Partagez | 
 

 ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davy Jones
Maître du Jeu
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 12/07/2013

Feuille de personnage
Puissance: 0
Niveau Réputation: 0
Berrys: 0

MessageSujet: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Lun 3 Mar - 19:04

Le venin du serpent
Dès que vous posez un pied sur le sable blanc de l'île, vous sentez un étrange frisson vous parcourir. L'imposante gueule à l'entrée de Kobokana suffit pour poser le décor. Les hauts murs de pierres laissent imaginer ce que fut jadis cet endroit. Dans ces mêmes murs, vous pouvez voir des entailles profondes, comme si des créatures féroces avaient voulu attaquer cet endroit. Malgré cette ambiance étrange, il n'y a personne… enfin, façon de parler. Aucun Marine à l'horizon ou bien Agent du Gouvernement. En revanche, des pirates, il y en a beaucoup. Vous comptez au moins une vingtaine de personnes autour de vous. Vous en reconnaissez certains, parce que vous les avez croisés ou bien que vous avez vu leur avis de recherche. Bien que vous soyez entourés de pirates, vous ignorez si ce sont des ennemis ou des alliés. En tout cas, hors de question de partager le butin, si butin il y a toujours. Car cet étrange frisson est toujours là et ce n'est pas le décor chaotique qui en est le responsable. Vous avez un étrange sentiment. Une présence malsaine vous observe, vous pouvez sentir son regard glacial sur vous, sans pour autant le voir. Puis l'endroit est beaucoup trop calme, ça sent le piège, mais il est trop tard pour reculer. Soudain, un homme apparait assit sur le crâne de l'entrée. Il porte un costume noir, associé à un chapeau sur une chevelure verte. Sans pouvoir mettre de nom sur lui, vous en avez déjà entendu parler. Un pirate ? Non. Un Révolutionnaire alors ? Non. Puis soudain ça vous revient, mais vous auriez préféré que ça soit une erreur. Il confirme vos pensées lorsqu'il se présente à vous.

- Bienvenue sur Kobokana amis forbans, je me présente, Jericko, numéro deux du Gouvernement. Ravi que vous ailliez pu vous libérer pour me rejoindre, la partie ne pouvait pas commencer sans vous. Le but du jeu… c'est de survivre, vous vous en sentez capable ? Oh une dernière chose… n'essayez pas de fuir ou bien ma flotte se fera un plaisir de vous détruire.

Il parle trop, il est arrogant et agaçant avec son petit sourire narquois. Il termine à peine sa phrase qu'il disparait instantanément sous vos yeux. Il n'est plus question de reculer maintenant, c'est dans la gueule du loup que vous vous êtes jetés. Certains pirates ne perdent pas une seconde de plus et entre, tandis que d'autres attendent sagement, afin d'élaborer un plan…

Kobokana est un véritable labyrinthe et vous vous retrouvez rapidement séparer de vos compagnons. C'est alors que vous croisez d'autres pirates, tout aussi perdu que vous. Une seconde de réflexion et vous vous demandez si le but n'est pas de ce petit jeu n'est pas de survivre face aux autres pirates. Le Gouvernement est assez tordu pour jouer ainsi avec la vie des gens, surtout lorsque ce sont des pirates. C'est alors que dans le silence macabre vous entendez des bruits de pas se rapprocher. Une silhouette apparait dans une ruelle sombre. Puis lorsqu'il apparait enfin à la lumière, vous distinguez les traits de son visage… est-ce l'ennemi ?


- Oh que vois-je, des invités… Moi, Douseiaisha Taiyoo, je me dois de les accueillir comme il se doit.

Son nom vous suffit pour savoir de qui il s'agit. Douseiaisha Taiyoo est l'un des Shichibukai, un ancien pirate, aujourd'hui à la solde du Gouvernement. Autrement dit, une grosse pointure. Vous voilà face à l'un des Grand Corsaire, un combat au sommet vous attend.
     
Ordre de Passage : Magnus D. Jango - Ayate T. Akito - Barry Redrhum - Saizou Yukimura
  Note : Délais fixé à 48H - Deux absences non justifiés et c'est l'exclusion de l'évent -
     
Revenir en haut Aller en bas
Flynn D. Trafalgar
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 311
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Puissance: 7 765
Niveau Réputation: 18
Berrys: 12 535 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Mer 5 Mar - 20:23

Direction Kobokana pour un peu d'action !
With Ayate T. Akito, Barry Redrhum & Saizou Yukimura
Le navire semblait voler sur la mer, il fendait l'air et voguait à une vitesse impressionnante. Au-delà du fait que c'était un navire d'exception, il avait été difficilement obtenu, mais surtout arraché à un Noble. Le butin était bien plus grand ainsi. Mais nous avions déjà notre nouvelle destination en tête. Nous avions mis le cap vers une petite île de West Blue, du nom de Kobokana. Le vieux a été très précis, cet endroit abrite une arme surpuissante jalousement caché par le Gouvernement. On ne perdait pas une seconde et on prenait la mer pour rejoindre cette île. Bien sûr, il m'avait mis en garde sur les dangers de l'île. Puis il m'avait raconté son histoire. Un faux Buster Call, des vilains Révolutionnaires, bref les blablas habituels d'une île dangereuse. Je n'avais pas écouté la moitié de ce qu'il m'avait dit. La seule information importante, c'était la présence d'une arme puissante. Les ennemis, les dangers, peu importe ce qui s'opposera à nous, les Mugen no Uroborosu seront sur le front, en première ligne. Capitaine des Mugen no Uroborosu… qui l'aurait cru hein ? Le nom avait été trouvé par Akito. Nous avons discuté toute une nuit devant quelques bouteilles de rhum. On s'est disputé au moins cent fois, elle m'a tiré les cheveux, je l'ai mordu… bref, rien d'anormal. On s'est finalement fixé sur ce nom, c'était comme si ça semblait logique. Nous sommes tombés d'accord ensemble, un moment plutôt bizarre, mais amusant. Sacrée Akito. Quant à Kaito… il ne semblait pas plus motivé que ça pour participer à l'assaut de Kobokana. Je n'étais pas contre savoir quelqu'un sur le navire pour le protéger. J'avais besoin de ma Rose à mes côtés pour cramer tout ce qui bouge sur cette île. Du coup, dès l'île en vue, Kaito resta sur le navire et je partais avec Akito en direction de l'île. Sur une petite barque et qui rame ? Jango… Elle était confortablement installée sous une ombrelle. La scène était amusante, mais c'est moi qui devais ramer.

Une fois sur la plage, la surprise fut de taille, nous n'étions pas seuls. Il y avait du monde, mais j'étais prêt à tous les cramer pour éliminer la concurrence. Heureusement pour eux, ils furent sauvés par l'apparition de l'un de ces Agents du Gouvernement. Costard parfait, arrogant, supérieur… bref, l'Agent de base. Je ne pus m'empêcher de m'enflammer en le voyant, ce qui attira légèrement son attention. Mais avant même que je bouge, il avait déjà disparu après son petit discours. Quelque chose de pompeux, je n'avais rien écouté. La seule chose que je retenais, c'est que nous n'étions pas là pour une arme puissante. J'étais un peu déçu, mais si ce sont des larbins du Gouvernement que nous devons affronter, c'est encore mieux. Je posais mon bras sur les épaules d'Akito pour la rapprocher de moi et lui murmurer quelques mots à l'oreille.

- Si on doit s'asseoir sur cette foutue arme… alors personne ne sortira en vie de cette île. Je ne sais pas ce que le Gouvernement prépare, mais si c'est du spectacle qu'ils veulent, ils vont en avoir. Dis-toi que tout le monde est un ennemi potentiel…

C'était en quelque sorte mes uniques consignes, dans le cas où on devait être séparé. J'étais un peu frustré d'être là simplement pour servir de distraction au Gouvernement. Mais c'était une occasion de nous faire remarquer en tant qu'équipage. Je lâchais Akito pour me mettre en route, elle me suivait de près. La ville était un véritable labyrinthe, c'était difficile de se repérer. Je passais plusieurs fois par le même endroit avant de me retrouver dans un endroit totalement au hasard. Des bruits de pas et une silhouette qui apparait, puis une seconde. Je reconnais le premier, Saizou Yukimura, un type avec qui j'ai sympathisé il y a quelques mois. Tandis que l'espèce de montagne… j'ignorais qui il était. Devais-je les tuer ? Bien que Saizou soit sympathique, je n'aurais aucun scrupule à détacher la tête de son corps, quant à l'autre, peu importe qui il est, il est tombé sur le mauvais pirates. Il était inutile de commencer à vouloir tuer tout le monde, car notre véritable ennemi débarquait. Lorsqu'il se présenta à nous, je comprenais dans quel merdier j'avais embarqué mon équipage. Pour une première aventure officielle, nous avions fait forts. En face de nous, Douseiaisha Taiyoo, l'un des Grand Corsaires ou plutôt, l'un des toutous du Gouvernement. Moyennant un pourcentage sur leur recette et leur entière collaboration, ces ex-pirates louaient leurs services. Pour moi, ils ne valaient pas mieux que des catins et si mon adversaire était l'un des Capitaines, ce sera un plaisir de l'écraser. Ils étaient une honte pour la piraterie, préférer le confort de la piraterie à celui de Marie-joie. Je m'avançais d'un pas, comme pour m'annoncer. Je comptais bien lui montrer que les Mugen no Uroborosu ne sont pas là pour plaisanter.

- Douseiaisha Taiyoo hein ? Moi je suis Magnus D. Jango, Capitaine des Mugen no Uroborosu… Je n'ai que peu d'estime pour les Grands Corsaires, mais il faut reconnaitre que ça a de la gueule de t'affronter… ne m'en veux pas si nous sommes un peu durs avec toi l'ami, ça n'a rien de personnel, ce n'est que du bisness…

Le problème était le suivant, la puissance du dit adversaire. J'avais beau faire du zèle, à côté de lui, je faisais plutôt dans la figuration. Heureusement, nous étions quatre et je devais revoir mes plans de départ. Pour battre un tel adversaire, nous devions coopérer. Voilà quelque chose qui ne me plaisait pas. Saizou passe encore, mais le colosse… j'ignore qui il est. Je n'ai pas que des fans dans les Blues, j'avais aussi de nombreux ennemis, même parmi les pirates. Bien qu'aujourd'hui semble être un jour plutôt chanceux, je n'étais pas à l'abri d'une tuile et me retrouver avec un autre ennemi sur le dos, c'était mauvais pour les affaires. Mais tant que la Rose est à mes côtés, je ne risque rien. Au pire, elle donnera courageusement sa vie pour sauver son Capitaine. Je la vengerais pour faire bonne figure et je m'empresserais de noyer mon chagrin dans le bordel le plus proche… Bon, d'accord, je la regretterais surement un peu… les premières semaines… jours ? Bon, quelques heures. Mais on se rappellera surtout de mon geste héroïque !
Rendez-vous en enfer... Magnus D. Jango.
Revenir en haut Aller en bas
Ayate T. Akito
Vice Capitaine
avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 22
Localisation : L'Enfer

Feuille de personnage
Puissance: 6 595
Niveau Réputation: 15
Berrys: 46 660 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Ven 7 Mar - 14:10



   
Get my hands dirty and chop of your fingers, for stickin ya nose in my business. ▬ Dope D.O.D

Cette misérable vermine de Jango avait encore une fois réussis à me trainer dans ses sales affaires. Si cette fois celle-ci ne concernait pas un bateau comme celui que nous venions tous juste de dérober, c'était une arme. Vous me direz une arme, ça semble grandiose surtout que celle-ci semble avoir une valeur hors du commun de par sa puissance. Je ne porte aucun intérêt à l'argent ou bien à la valeur des choses, mais si sa puissance peut m'apporter une force hors norme je serais volontairement de la partie. Avec le rouquin derrière, je n'aurais pas pu refuser de toute façon, il m'aurait tiré par la peau du cul sans aucune forme de pitié, enfin.. J'ai l'habitude après tout que l'on se torture mutuellement. Ça me fait penser à la querelle que nous avions eue juste avant d'arriver sur l'île pour savoir justement qui s'occupait de ramer la barque. Ah.. J'aurais presque pu me porter volontaire ! Mais c'était l'occasion rêvée pour prendre un peu de bon temps, je tenais alors contre mon épaule une ombrelle tandis qu'il ramait. Et tout ça, après s'être tapé dessus comme deux enfants sur le pont du bateau. Je raconte même pas l'histoire du nom de notre équipage, c'est à mourir de rire.. Enfin. Je suis de bonne humeur aujourd'hui, du moins, c'était le cas jusqu'à que nous accostions l'île, j'étais rapidement mise en condition. L'ambiance n'avait rien d'une promenade de santé et bien entendu cet enfoiré de Jango préparait certainement de quoi m'effrayer à chaque instant. C'est typiquement son style de toute façon.. Je poussais un profond soupire, histoire de sortir toutes les mauvaises ondes tout en le regardant l'air inquiet, il finit par glisser son bras sur mes épaules pour me tirer contre lui. C'est ainsi qu'il me murmurait à l'oreille ce qu'il avait l'intention de faire pour s'emparer de cette arme. Une sauce à la Jango.
       
     
   
▬ Bien..
Je n'étais pas rassurée à l'idée de devoir rentrer en conflit avec d'autres pirates venus à leur tour pour avoir une chance de repartir avec le trésor. Bien que je donnerais tous pour l'avoir moi aussi, non pas pour mon intérêt personnel mais pour mon Capitaine, je ne suis pas chaude de me battre contre des gens que j'ai peut-être déjà rencontré ou même d'autre pirate, qui partage peut être les mêmes intérêts. Et puis, se battre n'est qu'un divertissement comme les autres, une fois dedans je trouverais certainement une raison de les exploser sans m'en vouloir. Quoi que.. C'est plus facile à dire qu'à faire. Quelques instants après, d'autres pirates ont débarqués. Je n'ai pas eu de difficulté à reconnaitre le premier, Saizou, j'avais déjà eu l'occasion de le croiser sur les Blues suite à ma fuite de Logue Town. Le second m'était inconnu, je ne l'avais jamais croisé ni entendu parler de lui, malgré ça, sa carrure ne me donnait pas réellement envie de chercher les ennuies là où il n'y en avait pas. Cela ne semblait pas être la même chose pour Jango, lui détruirait tout ce qu'il lui passait dans la main si ça ne tenait qu'à lui, c'était la même chose pour eux deux. Le troisième semblait se faire attendre, Douseiaisha Taiyoo, un chien du Gouvernement. Autrement dit, l'ennemi parfait du rouquin. Je le sentais déjà nerveux et trembler de rage à l'idée de lui faire subir toute sorte d'atrocité. Je ferai avec et j'agirais comme il le désire..
       
     
   
▬  Si je peux m’exprimer de façon plus clair.. Tu es sur notre chemin.  

Une voix assez rauque et l’air mauvais, la donzelle à la crinière rose avait déposé calmement sa main sur le manche de son arme, faisant glisser les lames de celle-ci en un son métallique pour la sortir de son fourreau. Non pas là l’idée de se battre dans la seconde qui suivait, mais ce n’était pas son genre d’attendre. Mieux vaut avoir Sengoku à portée de main si jamais la situation dégénère rapidement.
   
© Spiky Rose

   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.op-legends.net/
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Ven 7 Mar - 17:07



Le Venin du serpent.


Une rumeur sur une arme puissante cachée sur une île inconnue résonnait dans l'esprit de la montagne depuis quelques temps. Bien qu'il se doutait que cela constituait un piège étant donné qu'il connaissait un peu l'histoire de l'île détruite par un buster call il y a quelques décennies... Il ne pouvait refuser une opportunité de se faire connaître en allant là bas et ainsi semer la zizanie et montrer son nom au monde. Même s'il savait que l'opération servait à tuer la piraterie dans l'oeuf... Car oui, sur les blues les pirates n'étaient pas forcément très puissant contrairement à ceux que l'on pouvait croiser sur la mer de tous les périls, destination futur du barbu.
Sur son bateau accompagné de son équipage, il leur parla de cette aventure, disant qu'il s'agirait d'un petit détour avant de se diriger sur Grand Line. En précisant aussi qu'il s'agissait bien évidement d'un piège, et ce que l'on faisait avec les pièges, et bien on s'y précipitait !

Et c'est ainsi qu'ils débarquèrent sur Kobokana. Un lieu désolé témoin d'une destruction effroyable. Des murs détruits partout et plusieurs chemins qui s'ouvrent... Bon, c'est au capitaine de décider qui va où, choisissant sa destination il demande à ses subordonnés d'en choisir un autre. Plus de territoires à découvrir de cette manière, et il fallait bien les laisser se débrouiller un peu tout seul. Après tout, ils en étaient capables puisqu'ils faisaient partis de son équipage. En espérant qu'aucun combats inutiles commenceraient, puisque le nombre de pirates ici était tout de même assez nombreux... Et c'est là qu'un type du gouvernement apparaît. Jericko... Au moins Barry avait confirmation qu'il s'agissait bien d'un piège, suffisait maintenant de continuer son chemin... Ca n'allait pas être une partie de plaisir tout cela. S'engagea sur sa voix, le colosse ne tarde pas à croiser d'autres protagonistes arrivés au bout...

Et pas n'importe lesquels. Saizou, qu'il avait déjà croisé et que malgré qu'ils furent alliés de circonstance, il n'avait pas spécialement de l'amitié pour celui-ci qui l'avait abandonné en plein combat sans partir boire un verre après cela. Et les deux autres étaient bien primé si on en croyait les journaux. Un couple de pirate du même navire, qui semblait être assez cruel. Entre l'homme de sang et deux cruels compagnons, ça allait rapidement tourner glauque ici et l'écrivain soupirait...

« Dis moi Saizou... La prochaine fois après un combat, n'essaie pas de t'enfuir comme un voleur. La Rose et le Démon Rouge si je ne me trompe pas, vous vous êtes fait une sacré réputation. »

Tout en rigolant, il se retourna en entendant une nouvelle voix... Quelque peu précieuse et arrogante, le genre de bruit que l'on aimait taire. Un capitaine Corsaire, chien du gouvernement venait donc de faire son entrée. Et cette enflure parlait des puissants pirates des Blues comme étant simplement des invités. Une chose était sûre, il n'allait pas servir le thé. Il y avait cependant un petit problème ici, comment faire pour faire combattre quatre pirate sûrs de leurs puissances ensemble. Cela ne serait pas chose aisé, mais sait-on jamais, devant un adversaire coriace comme celui qui venait de se présenter, les choses pouvaient s'améliorer. Enfin, pas tellement dans la mesure où le capitaine des Mugen no Uroborosu, un nom aussi compliqué à prononcer que long, ce qui pouvait parfois aider à attaquer durant la présentation, semblait vouloir foncer dans le tas sans vraiment prévenir qui que ce soit. Et sa seconde, que dire d'elle. Une couleur de cheveux excentrique, un air bien arrogant mêlé au fait qu'elle semblait aussi folle que Jango et sortait elle aussi les armes.

Libre à eux de se battre comme des sauvages sans chercher de stratégie. De toute façon, ça permettrait à Bartholomew d'analyser la situation et de voir qu'est-ce qu'il pourrait bien faire. Ne cherchant pas plus loin, il alla se placer un peu à l'écart du combat et se créa un siège sur le sol grâce à son pouvoir. S'asseyant tranquillement, l'écrivain sorti une pipe à tabac de son sac et commença a fumer comme si rien ne se passait avant de déclarer :

« Hey, la précieuse du gouvernement. Bartholomew D.César, ancien marine. C'est donc toi que l'on envoie pour nous éliminer... Tu penses pas qu'ils auraient pu te trouver quelque chose de mieux à faire que de venir vaincre des pirates pas encore arrivés sur Grand Line ? »
 


Neal Dunharow - Barry Redrhum



Revenir en haut Aller en bas
Jack D. Aniel's
Pirate
avatar
Messages : 1172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Puissance: 9 435
Niveau Réputation: 21
Berrys: 81 920 540

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Dim 9 Mar - 19:33


Notre jeune héros nommé Saizou était sur East Blue avec Skan et son esclave. Sur cette blue ils avaient entendu parler d'une rumeur, celle-ci disait qu'il y avait une arme super puissante sur une ancienne île de West Blue. Cela intriguait notre pirate, car avec cette puissante arme il allait pouvoir détruire des îles ou n'importe quoi sans s'épuiser, il allait pouvoir réaliser son rêve et devenir l'un des pirates les plus craint de ce monde. Il était donc dans un bateau qu'il avait volé avant de pouvoir finir de constituer son équipage, car il manquait quelque personne pour que son équipage soit complet et par la suite ils iront chercher ou plutôt ils iraient voler leur bateau pour pouvoir aller pourfendre grand line et montrer la puissance de l'équipage qui sème la mort derrière eux.

Alors, notre homme sang se dirigeait vers cette blue qu'il la vue naitre il y a de ça une vingtaine d'année et qui le verra peut -être mourir après cette bataille qui semblait être un piège mis en place par le gouvernement qui dirige ce monde, mais bon il ne pouvait pas rester où il est sans rien faire. En y allant il pourrait montrer sa puissance aux yeux de tous et donc il peut montrer qu'il est fort et qu'il est prêt à tous pour réussir dans ce monde surtout aux yeux des marines et des autres pirates.

 Alors, au bout de quelques jours environ un ou deux il s'était retrouvé sur cette île du nom de Kobokana la même qui avait subit l'attaque d'un buster call, c'est ce que lui avait expliqué la personne qui lui avait indiqué l'île et qui lui a dit qu'il y avait cette fameuse arme. L'homme avait aussi ajouté pour que Saizou soit au courant que le buster call était une attaque marine tellement puissante qu'elle avait détruit l'île sur laquelle il allait. Quand il fut sur la plage de l'île il voyait certain pirate qu'il avait déjà rencontré par le passé. Il n'a pas eu le temps de faire un seul geste qu'une personne du nom de Jericko fit son entrée pour parler à tous les pirates réunis ici sur ce lieu d'un futur grand affrontement, puis quand il fini de causer il disparu aussi rapidement qu'il était apparu. Alors, notre pirate parti visité cette ville qui était un vrai labyrinthe jusqu'à se retrouver avec trois autres pirates, ces pirates il les avait déjà rencontré, la jeune fille aux cheveux rose il l'avait rencontré sur South Blue sur Ghasfyr, l'autre montagne sur Green Hand l'île des moines où il avait combattu contre un clown et le dernier avec sa crinière rougeâtre il l'avait rencontré deux fois par le passé.

Après que notre homme avait revu des visages qu'il avait déjà rencontrés il allait pouvoir passer un bon moment avec eux jusqu'à l'arriver d'un mec possédant de longs cheveux verts blancs bleu et rose, il était très extravagant. Puis il énonça son nom qui était Douseiaisha Taiyoo un chien du gouvernement puisqu'il s'agissait d'un capitaine corsaire. Alors qu'il n'eut même pas le temps de faire un seul geste que Jango et Akito étaient déjà prêts à se battre, tandis que Barry un peu, ensuite Saizou se tourna vers Barry qui était assis sur un trône de terre comme lors du combat contre Rodolpho.

« Barry fallait que je parte pour ne pas avoir affaire à la marine mais bon si tu veux si on reste en vie on boira un coup après ce combat. »

Après avoir parlé à Barry notre jeune pirate alla vers le démon rouge et la rose pour se battre à leur côté et surtout pour vaincre ce capitaine corsaire, sans oublier d'essayer de se faire un nom plus important sur les blues pour par la suite peut être allé s'aventurer sur Grand line.

_________________
 
Spoiler:
 

 
Brofish Clan:
 


Dernière édition par Saizou Yukimura le Dim 20 Avr - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Davy Jones
Maître du Jeu
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 12/07/2013

Feuille de personnage
Puissance: 0
Niveau Réputation: 0
Berrys: 0

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Jeu 13 Mar - 6:34

Le venin du serpent


Si mon alliance avec le gouvernement mondial m'a apporté bien des avantages, elle amène également son lot de contraintes. Libéré des tracas bien trop terre à terre pour ma personne, j'ai la liberté de voguer sur les flots éradiquant la laideur incarnée par ces pirates amateurs. Mais en contre partie, il me faut parfois remplir quelques besognes pour payer mes privilèges. C'est l'une d'elle qui m'a mené ici... Jericko, ce fidèle et puissant représentant du gouvernement m'avait demandé de venir sur cette île perdue de la triste région de West Blue.

* - Si seulement ce mignon aux yeux verts n'était pas si tétu à servir sans condition le gouvernement, il aurait fait un membre d'équipage des plus agréables..*


Réfléchissant sur un changement d'allégence peu probable mais séduisant de la part du responsable de ma présence ici bas, j'attendais paisiblement dans la fôret que les quelques malheureux que je devais affronter me rejoignent. Espérons au moins qu'ils n'auront pas la laideur crasse et vulgaire de ces pirates de bas étages, aussi médiocre que détestable...

Une question sur laquelle je continua à réfléchir quelques courts instants avant d'en obtenir la réponse. Brisant le calme de la foret qui m'entoure, quatre personnages firent leur apparition.

- Oh que vois-je, des invités… Moi, Douseiaisha Taiyoo, je me dois de les accueillir comme il se doit.


Le premier, avait une longue chevelure d'une couleur sang qui si elle avait été plus soignée aurait été digne que j'y passe mes doigts délicats. Ses yeux narquois lui offrait un charme insolent, que malheureusement la banale brutalité qui émanait de lui détruisait.
Derrière lui, l'une de ses jeunes femmes que je déteste. Se prétendant issue d'un sexe forcément plus beau, elle semblait sûre de ses charmes et serait sans nul doute la première cible de mon courroux. Je réduirai en charpie chaque parcelle de sa peau ayant nourrie son orgueil...
Ensuite vint un grand costaud bien bâtie qui possédait un charme différent mais certains si l'on aime à se sentir aux prises violentes et fermes d'un corps plus imposant que soi.
Pour finir, un jeune auquel il manque un oeil et qui attaque presque mon délicat odorat de cette odeur ferrique de sang...

« Même si j'espérais quelques visiteurs plus agréables, je ne saurai faire mentir ma réputation et vous offrirai un spectacle digne de ce nom... »

Après quoi, ils se lancèrent chacun dans une petite tirade de présentation. Alternant fanfaronnades et provocations, ils tentaient en vain de m'atteindre... Si seulement ils en était capable, les pauvres. J'ai presque de la peine pour ces pauvres bougres, s'ils avaient été un peu plus mignons, je les auraient peut être même épargnés. Touchant qu'ils étaient de jeunesse d'esprit et de naïveté...

« - Au moins la brute du lot voit juste, je n'ai que peu de fierté a venir épingler des jeunes papillons comme vous à peine sorti du cocon... Mais que voulez vous, je me dois d'honorer mon engagement... Il serait dommage que la contrariété vienne crisper le doux visage de Jericko pour quelques pirates sans importance. »

Fermant les yeux, je laissa mon Haki se propager en moi. Me soufflant leurs positions, les mouvements qu'ils allaient faire, l'environnement qui m'entouraient... Ainsi concentré avant le combat, je parvenais à percevoir ce qui se passait sur l'ensemble de l'île. Puis ma luxuriante chevelure fut elle aussi envahi de cette énergie, s'élevant selon ma volonté devenant les mortelles et magnifiques armes qui m'avaient rendu célèbre.


«  - Approchez, approchez n'ayez pas peur... Votre mise à mort n'est pas un spectacle qui mérité d'être vu par mes yeux si sensibles... Mais peut être qu'a la fin du combat, ce flamboyant rouge sang qui vous recouvrira vous rendra plus attirant. Un peu comme toi, petit Magnus a la belle chevelure. Je vais compléter l'ébauche que tu es, et si l’œuvre obtenue est satisfaisante, peut être que je te garderai auprès de moi... »

Un sourire amusé et dominant se dessina sur mes lèvres fines et délicates tandis que je m'élançai vers eux dans un saut d'une grâce dont j'étais le seul capable. Parvenant au niveau de la seule femme du groupe, c'est en allant atterrir tête la première à la fin de mon saut périlleux que mes cheveux s'élançaient vers elle. Presque vivant d'apparence, comme si la chevelure de méduse avait été oint d'une beauté aussi divine que son maléfice ils se dirigeaient vers ma cible. Leurs pointes noircies par mon haki, c'est une multitudes de pointe aussi puissantes qu'agiles qui s'apprêtaient à flageller son corps frêle avant d'emprisonner ce qui en resterait.

* - Quand je t'aurai déchiqueté, que ton sang rouge nourrira ma chevelure mortelle.. