Partagez | 
 

 Sortie nocturne [Pv. Ysée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vox Wizard
Pirate
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 16/01/2014

Feuille de personnage
Puissance: 3 850
Niveau Réputation: 8
Berrys: 25 040 000

MessageSujet: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Ven 20 Juin - 19:22


   
Sortie nocturne
▬ Feat. Ysée Janao



Ouvrant tout doucement un oeil, puis l'autre le blondinet semblait en pleine réflexion. Ou était t'il ? Comment était t'il arrivé ici ? Pourquoi faisait t'il aussi noir ? Pourquoi tout son corps le faisait t'il souffrir autant ? Tout un tas de question qui tournaient et viraient dans sa tête en l'espace d'une seconde. Il du ainsi s'y prendre à plusieurs fois avant de pouvoir se redresser sur le lit, mettre en place correctement ses pensées et pouvoir mieux apercevoir la pièce ou il se trouvait : c'était sa cabine personnel à l'intérieur du navire des diables -son navire- le Helly. La cabine était presque dans la pénombre la plus profonde s'il n'y aurai pas eu la douce lumière de la lune qui filtrait à travers le petit hublot. Il se leva en grimaçant légèrement, sa jambe droite aillant quelque peu du mal à soutenir son poids, elle chancela légèrement mais tint bon au final. Le jeune pirate rejoignit l'hublot et s’aperçut que le navire était toujours à quai sur l'île de Kobokana. Et à cet instant tout lui revint : le pourquoi il était ici, leurs arrivés sur l'île, leur rencontre avec le type du gouvernement suivit d'un combat dantesque contre le vice capitaine d'un équipage corsaire. Par contre pourquoi diable ne se souvenait t'il pas de la fin du combat ? La dernière chose qu'il se souvenait c'était de partir au contact contre Ako à l'aide de son bisento, que l'attaque faisait mouche et puis ... oh oui ! Un vive lumière suivit d'un bruit sourd, un éclair ! Il avait était frappé par un foutu éclair électrique et il avait fini dans les vapes. Ca ne pouvait être qu'un coup de Zack ça ! Foutu logia de la foudre ! En repensant à cette mise en échec par un type qui devait être son allier et de l'humiliation que cela emmène, le blondinet frappa avec force le mur. Celui ci ne bougea pas d'un pouce mais la douleur du au choc lui fit dire quelques jurons.

Le blondinet retourna ensuite dans son lit, se posant encore tout un tas de question sur l'issu du combat. Mais s'il était à présent bien au chaud dans sa cabine c'est que l'issu de l'affrontement avait du être profitable pour les diables. Il faudrait tout de même qu'il demande plus de détail et d'explication à Logan dès le lendemain. Se retournant, près à poursuivre sa nuit de sommeil, quelque chose lui fit ouvrir les yeux tel un hibou. Il n'avait vraiment aucune idée de ce que cela pouvait être, mais quelque chose dans sa tête lui disait de sortir du navire pour rejoindre un endroit plus ou moins précis de l'île. Il y avait la bas un petit "quelque chose" qui attendait plus que lui. Cherchant à ne pas y prêter attention, il se retourna de nouveau pour trouver le sommeil, mais la pression sur son cerveau devint plus forte, à la limite de obsession.


« Rhaaa ! C'est quoi ce bordel ! »

Oups ! Le blondinet plaça ses mains devant sa bouche pour ne plus dire un mot. Il n'était pas tout seul sur le Helly et il n'avait pas forcément envie de recevoir de la visite à cette heure de la nuit. Entre son état de fatigue avancé et cette sensation dans sa tête, il était presque sur qu'il égorge la première personne qui vienne lui demander des comptes sur le bruit qu'il faisait. Attendant le coeur palpitant, cherchant à entendre les bruits de pas de quelqu'un. Mais au bout de cinq minutes, toujours pas de bruit, il se calma et reporta son attention sur cette étrange sensation. Il fallait qu'il se rende à l'évidence, elle semblait être là pour un moment et il ne trouverai pas le sommeil avant d'être aller voir ce qu'il en était. Déterminé par une possible aventure, il se leva et s'habilla en silence, ce qui ne lui prit que quelques minutes. Par la suite, il tacha de sortir de la cabine puis de l'intérieur du navire en mode ninja indétectable, ce qui était pas très facile avec sa jambe flageolante et son imposant bisento. Bah oui il a prit son arme, vous croyez pas que le petit Vox Wizard aller partir en solitaire sur une île inconnu sans le cadeau de son capitaine. Inconscient que vous êtes ! Une fois sur le pont, il regarda autour de lui, visiblement aucun diable ne montait la garde, une bonne chose. Il grimpa sur le bastingage et d'un saut grandiose -un peu aidé par son fruit du démon aussi- il parvint à couvrir la distance entre le bateau et la berge sans toucher l'eau. Mais l’atterrissage fut douloureux et il du mettre genoux à terre pendant quelques secondes. Il s'aida ensuite du manche de son bisento pour avancer, comme une canne. Il s'enfonça ensuite en direction du centre de l'île, là ou son instinct, ou quoi que ce soit à l'intérieur de son cerveau, lui disait d'aller ...


   

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Vox Wizard le Lun 30 Juin - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ysée Janao
Caporal
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Puissance: 610
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Ven 27 Juin - 21:56



So did I. But in fact, she is, because she's on every page of your imagination. You'll always have her there. Always ▬ J.M. Barrie

La première chose qui parvint à la conscience d’Ysée lorsqu’elle revint à elle, fut la douleur qui émanait de son corps. Une douleur étrange, qu’elle ne parvenait pas à localiser de manière précise mais qui semblait plutôt irradier. Une douleur globale, interne, ajoutée à une fatigue de nature tant physique que mentale. Incapable d’ouvrir encore les yeux, pendant quelques instants elle reprit peu à peu le contrôle de son corps pour se le réapproprier, explorer les zones douloureuses. Lentement, elle reprit ses esprits et la douleur reflua légèrement. Seule l’extrême fatigue demeura, avec la sensation similaire à celle d’un coup sur la tête qui l’aurait privée de ses sens pendant une longue durée. Qu’avait-elle pu bien faire pour parvenir dans cet état ?

Toujours embrouillée, la jeune femme esquissa un geste pour bouger et la douleur revint. Localisée, cette fois, d’une précision étonnante. Son dos la brûlait. Elle avait dû provoquer un frottement entre sa peau et le drap, qui avait révélé sa blessure. Les choses lui revinrent peu à peu et elle se souvint de la lame qui l’avait entaillée dans le creux des reins. Elle n’en avait presque pas eu conscience sur le coup, tant la violence l’avait assommée et rendue incapable de réagir. Le souvenir du combat se fit plus précis dans son esprit et elle se rappela leur adversaire ainsi que ses compagnons. Zack, qui avait fui lâchement en plein sous prétexte qu’il avait peur et ne connaissait aucun des Diables. Vox, qui avait fait de son mieux et avait très largement participé à leurs efforts conjoints pour surpasser un corsaire vicieux et déterminé à les monter les uns contre les autres. Ce dernier avait pourtant failli mordre à l’hameçon. En se remémorant la scène, Ysée poussa un soupir de lassitude ; décidément, le pirate ne l’aimait pas et ne semblait absolument pas lui faire confiance. Pourtant, ils étaient destinés à passer une grande partie de leur temps ensemble et à accomplir de grandes choses… Il avait tout intérêt à se montrer plus sympathique avec la demoiselle à l’avenir, s’il ne voulait qu’elle finisse par se fâcher réellement après une énième remarque. Logan, enfin, fidèle à lui-même, qui avait su guider son équipage et exploiter au mieux les forces de chacun.

Elle gardait un souvenir flou de la fin du combat, qui avait dû se dérouler au moment où elle perdait connaissance. Néanmoins, si elle était vivante et dans la cabine de leur navire, c’est qu’ils avaient dû remporter le combat et surpasser leur adversaire. Peut-être même en partie grâce à elle, qui sait ? Pourtant, le combat n’avait pas été évident, en témoignait la cicatrice qui s’étendait dans son dos. Elle remarqua d’ailleurs que la blessure avait été lavée, pansée et protégée. Quelqu’un avait dû la ramener sur le navire et la soigner avant de la laisser se reposer. Logan, probablement, puisqu’elle n’imaginait certainement pas Vox prendre soin d’elle de cette manière. Dans un coin de sa tête, elle promit de le remercier pour cela. Sa seconde pensée fut teintée d’inquiétude.

Elle s’en était sortie vivante et pas trop abîmée mais qu’en était-il des autres ? Et Neko ? Il avait disparu peu après leur arrivée sur l’île et n’avait trouvé qu’un ennemi impitoyable en essayant de le retrouver. Si elle en avait été capable, Ysée se serait sans doute levée pour écarter tous ces doutes mais la fatigue la submergea et elle renonça. Néanmoins, au bout de quelques instants elle entendit des voix venant de dehors. Les rideaux de sa cabine semblaient masquer un soleil sur le déclin. Avec un peu de chance, la soirée commençait tout juste et ses camarades allaient eux aussi prendre un repos bien mérité. En se concentrant, la jeune femme parvint, avec soulagement, à distinguer la voix de Vox, de Logan et celle de Neko. Un soupir s’échappa de ses lèvres et elle retomba sur l’oreiller, comme si cette seule action l’avait épuisée.

Soudain, un bruit se fit entendre dans sa chambre. Après un froncement de sourcil inquiet, la jeune archéologue vit soudain débarquer du fond de la pièce un énorme chien qui courut vers elle au petit trot avec un aboiement joyeux. Cette arrivée inattendue arrache un sourire à la demoiselle alitée qui apprécia cette présence rassurante. Perrita était avant tout la propriété du Helly mais il semblait s’être particulièrement attaché à Logan, leur nouveau capitaine, après avoir servi fidèlement son père. Néanmoins, Ysée n’avait mis que peu de temps à s’attacher à son tour à ce chien d’une taille impressionnante et d’une intelligence rare. C’était un compagnon agréable avec lequel elle aimait passer du temps lorsqu’elle n’avait rien à faire, que le temps était trop mauvais pour naviguer ou que la fatigue l’empêchait de travailler convenablement. La jeune femme interpella l’animal qui vint jusqu’à elle en remuant la queue. Après quelques caresses, Perrita sembla décider à se rapprocher de la personne qu’on lui avait désigné de surveiller et, d’un bond, il prit place sur le lit en s’étalant de tout son long sur les jambes de l’archéologue. Avec un nouveau sourire, elle autorisa le chien à prendre place au bout du lit malgré sa taille impressionnante. En tendant la main, elle pouvait le caresser à loisir. La fatigue prit peu à peu le dessus et elle se laissa aller. Elle était confortablement installée et n’avait aucune raison de lutter contre la torpeur qui l’envahissait. Bientôt, sa tête dodelina et elle s’endormit d’un sommeil paisible, la main sur Perrita, un sourire aux lèvres.

