien méchant. Ils savaient se tenir à carreau dû à la grande présence de la marine.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://madelle.1fr1.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Départ pour le sommet !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Départ pour le sommet !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Départ pour la Guerre || PV Tous les Sang-Purs||
» Un départ dans une nouvelle région
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Direction l'aventure ! :: Les Mers bleues :: East Blue :: Archipel de Gekko-