Lorsque la demoiselle se réveilla, le silence régnait sur le Helly et aucune lumière ne filtrait à travers sa cabine. Ce réveil fut différent du précédent. Bien qu’il fût sans doute si tard qu’il était presque tôt, elle se sentit étrangement reposée tant elle avait dû dormir après le combat. Son dos lui faisait moins mal et elle se sentait étonnamment régénérée, tant physiquement que mentalement. En jetant un œil au lit, elle remarqua que le chien avait disparu. Sans doute était-il retourné auprès de son maître ou sur le pont durant la nuit, une fois sa mission achevée. Avec douceur, elle s’étira pour prendre possession de ses muscles et tester l’effet des mouvements. Aucune douleur ne vint, seules quelques courbatures lui rappelèrent les excès de la journée précédente.Alors qu’elle hésitait sur la conduite à tenir en constatant qu’elle n’avait plus du tout sommeil mais ressentait au contraire un besoin d’air frais, un cri sourd se fit entendre. Il provenait sans nul doute de la cabine d’à côté. Quelqu’un venait de crier, mais Ysée ne parvint pas à deviner qui. Néanmoins, après quelques minutes elle entendit des pas devant sa cabine. Quelqu’un s’était levé.

Curieuse et de toute manière décidée à sortir sur le pont prendre l’air, elle fit de même et descendit lentement du lit pour poser précautionneusement ses pieds à terre. Après quelques pas, ne constatant aucune faiblesse, elle entreprit de se préparer pour sortir. En sentant la fraîcheur sur son dos, elle remarqua que son haut avait été coupé juste au-dessus de sa blessure et en-dessous de ses seins pour faciliter les soins et ne pas porter atteinte à sa pudeur. Elle sourit et enleva doucement le tee-shirt qui avait de toute façon été lacéré avant d’en prendre un autre dans la belle armoire qui occupait une petite partie de sa cabine. Elle choisit du noir, afin de ne pas se rendre plus visible que nécessaire, puis sortit de sa chambre pour aller sur le pont.

La demoiselle pensait y retrouver un membre des Diables frappé d’insomnie ou attiré par la fraîcheur de la nuit mais elle ne vit personne. L’air était doux et agréable, moins chaud qu’en pleine journée, ce qu’elle apprécia grandement. En avançant vers la proue du navire, elle aperçut une silhouette qui quittait le navire d’un saut impressionnant. La personne ne fit pas attention et ne remarqua pas son pas léger et lorsqu’elle put voir l’île qui se découpait dans le ciel clair, elle reconnut clairement Vox, déjà sur la berge, qui avançait vers l’intérieur. Ysée fronça les sourcils. Que pouvait-il bien faire à une heure pareille sur l’île alors que c’était précisément cette île qui leur avait causé tant de problèmes ? Elle hésita à aller chercher quelqu’un mais, de peur de réveiller l’équipage pour rien et de perdre de vue leur compagnon, elle se décida à le suivre. Après tout, il n’était pas sûr d’aller seul sur l’île et il pouvait avoir besoin de son aide.

La jeune femme se dirigea donc vers l’endroit où se trouvait leur canot et se hâta de gagner la rive, peu encline à plonger dans la mer à une heure pareille et prendre le risque de couler à pic pour aller remonter les bretelles d’un navigateur trop curieux ou trempé dans de louches affaires. Perrita n'était pas là pour la repêcher.
Entre temps, Vox avait commencé à avancer dans l’intérieur des terres, comme s’il se dirigeait vers le cœur de l’île. Elle l’aurait bien interpellé pour gagner du temps mais la prudence lui recommandait de ne pas faire de bruit afin de ne pas attirer l’attention d’un quelconque être malveillant, à l’image de la sauterelle qui avait failli leur coûter la vie. De plus, l’adolescent marchait vite et Ysée peinait quelque peu à le rattraper.

Finalement, agacée par cette marche vers une destination inconnue, la demoiselle finit par s’arrêter lorsqu’il fut à portée et, sans état d’âme, elle lui lança une boule de neige qui atterrit dans son dos en éclatant doucement car elle avait fait attention à ne pas lui envoyer de la neige trop solide. Puis, les bras croisés et une mine curieuse sur le visage, elle attendit la réaction de Vox tout en espérant qu’il ne lui enverrait pas un coup de poing à la figure en sursautant.


© By Halloween sur Never-Utopia




Dernière édition par Ysée Janao le Lun 30 Juin - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vox Wizard
Pirate
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 16/01/2014

Feuille de personnage
Puissance: 3 850
Niveau Réputation: 8
Berrys: 25 040 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Lun 30 Juin - 17:54


 
Sortie nocturne
▬ Feat. Ysée Janao



Alors que le blondinet marchait doucement, mais d'un pas décidé en direction du centre de l'île en boitant légèrement, a cause d'une douleur à la jambe, il ne prêta pas attention au son distinctif d'un objet qui tombe dans l'eau et encore moins à celui du clapotis léger d'une barque qui fend les eaux. Tout ce qu'il avait en tête pour l'heure, c'était son envie de rejoindre le centre de l'île pour trouver ce "quelque chose" qui était présent. Il n'arrivait plus à réfléchir correctement et marchait en ligne droite vers un point fixe que son cerveau lui indiquait. C'est alors qu'il reçu un projectile dans le dos avec un "PLOC" retentissant. Cette attaque venant de nul part eu l'avantage de faire sortir -l'espace d'un instant du moins- sa curiosité à propos du mystérieux objet qui se trouvait sur cette île. Le blondinet se retourna ainsi d'un bond, attrapant son imposant bisento au passage et se mis en position de combat, près à faire face à l'ennemi, quel qu'il soit ! Bien que l'impact ne lui est pas fait mal, Vox n'était pas pour autant en confiance et seul sur cette île inconnu et inhabité en pleine nuit, il y avait en effet de forte chance qu'on l'attaque. Il vit la silhouette de son adversaire quelques dizaines de mètres plus loin, dissimulé par l'obscurité, les rayons de la lune étant cacher par un épais nuage à ce moment là. Sans perdre un instant, de sa main libre le blondinet créer une tornade qu'il balança sans vergogne sur l'inconnu qui avait eu l'audace de l'attaquer par derrière. La création tourbillonnante parcouru la distance et, au moment ou elle allait frapper l'inconnu, le nuage disparut de devant devant la lune et éclaira quelques peu la scène. Un visage pale, des cheveux aussi blancs que la neige ... ce ne pouvait être qu'une seule personne ! Vox stoppa alors sa tornade à quelques mètres à peine de l'impact et la fit disparaitre dans un petit tourbillon de poussière. En regardant à ses pieds, Vox remarqua que ce qui l'avait frappé dans le dos n'était autre qu'une petite boule de neige. Oups, un peu plus et il faisait un bêtise ... Sur un ton plein de reproche il éleva la voix pour qu'on la silhouette l'entende.

« Ysée ?! Qu'es que tu fais ici ? ... Tu me suis ?! »

Rageant d'avance de cette constatation, le blondinet remis son bisento dans son dos et rejoignit Ysée à grande enjambée. Il ensuite face avec un visage neutre et bien que Vox était plutôt petit -non sans blague!- il pouvait regardait sa camarade d'équipage de haut, un exploit ! Il l'examinait avec attention afin de savoir et de comprendre ce qu'elle pouvait bien faire la à une heure pareil de la nuit et cela surtout après le terrible coup qu'elle avait prit dans le dos lors du combat contre Ako, sauvant le blondinet au passage. Il n'avait pas oublié ce petit épisode et il savait parfaitement qu'il en devait une à Ysée, mais il ne pouvait pas s’empêcher de ne pas lui faire confiance, d'avoir des doutes sur son honnêteté. Il avait peur de faire confiance aux gens de peur qu'ils finissent par le trahir. Et cela, il n'avait pas envie de le revivre une seconde fois. Une fois son "inspection" d'Ysée terminé, le blondinet se retourna en direction du centre du l'île, près à reprendre son chemin pour découvrir le fin mot de cette histoire avec cette envie irrésistible d'aller voir par la bas. Jetant un dernier regard vers Ysée, il lui dit sur un ton ferme.

« Retourne sur le Helly ! Je rentrerai avant le levé du jour. »

Sans un regard en arrière, le blondinet reprit sa marche en s'enfonçant encore davantage vers le centre de l'île. Il ne lui fallu pas longtemps pour quitter la berge et s'engager dans un foret luxuriante. C'était un lieux des plus oppressant en pleine nuit. Entres les bruits curieux et inconnu qu'on entendait ici et là, les arbres noueux et imposant qui formait des choses étranges dans le faible éclairage de lune ainsi que la chaleur digne d'un four ... cette forêt était loin d'être un paradis pour vacancier. Mais Vox n'en avait cure, sa tête l'avait relancé et l'attirait encore d'avantage à l'intérieur des terres à tel point que le blondinet ne prêtait absolument pas attention à ce qui l'entourait. Il pourrai y avoir un monstre géant derrière lui prêt à le mettre en morceau qu'il ne l'aurai même pas remarqué. Sa petite promenade dans la forêt dura un bon quart d'heure avant qu'il n'aperçoive enfin une petite clairière ou l'air était plus respirable et ou il faisait moins chaud. Le jeune pirate suait à présent à grosses goutes et s'en voulait déjà de ne pas avoir prit une bouteille d'eau avec lui. Mais bon, il était trop tard pour faire demi-tour à présent. Il s'avança dans cette clairière et resta bouche bée parce qu'il avait devant les yeux : un gigantesque bâtiment s'étendait devant lui, les murs envahi par la végétation. Ce truc devait bien avoir plusieurs centaines d'années. Il ressemblait étrangement à un ancien temple maya avec son grand escalier qui menait jusqu'en haut de la structure. Quelque chose lui incitait ainsi à gravir les marches ce qu'il fit en quatrième vitesse ! Il se retrouva ainsi tout en haut du table ou une solide porte en pierre lui empêchait l'accès à l'intérieur. Sur la porte, des écritures que Vox n'arrivait pas à déchiffrer. Ne cherchant pas plus loin, il prit son élan et donna un énorme coup de poing dans le mur à l'aide de son bras d'acier. Mais malgré la force surhumaine que celui ci lui procurait, le mur ne bougea pas d'un pouce.

« Bah ! Et je fais comment pour rentrer la dedans moi ?! »


 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ysée Janao
Caporal
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Puissance: 610
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Jeu 3 Juil - 13:11



So did I. But in fact, she is, because she's on every page of your imagination. You'll always have her there. Always ▬ J.M. Barrie


La boule de neige sembla mettre un temps infiniment long à atteindre sa cible et Ysée en profita pour faire quelques pas alors que de son côté, Vox s’immobilisait. Le bruit que fit la neige en s’éclatant sur la veste du pirate était dérisoire, mais dans le silence de la nuit, il s’amplifia. Un choc qui rendait la situation presque comique, si on exceptait le fait que tous deux se trouvaient dans une île hostile qui avait déjà failli leur coûter la vie. Une chose dont la demoiselle ne semblait pas avoir réellement conscience pour l’instant. Elle était occupée à essayer de comprendre ce que pouvait bien trafiquer son camarade sans songer que la chose puisse réellement s’avérer dangereuse.

Pleine de bonnes intentions, un sourire aux lèvres, la réaction de Vox lui arracha un cri de surprise. Elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’il sorte ainsi son arme. Elle pensait qu’il la reconnaîtrait mais visiblement, les nuages étaient plus forts que la lune et masquait assez son propre visage pour qu’elle fut méconnaissable à ses yeux. La méfiance du pirate était tout à son honneur mais elle aurait préféré ne pas en faire les frais. Le bisento sorti avait stoppé sa course et elle demeurait assez loin de lui. Elle s’apprêtait à signaler sa présence lorsqu’une tornade d’une taille tout à fait respectable sortit des mains de son créateur et commença à foncer vers elle à une vitesse particulièrement effrayante. Par réflexe, la demoiselle se mit à courir en maudissant Vox et sa stupidité.
Elle ne pouvait pas se mettre à hurler en plein milieu de l’île au risque d’ameuter les pires corsaires du coin mais elle n’avait pas non plus envie de finir éparpillée par une tornade pour se trouver dispersée aux quatre coins de l’île. Décidément, ce pirate était vraiment trop méfiant pour son propre bien. Il attaquait sans même réfléchir ni se donner les moyens de voir quel était son adversaire. La jeune archéologue grommela et s’apprêtait à tenter de repousser la tornade tout en courant lorsque soudainement, la création de Vox disparut dans un tourbillon et le calme retomba sur l’île.

Ysée poussa un soupir de soulagement alors que la lune éclairait faiblement son visage pâle. La course, bien que courte, l’avait réellement fatiguée et avait réveillé une douleur lancinante dans le bas de son dos même s’il était toujours pansé. Elle se tint le dos alors que Vox courait vers elle avec une détermination presque effrayante et une voix particulièrement agressive. Agacée par son attitude et son effronterie, elle finit par plaquer ses mains sur ses hanches et soutint son regard alors qu’il l’examinait, haussant à son tour la voix.

Si je te suis ? Bien sûr que je te suis, monsieur-je-lance-des-tornades-à-tout-va ! Et tu as failli me blesser sévèrement alors ne fais pas ton pirate outré ! Je t’ai vu sortir du navire en plein milieu de la nuit et filer comme un voleur !

Elle sembla totalement insensible au fait qu’il l’observait sans scrupules et tentait de la regarder d’en haut. Avec un aplomb qui l’étonna elle-même, elle l’observa poursuivre sa route en ignorant totalement ses indications. Rentrer sur le Helly ? Certainement pas. Elle n’était pas d’humeur à rentrer tranquillement se coucher alors qu’il jouait les aventuriers solitaires. On n’attisait pas sa curiosité d’archéologue et de pirate sans en payer le prix.

Vox ! Reviens donc là, je n’ai pas fini ! Depuis quand tu quittes le navire sans même prévenir le Capitaine alors qu’on est sur une île aussi dangereuse ? L’équipage, la camaraderie, ça te dit rien ? Et tu vas où, d’abord, comme ça ?

La jeune femme gronda à nouveau en maudissant son entêtement. Quel sale gamin ! Elle faisait tout pour être agréable et pour l’aider et il l’envoyait paître systématiquement. Elle n’avait pas l’habitude qu’on soit désagréable ainsi avec elle. D’ordinaire, Ysée passait pour un être sympathique et doux, dont on cherchait l’amitié. Mais lui semblait vraiment l’avoir prise en grippe. Ce qui ne la poussait que davantage à essayer de le faire changer d’avis. Elle finirait bien par lui prouver qu’il pouvait lui faire confiance.

Mais pour le moment, il semblait décider à fuir sa présence et cavalait vers le centre de l’île sans faire plus attention à elle. La demoiselle poussa un soupir et hésita un instant. Il était peut-être plus sage de rebrousser chemin pour aller prévenir le reste de l’équipage… Ainsi, ils pourraient revenir le chercher. Néanmoins, elle était décidément inquiète pour le blondinet et ne voulut par prendre le risquer de le laisser seule. Après quelques hésitations, elle finit par se décider et laissa son Logia prendre le dessus pour faire disparaître son enveloppe physique. Bientôt, son corps disparut pour ne laisser que quelques flocons de neige sous la forme d’un léger nuage, presque imperceptible dans la noirceur de la nuit. Sous cette forme, elle n’eut aucun scrupule et aucun mal à suivre Vox tout au long de son avancée. Par ailleurs, sa forme neigeuse soulagea son dos et facilita ses déplacements car elle aurait eu du mal à marcher longtemps dans son état.

La jeune femme suivit son camarade à travers la forêt et demeura quelques instants ébahis devant ce qu’elle distinguait. Un temple à l’architecture impressionnante et monumentale, à moitié enseveli dans la végétation mais dont l’entrée par d’immenses escaliers était toujours visible. Le bâtiment était réellement magnifique et il s’en dégageait une aura étrange, presque magique. Presque irréel. Il semblait ancien et Ysée regretta immédiatement d’être partie sans emporter l’intégralité de sa bibliothèque portative. Que pouvait bien être ce temple étrange ?
Toujours sous sa forme immatérielle, elle suivit Vox en haut des escaliers et examina la porte en même temps que lui, fascinée et excitée par cette découverte. Sans plus prendre de précautions, trop impatiente de pouvoir l’examiner, elle se matérialisa à côté de lui avec un sourire victorieux et, il faut bien l’avouer, quelque peu moqueur.

Eh bien, mon cher Vox… Voilà une porte plus solide que ton poing. Aurais-tu, par hasard, un besoin urgent d’une archéologue qui saurait déchiffrer ce mystérieux langage ?

Elle lui adressa un grand sourire puis, sans tenir compte de ce qu’il pouvait bien lui raconter, se précipita près de la porte pour l’examiner. Tout en l’observant de haut en bas, elle attrapa son sac à dos qui contenait ses outils de première nécessité et notamment une loupe. Elle connaissait cet alphabet ancien et était parfaitement capable de le déchiffrer avec un peu de temps. Et si on la laissait travailler tranquillement.

Aussitôt, Ysée se perdit dans de multiples élucubrations et interrogations et tenta de retrouver dans son excellente mémoire les ouvrages qui auraient pu lui être utile. Lunettes sur le nez, loupe à la main, elle se releva tout d’un coup pour fixer Vox d’un regard suspicieux après l’avoir ignoré pendant près de dix minutes.

Mais au fait, comment savais-tu que ce temple était là ? Tu as des informations que tu ne m’aurais pas confiées ?

La chose était d’une importance extrême à ses yeux, et la demoiselle ne plaisantait pas. Elle planta son regard dans celui du pirate en l’incitant à tout lui raconter. Elle devait absolument savoir ce qui l’avait amené sur ce chemin périlleux au beau milieu de la forêt.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Vox Wizard
Pirate
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 16/01/2014

Feuille de personnage
Puissance: 3 850
Niveau Réputation: 8
Berrys: 25 040 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Ven 4 Juil - 14:44


 
Sortie nocturne
▬ Feat. Ysée Janao



« Eh bien, mon cher Vox… Voilà une porte plus solide que ton poing. Aurais-tu, par hasard, un besoin urgent d’une archéologue qui saurait déchiffrer ce mystérieux langage ? »

Sursautant comme un enfant qui venait d'être prit sur le fait d'une grosse bêtise, le blondinet s'attendait à beaucoup de chose devant l'imposante porte de ce temple ancien, mais l'apparition soudaine d'Ysée était loin de faire partie de l'un des scénarios qu'il avait en tête. Pour lui, Ysée l'avait écoutée et elle avait gentiment rejoint le Helly. Mais visiblement ce n'était pas le cas, elle l'avait une nouvelle fois suivit en usant du pouvoir de dissimulation de son logia. Il aurai du faire plus attention pendant le trajet être plus en alerte, mais comme il suivait son unique idée qui lui disait de rejoindre un endroit précis -à savoir ce temple- le plus rapidement possible, il n'y avait alors que peu de place pour faire attention aux choses autour. Et donc la femme-neige n'avait eu aucun mal à pouvoir le suivre sans qu'il ne s'en rende compte. Mais que faire à présent ? S'énerver et lui ordonner de rentrer immédiatement ou alors la laisser faire ce pour quoi elle est faite : percer les mystères du passé ! Et puis de toute façon, elle avait déjà complètement oublié Vox pour le coup et avait sortit une loupe de son petit sac à dos et était en train d'examiner les inscriptions sur la porte. Le blondinet la laissa ainsi faire, plus par profit personnel que par bonté d’âme, mais la laissa faire tout de même. Et à présent qu'il n'avait plus cette petite chose dans ça tête qui lui indiqué un endroit précis de l'île -à croire que la présence d'Ysée le calmait à ce sujet- il porta son attention autour du temple. C'est vrai quoi, il était tout de même sur une île mystérieuse avec un passé trouble avec des personnes plus ou moins dangereuses qui trainaient dans le coin. Le blondinet n'avait aucune idée si Ako avait survécu au combat et peut être bien que le reste de son équipage corsaire trainait dans le coin. Petit à petit, cette petite balade nocturne plus de moins en moins à Vox et il faillit même dire à Ysée de laissé tomber les recherches et qu'ils rentraient tout les deux immédiatement. Mais c'est à ce moment précis que la jeune femme au cheveux d'argent se détourna de son travail pour venir le retrouver et lui dire :

« Mais au fait, comment savais-tu que ce temple était là ? Tu as des informations que tu ne m’aurais pas confiées ? »

« Je me suis réveillé avec cette "envie" dans la tête de venir à cet endroit précis et puis ... hum ... et qu'es que ça peut te faire de toute façon ? »


Le blondinet avait répondu d'instinct à la question mais en se rendant compte qu'il se dévoilait à Ysée, il avait fait ensuite machine arrière toute en l'envoyant boulet ensuite. A présent il l'a regardait les sourcils froncés, la mine coléreuse et lui indiquait d'un simple signe de la tête en direction de la porte de reprendre ses études. Si sa camarade d'équipage ne trouvait pas une solution pour ouvrir cette porte "normalement", le blondinet était bien certain qu'il créerai tornade sur tornade jusqu'à raser ce temple et découvrir ce qui se cache à l'intérieur. Quitte à rameuter toutes les personnes/monstres/animaux chelous de cette île. Mais avant cela, le blondinet patienta "calmement" faisant les cent pas juste derrière Ysée et lâchant un soupire d'exaspération à chaque fois qu'il passait dans son dos. En vérité, il était plus impressionné de la façon dont la jeune femme parvenait à déchiffrer cette langue ancienne et même s'il n'y portait pas plus d'attention que cela, il savait pertinemment qu'il en serrai incapable. Au final après vingt bonne minutes d'aller-retour incessant, le blondinet lâcha un soupire plus fort et plus long que les autres et partie s'assoir sur une des marches de l'escalier. La présence dans la tête du petit pirate avait disparu, mais la curiosité avait prit sa place et l'ambiance pesante de l'endroit n'avait rien pour arranger l'histoire. Il savait bien qu'il ne pourrai pas rester ici encore bien longtemps. Soit il faudra faire demi tour et rejoindre le navire, quitte à revenir en plein jour avec l'équipage au complet, soit pénétrer dans le temple si Ysée parvenait à ouvrir la porte. Et cela dans les prochaines minutes ! En effet, Vox entendait à présent clairement des bruits de pas qui se rapprochait de leurs position. Un branche morte qui casse, un bruissement de feuille, un clapotis dans une flaque d'eau : en gros l'individu ne faisait pas attention à la discrétion et se dirigeait d'un pas décidé dans leur direction. Se relevant, décrochant au passage son bisento, le blondinet se rapprocha d'Ysée, histoire de la protéger contre une menace possible et se mit en position de combat, scruta la pénombre devant lui, tout ses sens en alerte.

« Dépêche toi, y'a un truc qui arrive sur nous ... »

Bonne ou mauvaise chose de mettre du stress sur les épaules d'Ysée ? Bah, elle était une pirate maintenant le stress va faire partie intégrante de sa vie, autant qu'elle s'y habitue rapidement non ? Le blondinet se pressa contre le dos de sa camarade, tenant fermement son bisento de sa main d'acier, laissant filtrer de l'autre des bribes de son pouvoir, près à faire surgir une tornade à tout moment. Et c'est la qu'il aperçu un, non deux ... trois. Dix ! Vox arrêta de compter quand il s'aperçut que toute la clairière était pleine de ses bêtes la. Des sortes de sanglier qui devait être plus grand que Vox, avec des défenses asérrés et des tout petits yeux qui fixaient tous Vox d'un air cruel. La particularité des sangliers : c'est qu'ils étaient tous orange. Oui oui, des sangliers géants orange, curieux non ? Au même moment dans son dos, il entendit Ysée pousser un petit cri de joie et au même moment, un bruit de raclement de pierre lui indiqua que la porte s'ouvrait. Les sangliers le comprirent eux aussi et dans un beuglement assourdissant, ils ruèrent, grimpant les escaliers comme des flèches. Le blondinet ne chercha pas plus loin et, tout en prenant la main d'Ysée, il fit volte face et s'engouffra dans les ténèbres de l'inconnu à l'intérieur du temple. Aussitôt la porte franchit, celle ci se referma les protégeant ainsi de la charge des sangliers sauvage mais aussi les enfermant dans le noir le plus complet. Amusé de la situation, Vox ne put retenir un petit rire qui se transforma bien vite en un véritable éclatement de rire qui dura une bonne minute. Une fois calmé il dit en chuchotant :

« Tu aurai pas une torche par hasard ... ? »


 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ysée Janao
Caporal
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Puissance: 610
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Dim 6 Juil - 12:06



Si éclairants soient les grands textes, ils donnent moins de lumière que les premiers flocons de neige.


Penchée sur les mystères de la porte, Ysée se félicita intérieurement d’avoir eu la présence d’esprit d’emporter avec elle son sac à dos avec tous ses outils de première nécessité. Sans cela, elle et Vox seraient sans doute restés bêtement devant la porte ou le déchiffrage lui aurait pris des heures et des heures. Par ailleurs, contrairement à son camarade, elle n’était pas spécialement pressée et son objectif était autant de réussir à ouvrir la porte que de pouvoir garder la trace de ce qu’elle venait de trouver. Après tout, ils étaient dans une île dont les traces cartographiques étaient quasiment inexistantes et leur arrivée ici avait provoqué d’étranges évènements avec de mystérieux corsaires. La probabilité pour que leur équipage repasse un jour dans ces lieux était donc particulièrement faible et elle n’aurait pas supporté de partir sans garder un souvenir de l’endroit et de ce qu’il recelait.

Pour cette raison, elle se préoccupa tout particulièrement de conserver les signes gravés dans la pierre dans un très bas-relief en apposant une feuille particulière sur laquelle elle griffonna afin que le crayon imprime sur le papier les reliefs. Elle utilisa cette techniques aux endroits qui lui semblaient les plus importants puis elle sortit de son sac un petit appareil photo équipé d’un flash pour prendre un cliché de l’ensemble de la porte afin d’avoir une vision d’ensemble et d’autres clichés un peu plus précis de diverses parties. Enfin, satisfaite, elle rangea le matériel employé et se mit à déchiffrer plus sérieusement ce qui était inscrit sous ses yeux.

La jeune archéologue avait surtout employé son temps lors des derniers mois à entretenir sa connaissance du langage des Ponéglyphes en vue du départ de l’équipage pour Grand Line et elle se trouva quelque peu rouillée lorsqu’elle fut face à cet ancien langage très différent. Néanmoins, elle ne baissa pas les bras et ses automatismes revinrent peu à peu. C’était une langue archaïque qui fonctionnait comme beaucoup d’autres sur un système de symboles, mais contrairement à ce que pensaient certains, la présence de symboles à la place de caractère typographiques n’était pas synonyme de facilité. Certains symboles se ressemblaient beaucoup tandis que d’autres comportaient énormément de synonymes et de nuances.

Malgré la difficulté de la tâche et la présence agaçante de Vox et de ses multiples soupirs d’ingratitude, la demoiselle se sentait bien. Elle était dans son élément, ici. Dans la nuit, tout était calme et le temps semblait s’écouler différemment. Tranquillement. De plus, le temple dégageait une aura rassurante, comme s’il semblait garantir leur sécurité. Elle travailla donc à son rythme, loupe dans une main et carnet dans l’autre. Avec naturel, elle passait de l’un à l’autre pour écrire au fur et à mesure les mots puis les phrases qu’elle déchiffrait au brouillon, laissait des trous pour avancer et revenir plus tard. Dans le même temps, elle réfléchissait à ce que Vox lui avait dit sur l’envie qu’il avait ressentie dans son esprit de venir en ce lieu qu’il ne semblait pourtant pas connaître. Elle avait du mal à comprendre ce qu’il entendait par là, surtout qu’il ne semblait pas disposé à lui répondre de manière véritablement honnête, si bien qu’elle ne parvenait pas à déterminer s’il lui cachait vraiment quelque chose ou s’il était simplement aussi perdu qu’elle ici.

Ysée était patiente mais décidément, ce trait de caractère ne semblait pas être une chose dont Vox était pourvu. Il n’arrêtait pas de faire les cent pas en grommelant et s’il avait voulu faire comprendre à la jeune femme qu’elle n’allait pas assez vite, il ne s’y serait pas pris autrement. Néanmoins, son agacement ne faisait que la déconcentrer et l’agacer, si bien qu’elle faillit sortir de ses gonds face à son manque de politesse mais heureusement, il choisit ce moment précis pour s’éloigner et redescendre quelques marches sur lesquelles il s’assit. De loin, elle murmura pour elle seule.

Voilà enfin un endroit où il se rend utile…

Les notes s’accumulaient dans son carnet de bord et, les sourcils froncés, la jeune archéologue commençait à entrevoir un sens dans cet imbroglio de signes au premier abord incompréhensibles. Tout cela avait très nettement un rapport avec les mystérieux pouvoirs des fruits du démon. Elle pouvait entrevoir le but de ce complexe présent sur une île isolée malgré les informations fragmentaires qu’elle possédait et lisait au fur et à mesure. Cet endroit avait dû être par le passé un véritable temple du savoir où on compilait de nombreuses sources sur ces étranges fruits qui pour beaucoup de gens restaient une légende ou un conte pour enfants. Bien sûr, on ne pouvait espérer y accéder simplement en frappant à la porte. Il fallait comprendre les mystères cachés ici pour pouvoir y prétendre…

Concentrée sur sa tâche, la demoiselle aux lunettes n’entendit pas un seul instant les bruits qui commençaient à agiter la forêt autour d’eux ni même le danger qui se rapprochait. Lorsqu’elle travaillait, elle devenait un élément particulièrement vulnérable et en avait conscience. Mais après tout, Vox était le combattant et elle était l’archéologue. Chacun sa place et elle savait qu’elle n’avait pas le choix et devait lui faire confiance. La suite prouva qu’elle n’avait pas tort lorsqu’il se précipita vers la porte dans un mouvement de protection et lui enjoignit de se dépêcher à cause de ce qui commençait à approcher.

Ysée leva les yeux au ciel, inconsciente du danger imminent et de la maladresse du jeune adolescent.

Ce n’est pas vraiment avec une menace pareille que je parviens à être plus efficace, Vox… Mais calme-toi, j’y suis presque ! Il y a un mécanisme qui s’active probablement… Par ici…

Elle posa ses mains sur la pierre avec une certaine impatience et une rapidité devenue nécessaire et tenta de suivre les indications données. Enfin, un point apparut clairement au centre de la porte. Elle appuya mais rien ne se passe. Un cri rageur lui échappa puis elle se concentra à nouveau et essaya autre chose. Plus calmement, elle laissa le bout de ses doigts se dématérialiser pour devenir de la neige et lorsqu’un flocon toucha la porte au point précis énoncé dans l’ancien langage, ladite porte émit un grondement sourd et commença enfin à s’ouvrir.
La jeune femme se tourna vers son camarade pour crier sa joie, cri qui s’étrangla dans sa gorge en voyant qu’il faisait face à dix sangliers monstrueux d’un orange absolument laid et d’une taille très nettement déraisonnable. Ils poussaient des grognements peu amicaux et se mirent à charger en même temps que la porte s’ouvrait et Ysée s’agrippa à Vox en écarquillant les yeux avant de se mettre à courir en même temps que lui.

Des sangliers orange géants ?? C’est quoi le problème de cette île, exactement ?

Elle n’eut pas le temps de disserter davantage sur la bizarrerie des animaux en question, suffisamment préoccupée par leurs tentatives de leur échapper. Néanmoins, les deux pirates eurent un peu de chance dans leur malheur car la porte se referma immédiatement derrière eux une fois qu’ils l’eurent franchie et elle contint à l’extérieur les animaux enragés dont ils pouvaient encore entendre les grognements. Avec un soupir de soulagement, l’archéologue s’affaissa contre la lourde porte en pierre alors que son compagnon éclatait d’un rire loufoque et perçant qui la laissa quelque peu perplexe.

Frôler la mort déclenche chez toi de bien étranges réactions, Vox… On est débarrassés pour l’instant mais si jamais on veut sortir d’ici un jour, je crois qu’il faudra combattre ces choses affreuses parce qu’elles ont l’air plutôt décidées à rester derrière cette porte.

Ysée fit une pause et, dans l’obscurité la plus totale, elle tenta de discerner quelque chose sans faire trop de mouvements de peur de déclencher quelque catastrophe. Mais tout était trop sombre et elle ne put rien voir, seulement remarquer que sa voix semblait porter assez loin et assez haut. A la question du pirate, elle se mit à fouiller dans son sac en quête de ce qu’il demandait. Les sourcils froncés, elle fut soulagée lorsqu’elle mit la main sur une petite torche d’aspect rudimentaire. Même si les Diables n’avaient pas l’habitude de naviguer ou de faire leurs petites affaires la nuit, une lampe était toujours utile en cas de nécessité absolue. Celle-ci ne permettrait pas d’éclairer toute la pièce mais au moins, ils pourraient voir où ils mettaient les pieds.

J’ai toujours ce qu’il faut ! Il faut vraiment que tu arrêtes de me sous-estimer, Vox…

Avec un sourire satisfait, elle alluma donc la lampe et dirigea le faisceau devant elle. Tout était en pierre et la salle s’étendait bien au-delà de la portée de la torche. Les murs étaient également couverts de symboles et ils se tenaient à une dizaine de mètres d’eux sur leur droite et sur leur gauche. Au fond, tout était noir. Par terre, la poussière semblait avoir envahi les dalles grisâtres depuis longtemps. Les deux pirates firent quelques pas précautionneusement et, grâce à la lampe, Ysée vit qu’elle commençait à approcher le centre de la pièce. A cet instant, elle aperçut à cet endroit précis une sorte de table de pierre qui ressemblait à un autel pour un culte particulier. Haute d’un mètre et d’une forme carrée, elle était tout aussi poussiéreuse que l’endroit mais semblait servir de support à un livre ouvert qui était posé en son centre.

La curiosité de l’archéologue se fit aussi pressante que lorsqu’elle était arrivée devant la porte gravée de symboles et elle se précipita devant le livre sans d’abord oser le toucher. Couvert de poussière et abîmé par le temps, ses pages semblaient prêtes à se réduire à néant. La couverture en cuir, cependant, paraissait plus solide que le reste. Elle remit ses lunettes sur son nez, nécessaires pour examiner un objet de près, puis se pencha sur le livre avec délicatesse, reconnaissant la préciosité de l’objet dans les enluminures qui décoraient les marges de chaque page et dans la beauté des signes tracés.

Pendant ce temps, alors qu'elle accaparait la torche, Vox était sorti de son champ de vision pendant quelques secondes. Elle finit par relever la tête pour le chercher du regard.

Tu crois que c’est pour ce livre que tu as ressenti le besoin de venir ici ?


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Vox Wizard
Pirate
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 16/01/2014

Feuille de personnage
Puissance: 3 850
Niveau Réputation: 8
Berrys: 25 040 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Mer 9 Juil - 15:45


Sortie nocturne
▬ Feat. Ysée Janao



Dans le noir complet de l'intérieur du temple, on attendant plus aucun bruit de l'extérieur, ce qui n'était pas forcément étonnant au vu de l'épaisseur de la porte en pierre. On entendait à présent plus que les respirations saccadées d'Ysée et Vox qui tentaient de reprendre leurs souffle après leur petite course en compagnie des sangliers géants. Un bruit s'ajouta ensuite à celui des respirations, ce fut celui d'un chamboulement dans un sac, certainement Ysée qui était a la recherche d'une possible torche dans son sac à dos. Heureusement d'ailleurs qu'elle avait prit son sac, parce que sinon, il aurai était bien difficile de déchiffrer la porte et de pouvoir l'ouvrir ensuite. Le calme revint l'espace de quelques secondes dans la pénombre, puis une vive lumière aveugla à moitié le blondinet, habitué à l'obscurité ambiante. Il cligna plusieurs fois des yeux en se détournant du rayon lumineux que projetait Ysée. Paradant fièrement avec sa torche, elle dit d'un ton supérieur :

« J’ai toujours ce qu’il faut ! Il faut vraiment que tu arrêtes de me sous-estimer, Vox ... »

Rhaaa, ques qu'elle pouvait être agaçante quand elle s'y mettait quand même ! Elle avait certes raison, elle avait vraiment tout ce qu'il fallait dans son sac et elle était décidément beaucoup plus organisé que lui et Vox avait la fâcheuse tendance à la sous-estimer énormément depuis leur rencontre. Et pourtant, entre sa grande culture de l'histoire du monde, la force de caractère dont elle avait fait preuve lors du combat contre Ako au point de se "sacrifier" pour le groupe -et plus précisément pour Vox- et le qu'elle est plus d'un tour dans son sac impressionnait grandement le blondinet. Mais il était trop fier pour le lui dire, il préféra donc tout simplement lui répondre par un simple grognement. Charmant n'est t'il pas ?

Ils avancèrent ensemble, Ysée légèrement en avant éclairant l'espace devant eux, en direction du centre du temple droit devant eux. Sur un petit autel trônait un vieux bouquin à l'aspect décrépi qui ne donna nullement l'envie à Vox d'aller y jeter un coup d’œil, ce qui ne fut pas le cas de sa camarade qui se jeta dessus comme s'il s’agissait d'une montagne de Berry's ou encore d'un gros paquet de bonbon appétissant. Elle le regardait le plus près possible sans le toucher, ce qui fit sourire Vox. Pourquoi elle ne le touchait pas au juste ? Quoi qu'il en soit, le blondinet lui se détourna ensuite de l'autel et du livre et commença a frôler les murs à la recherche d'une chose un peu spécial afin de savoir et de comprendre ce qui avait bien put l'attirer ici à ce point. Il y avait bon nombre d'écriture mystérieuse sur les murs, mais rien qui n'attira l'attention de Vox. Au final Ysée releva la tête de son examen du bouquin pour lui dire :


« Tu crois que c’est pour ce livre que tu as ressenti le besoin de venir ici ?  »

« Qu'es que je pourrai bien faire avec un vieux bouquin comme ça ? C'est un livre sur la navigation ? »


Reportant son attention sur le livre, le blondinet parcouru la distance jusqu'à l'autel en quelques pas et, tout en donna un léger coup d'épaule à Ysée pour prendre sa place il le prit de l'autel afin de l'examiner de plus près. Sauf qu'à ce moment même, un bruit de mécanisme se déclencha tout autour d'eux. L'autel rentra rapidement dans le sol. Le blondinet n'y prêta aucune attention, les yeux rivés sur le bouquin. Mais encore une fois, c'était dans une langue qu'il ne maitrisait pas et ne comprit absolument rien à ce que cela racontait. Et c'est à cet instant qu'il se sentit soulevait du sol comme s'il n'était qu'une plume. Que ce passait t'il ? Lâchant le livre qui tomba au sol, il se retrouvait à plus de trois mètres en l'air, un immense pieu en bois d'une vingtaine de centimètres de diamètre le transperçant de part en part. au niveau du torse. Le pieu était accroché à un mécanisme astucieux accroché au plafond qui se déclenchait quand le livre n'était plus sur l'autel afin d'éliminer les possibles voleurs de reliques. Le blondinet était pour le coup la victime de ce piège mortel et restait inanimé, embroché sur son pieu, attendant que la grande faucheuse vienne le prendre. Toute sa vie passa devant ses yeux et avec plus de précision, un souvenir en particulier.

† † †

Bien des années auparavant le jeune Vox Wizard se retrouvait en fauteuil roulant, avec son bras droit et sa jambe gauche en moins à la suite d'un accident ou il du se couper les membres lui même pour pouvoir survivre. A la suite de cet accident, le jeune garçon dut faire face pendant une longue année à l'absence de son père qui partit sur les mers à la recherche d'une relique rare et puissante au lieu de rester au près de son fils qui avait tant besoin de l'amour, l'affection et l'attention d'un père lors de cette terrible épreuve qui l'accablait. La mère de Vox était bien présente, mais elle n'arrivait pas à trouver les mots juste pour consoler son enfant. Les autres enfants de l'île, les "amis" de Vox le fuyaient comme la peste, disant qu'il avait le mauvais œil sur lui. Au final, une année entière de solitude complète et d'assistanat, car le petit garçon ne pouvait plus rien faire tout seul. Pendant cette période, il commença a avoir des pensées noir et morbide, souhaitant sa mort plutôt qu'une vie pareil, mais même son précieux courage l'aillant quitter, il n'osa pas franchir le pas et mettre fin à ses jours.

Ainsi dont se déroula l'année la plus longue et la plus pénible du jeune Vox. Mais un jour son père revint sur l'île avec deux objets, plus insolite l'un que l'autre. Pour le premier, il s'agissait d'une jambe et d'un bras fait d'un alliage plus solide que l'acier et toutefois pas trop lourd. Son père lui dit que c'était sa création la plus belle et la plus parfaite et que c'était rien que pour lui, pour qu'il puisse de nouveau avoir tout ses membres et qu'il puisse réaliser son rêve de découverte du monde. Le deuxième objet, c'était un fruit. Mais pas n'importe quel fruit, il était blanc et semblait être fait de mousse légère. Un fruit inconnu assurément ! Son père lui expliqua alors qu'il s'agissait d'un fruit unique qui permettait à celui qui le mangeait de pouvoir créer et contrôler les tornades. Il lui expliqua ainsi qu'avec ce fruit, il pourrai se servir parfaitement de ses prothèses et cela sans avoir besoin d’électronique complexe et inutile. Son propre pouvoir contrôlera ses nouveaux membres et avec de l'entrainement, cela deviendra presque inconscient. Jours après jours, son père insista sur le fruit : le paramécia des tornades qu'il disait, lui bourrant le crane jours après jours dura sa rééducation.

Et si le père de Vox s'était trompé ? Et si le blondinet n'était pas l'utilisateur du paramécia des tornades mais d'un fruit au pouvoir très similaire ? Et si ... ?


† † †

Attendant la mort, le blondinet eu un hoquet de surprise et inspira un grand coup, cherchant de l'air. Il tourna la tête afin de voir Ysée, il lui lâcha un petit sourire comme pour lui dire "t'inquiète pas, tout ira bien". Il n'avait pas était gentil avec elle depuis le début et cela malgré qu'elle faisait tout un tas d'effort pour qu'il lui fasse confiance et l’apprécie. Maintenant que la fin était proche, le blondinet avait quelques regrets. Dommage, ce serra pour une prochaine vie. C'est alors que le corps de Vox commença a disparaitre, dans un premier temps par les extrémités, les pieds, les mains, la tête. Puis de plus en plus haut jusqu'à rejoindre en même temps le centre de son corps, ou se trouvait son énorme blessure. Ainsi dont, en l'espace de quelques secondes, le corps entier de Vox disparut, ne laissant qu'un pieu vide alors qu'une légère brise de vent souffla à l'intérieur du temple ...



_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ysée Janao
Caporal
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Puissance: 610
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Jeu 10 Juil - 20:34



So did I. But in fact, she is, because she's on every page of your imagination. You'll always have her there. Always ▬ J.M. Barrie


Alors qu’Ysée était penchée sur le précieux livre avec un regard émerveillé, son camarade semblait nettement moins passionné par cette découverte pourtant incroyable. Sa réponse lui fit lever les yeux au ciel. « Un vieux bouquin comme ça ». Décidément, les pirates n’avaient aucun respect pour les choses un tant soit peu anciennes et rares ! Il existait certes des exceptions mais durant son parcours, la demoiselle avait tout de même pu constater l’absence de scrupules de ces gens envers les objets du passé. Se retrouver sur un bateau pirate avait certes beaucoup d’avantages à ses yeux mais il y avait aussi un certain nombre d’inconvénients. Observer jour après jour les dégâts des pilleurs sur des îles magnifiques à l’histoire riche et passionnante n’était pas facile pour elle.

Heureusement, dans le cas du Helly, elle savait que leur capitaine était suffisamment intelligent et intéressé par les reliques du passé pour lui faire confiance sur ce qu’il pouvait se permettre ou non vis-à-vis d’elles. Neko ne faisait pas non plus de difficultés car sa curiosité n’était pas en reste et elle ne l’avait jamais vu attiré par le pillage. En revanche, Vox se montrait parfois un peu moins conciliant. Il faut dire qu’il était pour l’instant incapable de concevoir le moindre intérêt pour les découvertes archéologiques d’Ysée et tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un livre semblait le rendre particulièrement indifférent.

En toute honnêteté, la jeune femme se sentait parfois nostalgique de l’époque où elle vivait sur Ohara avec à sa portée la bibliothèque la plus fabuleuse du monde. Certes, elle travaillait souvent seule là-bas mais elle éprouvait malgré tout cette sensation d’émulation et de joie intellectuelle permanente présente chez tous les chercheurs. Là-bas, le savoir était en perpétuel mouvement et tout le monde s’intéressait aux choses du passé. La contrepartie de ce savoir était indubitablement le manque d’action. Les recherches relevaient souvent de la théorie et rares étaient ceux qui partaient à l’aventure pour aller vivre leurs connaissances. Ici, dans le monde des pirates, tout était inversé. Il n’y avait que peu de place pour les connaissances intellectuelles et abstraites : tout devait être concret, applicable à la vie en mer et à la vie de piraterie. Heureusement, cela avait aussi de bons côtés.
Pour la première fois, en effet, Ysée avait le sentiment d’appartenir à un groupe uni, soudé. Presque une famille, en quelque sorte. Et Ohara n’avait jamais pu lui fournir cela auparavant : elle y avait toujours été seule. Ici, malgré les exigences de leur capitaine, malgré le caractère difficile à saisir de Neko, malgré les doutes de Vox… Des gens se préoccupaient d’elle et de son bien-être. Ils étaient là à ses côtés en permanence, dans les bons comme dans les très mauvais moments et ils pouvaient tous compter les uns sur les autres. Et rien que pour cette chose si douce, elle était heureuse de faire partie de l’Equipage des Diables.

La demoiselle adressa donc au jeune homme un sourire malgré son ignorance puis replongea dans son livre en le laissant se débrouiller de son côté pour qu’il puisse trouver ce qu’il était venu chercher. Néanmoins, il la surprit en venant à ses côtés pour venir à son tour jeter un œil sur l’ouvrage posé sur l’autel. Elle fit contre mauvaise fortune bon cœur et le laissa prendre sa place en lui confiant la torche tout en affichant un air sceptique, incertaine de l’utilité de son regard. Elle recula de quelques pas pour admirer les murs autour d’elle et entendit soudain le bruit d’un mécanisme qui s’activait. Immédiatement, son regard se tourna vers Vox qui tenait le livre dans ses mains, debout devant l’autel.

En voyant la scène, elle poussa un cri pour avertir le pirate mais il était déjà trop tard. Sa première pensée fut pour la stupidité de Vox qui n’avait pas pu s’empêcher de toucher au livre alors que le bon sens recommande généralement, dans ce genre de situations périlleuses, de ne toucher à rien afin d’éviter toute catastrophe. Sa deuxième pensée fut une immense culpabilité qui l’envahit. Elle aurait dû garder un œil sur lui. Elle savait qu’il était impulsif et prompt à agir sans réfléchir. En entrant dans le temple, elle aurait dû lui donner ces conseils élémentaires et l’obliger à rester à ses côtés sans faire de bêtises.

Lorsque le pieu transperça d’un bloc le jeune homme, un deuxième hurlement franchit les lèvres d’Ysée. La scène sembla se dérouler au ralenti tant elle lui sembla surréaliste. Il n’avait même pas eu le temps de crier ou de manifester un quelconque signe de douleur. Il n’y avait pas non plus de sang qui semblait d’écouler de sa blessure alors qu’il avait pourtant été empalé au niveau de l’abdomen avec une violence sans nom. Quel était cet endroit pour posséder un système de protection aussi implacable ? La jeune femme maudit leur imprudence et son orgueil qui l’avait conduite à guider Vox jusqu’ici sans même savoir ce qu’ils allaient trouver… En un bond, elle fut près de lui et attrapa sa main tout en plongeant son regard dans le sien. Pourquoi souriait-il ainsi ? La mort allait le prendre, il ne devait pas sourire. Elle ne comprenait pas. Paniquée, elle prononça son prénom comme une litanie en serrant fort sa main, comme si elle pouvait ainsi le réveiller. Mais rien ne se passa. Pas de miracle.

Lorsque ses mots retombèrent, l’archéologue s’affaissa à genoux sur le sol poussiéreux, tremblante. A présent, la pièce entière était plongée dans un silence effroyable. Elle ne savait pas quoi faire. Que doit-on faire dans ce genre de situations ? Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu le soutien de l’équipage pour prendre des décisions difficiles. D’ordinaire ils étaient tous là pour gérer les moments difficiles, pour discuter avant de décider. Tout était flou dans son esprit et ses oreilles sifflaient. Le choc l’embrouillait et ses yeux étaient embués de larmes. Lentement, elle releva la tête pour contempler la scène encore une fois, comme pour être sûre que tout ceci n’était pas un rêve. La torche tombée à terre éclairait faiblement le corps du pirate dans une lumière plus blafarde que jamais.

Peu à peu, la respiration d’Ysée se calma. Elle se releva pour ramasser la lampe et le livre qu’elle serra contre son torse. Vox était pâle. Un léger sourire flottait toujours sur ses lèvres. Il semblait presque heureux. Elle le trouve effrayant, ainsi. Et soudain, son corps commença à se dissiper. Sous les yeux ébahis de la jeune femme, ses extrémités s’effacèrent et, membre après membre, il disparut dans un grand courant d’air glacial.

Vox… ? Mais qu’est-ce qui se passe encore ici ? Je… J’espère pour toi que ce n’est pas une blague sinon tu vas m’entendre !

La voix de l’archéologue n’était pas aussi affirmée qu’elle l’aurait souhaitée et elle se sentait soudain fatiguée et lasse. Beaucoup d’émotions en peu de temps allaient finir par briser ses nerfs. A nouveau, elle se laissa tomber à terre pour reprendre ses esprits. Assise sur le sol, adossée à un mur, elle pleura encore un peu. Puis se fustigea mentalement. Elle devait découvrir ce qui s’était passée et surtout sortir d’ici pour aller chercher les autres. Si Vox était mort, elle ne pouvait plus rien faire pour lui. S’il n’était pas mort et avait simplement été victime d’un sortilège de ce maudit temple, elle n’avait aucun intérêt à se lamenter.

Doucement, elle observa le livre qu’elle tenait dans sa main gauche puis, avec précaution, elle l’ouvrit. Après tout, peut-être que sa lecture lui donnerait des informations sur ce qui avait pu se passer dans la pièce. Avec son crayon, son carnet et ses lunettes, elle se remit à la tâche quelques minutes qui lui semblèrent une éternité. Le poids des évènements et la fatigue lui pesaient et sa traduction n’avançait pas. Elle ne comprenait rien et son dos lui faisait mal.

Vox… Reviens s’il te plaît. Tu peux pas me laisser dans cet endroit sinistre… Et puis on a des sangliers orange géants à massacrer…

La jeune femme poussa un profond soupir, découragée. Elle ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il répondre en réalité. Enfin, délaissa son travail à terre puis se releva un peu laborieusement afin d’aller faire le tour de la pièce. Avec un peu de chance, elle n’aurait pas besoin de déchiffrer quoi que ce soit pour trouver une sortie. Avec la torche, elle examina la pièce mais elle semblait sans issue. Pourtant, de l’extérieur le temple semblait beaucoup plus grand que ça donc il y avait forcément d’autres pièces ! Pour cette épreuve, son Logia ne lui serait d’aucune utilité malheureusement. Sa seule chance était d’examiner tous les murs dans l’espoir de trouver la trace d’une ouverture, même secrète.

La tâche lui prit un certain temps mais alors qu’elle ne s’y attendait plus, elle sentit une chose étrange sous ses doigts au niveau du mur face à l’entrée. Encouragée par cette trouvaille, elle essaya de pousser l’embout de pierre qui était présent mais rien n’y fit. Elle tenta de tirer, de coulisser et étendit ses recherches mais la pièce demeura close. En se hissant sur la pointe des pieds, elle parvenait à peine à atteindre un deuxième bouton mais ce simple effort étirait son dos et lui faisait mal si bien qu’elle renonça pour l’instant et s’assit pour souffler un peu. Après tout, elle n’était pas en danger immédiat et si elle n’était pas revenue à l’aube, le reste de l’équipage finirait bien par essayer de la retrouver ainsi que Vox en suivant leurs traces sur l’île…


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Vox Wizard
Pirate
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 16/01/2014

Feuille de personnage
Puissance: 3 850
Niveau Réputation: 8
Berrys: 25 040 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Mar 15 Juil - 21:02


Sortie nocturne
▬ Feat. Ysée Janao



Avoir un pieu en travers de la poitrine qui le transperce de part en part était une sensation vraiment étrange pour le blondinet mais pas forcément douloureuse. Or, il était bien certain qu’être sur le point de mourir était beaucoup plus douloureux que cela. A moins que la douleur, étant tellement intense avait éteint en quelques sortes le cerveau du jeune garçon ? Mais dans tout les cas, il n’a pas eu l’occasion d’échapper à l’habituel flash de toute une vie qui passe devant les yeux en une seconde. Mais chose encore plus étrange, après ce flash-back il eu un second souffle de vie et son corps se mis à disparaitre petit à petit. La mort venait surement le prendre de cette manière mais il n’avait pas peur. Il avait une boule de chaleur dans le ventre qui lui donnait la confiance –et la fierté- de ne pas crier de terreur. Et c’est ainsi que, une fois que son corps eu complètement disparu sans que Ysée puisse y faire quelque chose, la pauvre, la conscience de Vox elle resta ancré dans ce temple. Que ce passait t’il donc ? N’était pas sensé s’élevait vers le paradis ou l’enfer ? Pourquoi restait-il ici ? A moins qu’il ne soit devenu un esprit errant et qu’il soit obligé de rester ici pour l’éternité ? A moins que ce ne soit la faute de ce maudis temple qui le retient prisonnier par des maléfices étranges ?

Le blondinet pesta intérieurement une bonne minute sur ce qu’il lui arrivait avant de relativiser : il était toujours capable de réfléchir librement même si son corps n’était plus là, c’était déjà une bonne chose. Ainsi dont, même s’il n’avait pas de yeux à proprement parler, il apercevait Ysée en contrebas de la salle qui tentait de trouver un moyen de sortir de ce temple. La pauvre ! C’était sa faute si elle était ici toute seule. Il fallait qu’il fasse quelques chose pour lui venir en aide. Mais quoi ?! Ce concentrant avec attention, il se força à redescendre pour se mettre à côté d’Ysée. Cette entreprise marcha, sauf qu’il ne contrôla pas très bien sa trajectoire et fonça contre le mur jusque à côté de l’archéologue ce qui provoqua un grand souffle de vent juste après l’impact. Cela intrigua grandement le blondinet qui se demandait bien comment un corps fantomatique qui se brise contre un mur pouvait provoquer du vent ? Il porta alors son attention sur Ysée et se concentra de nouveau pour se mouvoir dans l’espace et passa à travers de celle-ci ce qui causa un nouveau souffle de vent qui décoiffa la jeune femme. Tient c’était marrant ça ! Quoiqu’Ysée, elle, ne semblait pas forcément rire de ce mystérieux vent qui faisait son apparition dans un temple qui semblait être hermétique à l’extérieur.

Vox arrêta donc ses bêtises et chercha un moyen de prendre contact avec Ysée sans lui faire trop peur. Lui dire que bien qu’il était mort, il était toujours la, autour d’elle et qu’il ferrai son possible pour l’aider à sortir de ce temple et à rejoindre les autres diables au navire. Bon … comment faire ? Le blondinet repéra à ce moment là, le sac à dos ouvert d’Ysée et à l’intérieur de celui-ci son petit carnet. Il se concentra de nouveau et tacha d’attraper le carnet. Il eu bien du mal et balança à plusieurs reprises une vague de vent dans la pièce avant de pouvoir faire sortir le carnet du sac avec un crayon qui roula juste à côté. Attrapant le crayon avec ce qui lui servait de main fantomatique, il tacha d’écrire sur le carnet. Ce fut un exercice extrêmement dur et lent, mais le blondinet s’appliqua à la tache. Au final, le carnet afficha au bout d’une dizaine de minutes, les mots suivants : C’est Vox. Je suis visiblement mort mais toujours là. Présent autour de toi par je ne sais quel maléfice. Ne prend pas peur, je vais tacher de trouver une solution pour te sortir de là. Et pour bien montrer à Ysée que sa présence était bien réel, il se concentra une nouvelle fois et relâcha une nouvelle fois son "pouvoir" en puissant de ce que son corps était composé ce qui provoqua une énorme bourrasque de vent dans la salle.




_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ysée Janao
Caporal
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 25

Feuille de personnage
Puissance: 610
Niveau Réputation: 4
Berrys: 2 000 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Dim 20 Juil - 18:20



So did I. But in fact, she is, because she's on every page of your imagination. You'll always have her there. Always ▬ J.M. Barrie


Ysée était toujours assise à terre contre un des murs du Temple, un peu désespérée par sa situation. D’ordinaire très patiente et absolument hostile à l’idée d’abandonner toute mission quelle que soit sa difficulté, elle commençait pourtant à se sentir légèrement désemparée par ce qui venait de se produire sous ses yeux. Décidément, c’était bien la première fois que sa curiosité intellectuelle et scientifique la poussait dans de pareils ennuis. D’habitude, il s’agissait simplement d’ouvrir un livre pour passer la journée à le dévorer. Les seuls problèmes qu’elle avait récoltés avec cette activité étaient de sévères migraines. Pas des temples maudits piégés et tueurs.

Cette expédition nocturne se révélait être un bel exemple des différences entre théorie et pratique dans le domaine du savoir. Cette différence avait parfois de bons côtés… Mais aussi de très mauvais. Heureusement, la demoiselle n’avait aucune envie de finir par s’apitoyer sur son sort. D’une part car elle n’avait pas du tout envie de mourir ici à force de pleurs et de lamentation et d’autre part car elle en voulait diablement à ce satané Vox de l’avoir abandonnée ici à cause de son incapacité à réfléchir avant d’agir.

En soupirant, elle bascula sa tête en arrière, qui cogna doucement contre la paroi du mur. Puis avec les sourcils froncés et les yeux rougis, elle essuya les quelques larmes qui avaient coulé sur ses joues pâles. Plus que jamais, la jeune archéologue reflétait le pouvoir de son Logia. Assise à terre, ses cheveux blancs détachés tombant en cascade sur ses épaules, elle ressemblait véritablement à la Yuki-Onna de la mythologie quoiqu’en cet instant, son aura parût plus triste que dangereuse. Ses habits étaient néanmoins couverts de poussière et la fatigue se lisait dans son regard.

La jeune femme s’accorda encore quelques minutes de répit, les yeux fermés. Elle laissait son esprit vagabonder et s’apaiser lorsqu’elle fut soudainement interrompue par un souffle de vent qui la décoiffa violemment et la fit sursauter. Interdite, elle chercha d’où pouvait venir cette brise dans un endroit absolument clos qui ne laissait pas même filtrer la lumière du jour. Méfiante, elle se releva et braqua sa torche dans tous les coins de la vaste salle pour essayer de trouver d’où venait la vilaine bourrasque mais elle ne vit rien. Pourtant, cet étonnant souffle se répéta et elle commença à s’inquiéter de ce phénomène.

Ysée finit par secouer la tête. En bonne intellectuelle, rigoureuse et rationnelle, il était selon elle hors de question de songer à une hypothèse surnaturelle. Il y avait forcément une explication logique à tout ce qui se déroulait depuis les dernières heures sur cette maudite île. Elle ne devait pas se laisser envahir par cette chose mystérieuse et la laisser la détourner de sa mission première, à savoir réussir à sortir du temple. Pourtant, les bourrasques recommencèrent de manière plus anarchique et plus répétitive au même endroit. A sa grande surprise, le vent semblait s’acharner sur son sac. La demoiselle finit par pousser un juron face aux évènements qui étaient en train de se produire sous ses yeux tandis qu’elle se rapprochait précautionneusement de son sac pour savoir ce qui pouvait bien se passer.

Ah non, hein. Je refuse qu’on me fasse le coup du fantôme mystérieux ! Ce n’est plus un temple, c’est un repère de pièges vicieux !

Il n’était pas facile d’énerver la jeune archéologue mais elle détestait par-dessus tout qu’on se moque d’elle et qu’on la fasse tourner en bourrique de cette façon en mettant à rude épreuve son intellect.

Finalement, le destin ou ses avatars finirent par répondre aux imprécations d’Ysée et elle reçut enfin la réponse à ses multiples questions. Sous son regard ébahi, une main mystérieuse attrapa son carnet de notes et commença à écrire à l’intérieur. D’abord effrayée par ce qui se déroulait et qui ressemblait de plus en plus à un mauvais esprit, les premiers mots tracés sur le papier lui firent pousser un cri de joie.

Vox ! Mais qu’est-ce qui se passe ici ?

Les signes écrits sur son carnet répondirent rapidement à sa question. « C’est Vox. Je suis visiblement mort mais toujours là. Présent autour de toi par je ne sais quel maléfice. Ne prend pas peur, je vais tacher de trouver une solution pour te sortir de là ». La demoiselle poussa un soupir de soulagement avant de s’adressa verbalement à ce qui ressemblait à l’esprit de Vox. En toute logique, s’il pouvait la toucher avec le vent, il devait pouvoir la voir et l’entendre.

Visiblement mort mais toujours là ? Ne dis pas de bêtises ! Tu ne peux pas être mort mais toujours là. Il y a beaucoup de choses bizarres en ce monde mais je ne connais rien de capable de faire de toi un fantôme. Donc… Tu n’es pas mort ! C’est impossible. Tu peux envoyer du vent sur moi, écrire sur mon carnet. Tu peux intervenir dans la réalité. Cela signifie que tu as une forme différente mais que tu es bel et bien vivant.

On pouvait dire que son camarade était particulièrement doué pour lui faire de vilaines frayeurs. Néanmoins, trop heureuse d’avoir la conviction qu’il n’avait pas du tout trépassé, elle s’abstint de lui faire la morale sur son imprudence et sur la peur qu’il lui avait causée. En effet, à présent ils devaient réfléchir car deux problèmes se posaient à eux de manière plutôt urgente. D’une part, ils devaient réussir à « ressusciter » Vox pour qu’il puisse reprendre une forme… Palpable. Et d’autre part, ils devaient trouver un moyen de sortir d’ici.

Bon, je te propose quelque chose. Avant même de sortir d’ici, il faudrait que tu réussisses à revenir avec moi sous ta forme « normale ». Toi qui possèdes le fruit des tornades, tu n’aurais pas… Utilisé un pouvoir sans le vouloir et sans le savoir ? Ce temple est de toute évidence lié au pouvoir des Fruits du Démon donc il a pu avoir une influence bizarre sur toi… Je pense qu’il faut que tu réfléchisses comme lorsque tu veux créer une tornade. Ça marchera peut-être.

Ysée s’était remise à faire fonctionner sa cervelle à toute vitesse pour essayer de trouver des solutions à leurs problèmes le plus rapidement possible. Il était hors de question qu’elle parte d’ici sans Vox et surtout sans la certitude de son état. Elle ne comptait pas le laisser pour mort sans chercher à comprendre la diablerie qui se cachait derrière tout cela. Son camarade pirate semblait pour le moment légèrement démuni mais elle était bien décidée à faire de son mieux pour l’aider. Après tout, ce serait peut-être une occasion pour elle de montrer à Vox qu’elle était de bonne foi et qu’il pouvait lui faire confiance sans avoir à le regretter.

La jeune femme était prête à l’accompagner dans ses tentatives pour se matérialiser à nouveau sous forme humaine mais elle ne savait pas exactement comment s’y prendre si jamais Vox ne parvenait pas à le faire de manière instinctive. Elle avait déjà lu des ouvrages dans lesquels des gens qui avaient avalé par mégarde un Fruit du Démon avaient eu des difficultés à le contrôler et à se l’approprier convenablement, ce qui avait provoqué des catastrophes. Malheureusement, elle n’avait pas ces ouvrages sur elle et leur lecture se faisait lointaine dans son esprit.

Elle tâcha cependant de convoquer ces lointains souvenirs en espérant trouver ainsi la solution. Tout était une question d’équilibre à atteindre. Elle se souvenait avoir lu quelque chose comme ça. Qui disait de trouver le point d’équilibre et d’inverser les forces.

Je crois que j’ai autre chose qui pourrait t’aider ! De toute évidence, ton Fruit du Démon est lié aux forces aériennes, à l’air. Si tu veux retrouver sa forme humaine, il faut que tu convoques dans ton esprit la force opposée, la terre. Moi quand je me transforme en neige, j’ai tendance à calmer mon pouvoir en songeant à la chaleur, au feu. C’est presque automatique, j’en ai à peine conscience. Mais toi, essaie de te focaliser sur cette force précise pour canaliser à nouveau ton apparence. Enfin, je ne sais pas si ça pourra suffire à t’aider… Après ça, il faudra essayer de sortir d’ici autrement.

En effet, la jeune archéologue, harassée par ses divers efforts pour trouver une solution intelligente sans employer la force, décida d’aborder les choses différemment. Le mur face à l’entrée lui avait semblé receler quelque entrée secrète et suite à ses tentatives, un petit interstice s’était créé à la base du mur de pierre. A travers cet interstice, il lui avait semblé distinguer une minuscule lumière comme si la pièce sur laquelle donnait la porte avait été éclairée, peut-être par la lumière du jour. Avec un peu de chance, une fois que Vox aurait appris à maîtriser sa forme, tous deux pourraient s’y glisser sous forme de neige et de vent pour sortir d’ici…


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Vox Wizard
Pirate
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 16/01/2014

Feuille de personnage
Puissance: 3 850
Niveau Réputation: 8
Berrys: 25 040 000

MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   Jeu 30 Oct - 18:19


Sortie nocturne
▬ Feat. Ysée Janao



Dans un premier temps stupéfaite de voir devant elle son carnet et son crayon prendre "vie" pour écrire une phrase sur les pages blanches, Ysée reprit rapidement contenance au fur et à mesure de sa lecture. Au point final, elle plissa légèrement les yeux et semblait en pleine réflexion intérieur. Mais à quoi pouvait t'elle bien réfléchir dans un moment pareille ? D'ailleurs c'était pas vraiment le moment de réfléchir, cet endroit était un piège ambulant et il fallait faire le plus vite possible afin que la jeune femme est une chance de sortir "entière". Mais alors que le jeune garçon -ou plutot ce qu'il en restait- était sur le point de renvoyer une salve de vent dans la figure de sa camarade cette dernière prit la parole sur un ton presque autoritaire qui était loin de plaire au petit blondinet.

« Visiblement mort mais toujours là ? Ne dis pas de bêtises ! Tu ne peux pas être mort mais toujours là. Il y a beaucoup de choses bizarres en ce monde mais je ne connais rien de capable de faire de toi un fantôme. Donc… Tu n’es pas mort ! C’est impossible. Tu peux envoyer du vent sur moi, écrire sur mon carnet. Tu peux intervenir dans la réalité. Cela signifie que tu as une forme différente mais que tu es bel et bien vivant. »

Rhaa ! Pourquoi donc cette fille prenait t'elle un malin plaisir à étaler sa science à chaque fois qu'elle en avait l'occasion. D'accord, elle avait peut être raison sur le coup, mais fallait t'elle toujours que Vox en fasse les frais ? Encore une fois dans cette situation il passait pour l'imbécile de service et Ysée pour le génie. Rhaaa ! De frustration le jeune garçon soupira, sauf qu'il n'avait plus un corps humain et qu'une nouvelle vague de vent souffla dans la pièce faisant virevolter en tout sens les cheveux blancs d'Ysée. Le blondinet aurai bien envie de lui dire d’arrêter de le reprendre sinon il allait la mordre, mais aucun son ne sortie de sa "bouche". Mais cela ne semblait nullement affecter la jeune femme qui était en mode réflexion et cherchait un moyen pour sortir d'ici et pour faire en sorte que Vox redevienne comme avant. Comment arrivait t'elle à réfléchir sur autant de chose à la fois ? En ce qui concernait le petit pirate, lui ne m'était son cerveau en route que lorsqu'il était a la barre de son navire. Une fois qu'il avait les pieds sur la terre ferme il ne réfléchissait plus et cela ne s'arrangeait absolument pas lorsqu'il devait se battre ... un vrai calvaire de non-intelligence ce garçon ! A ce moment la, la femme-neige repris la parole en fixant le mur devant elle, croyant certainement que Vox était là sauf qu'il était quelques mètres sur la droite...

« Bon, je te propose quelque chose. Avant même de sortir d’ici, il faudrait que tu réussisses à revenir avec moi sous ta forme « normale ». Toi qui possèdes le fruit des tornades, tu n’aurais pas… Utilisé un pouvoir sans le vouloir et sans le savoir ? Ce temple est de toute évidence lié au pouvoir des Fruits du Démon donc il a pu avoir une influence bizarre sur toi… Je pense qu’il faut que tu réfléchisses comme lorsque tu veux créer une tornade. Ça marchera peut-être. »

Vox aurai t'il utilisé un pouvoir sans le savoir et sans le vouloir ? Cela lui était déjà arrivé en effet mais il y a tout de même plusieurs années, alors qu'il venait tout juste d’ingérer son fruit du démon et qu'il n'avait alors, aucune idée de comment le contrôler et qu'il avait causer bien des malheurs sur son île natale. C'est d'ailleurs pour cette raison que les habitants de cette île avait décidé à l'unanimité -ou presque- de le bannir de l'île quitte à ce qu'il se fasse manger par des Rois des Mers une fois au large ... ! Mais depuis lors, il avait une maitrise presque parfaite de son fruit et celui ci ne lui avait jamais fait défaut ! Alors pourquoi d'un seul coup cela changerai et il n'aurai plus aucune pouvoir sur le contrôle de son fruit. Ceci était vraiment absurde ! Mais bon, il fallait bien tout de même tenté de faire quelque chose pour faire avancer les choses et peut être inverser la situation. Alors le blondinet écouta les conseils de sa camarade et tout en faisant le vide dans son esprit, il se concentra en faisant appel à son pouvoir. Sauf qu'au lieu de le faire revenir à son état normal comme l'avait prévu Ysée, son "corps" actuel commença à tournoyer sur lui même de plus en plus vite jusqu'à devenir une tornade. La chose étonnante c'est qu'avant il contrôlait les tornades à présent c'était LUI la tornade. Tout d’abord surpris par cela, il prit plaisir à autant de puissance et redoubla d'effort dans cette création dantesque jusqu'à que la tornade -ou lui- atteigne le plafond de la salle et que des vents très violent soufflaient dans la salle. Encore un peu de puissance dans la tornade et Ysée elle même n'aura certainement pas put tenir debout avec de tel vent. Il fallait que Vox arrête ceci et tout de suite ! Inversant alors son sens de rotation, il annula rapidement sa tornade et les vents s’arrêtèrent presque aussitôt. Fort heureusement Ysée et c'était tant mieux parce que sinon Logan lui en aurai certainement voulu ! Et qui à envie de mettre le diable en colère ? Personne je présume ! Et, une nouvelle fois n'est pas coutume, Ysée repris la parole avec une nouvelle idée en tête.

« Je crois que j’ai autre chose qui pourrait t’aider ! De toute évidence, ton Fruit du Démon est lié aux forces aériennes, à l’air. Si tu veux retrouver sa forme humaine, il faut que tu convoques dans ton esprit la force opposée, la terre. Moi quand je me transforme en neige, j’ai tendance à calmer mon pouvoir en songeant à la chaleur, au feu. C’est presque automatique, j’en ai à peine conscience. Mais toi, essaie de te focaliser sur cette force précise pour canaliser à nouveau ton apparence. Enfin, je ne sais pas si ça pourra suffire à t’aider… Après ça, il faudra essayer de sortir d’ici autrement. »

Pas bête du tout comme idée ! Cette fois ci le blondinet ne râla même pas tellement l'idée lui paraissait réaliste. Se concentrant une nouvelle fois, il visualisa dans sa tête une motte de terre. Il ressentit alors un petit lourdeur au niveau des pieds -enfin à l'endroit ou devrait se trouver ses pieds- mais rien de plus. Visiblement la motte de terre, ce n'était pas suffisant. Alors il passa directement aux choses sérieuses et pensa à une énorme montagne de terre, avec de la bout, des vers de terre et tout ce qu'il s'en suivait ! Et la réaction de se fit pas attendre puisque la sensation d’apesanteur le prit dans tout le corps à mesure qu'il reprenait forme humaine. Le seul problème dans cette histoire, c'est que le blondinet était à plusieurs mètres au dessus du sol et en redevenant humain il chuta comme une pierre et s'écrasa par terre dans un bruit sourd. Outch ! Il resta quelques secondes au sol, bien heureux d'avoir récupérer bras et jambes, puis il se releva péniblement en se tenant le crane. Il regarda l'endroit ou l'immense pieu l'avait transpercé de part en part, mais, mise à part des vêtements en lambeaux lui découvrant ainsi le dos et le torse, il n'avait aucun signe de blessure visible. Un miracle ! Se tournant alors vers Ysée, il braqua son regard d'or perçant sur elle quelques secondes, comme s'il la sondait puis il afficha un léger sourire franc sur les lèvres avant de lui dire.

« Merci ... merci d'être là ! »

Et il se rapprocha d'elle dans l'intention de la prendre dans ses bras, mais au dernier moment réalisant ce qu'il était sur le point de faire il se rétracta et se contenta de lui tapoter le sommet du crane deux ou trois fois à la manière d'un chien qu'on flatte. Rougissant légèrement, il se tourna vers le mur derrière Ysée dans l'espoir de changer de sujet rapidement.

« Ahum ... comment on sort d'ici maintenant ... ? »



_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sortie nocturne [Pv. Ysée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie nocturne [Pv. Ysée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sortie nocturne [PV : Nuage de Mésange et Nuage Noir]
» Sortie nocturne [Pv. Ysée]
» La sortie nocturne.
» Sortie nocturne (Kimberly)
» Sortie Nocturne [Pv Asura ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Taverne du Flood :: Event - Kobokana-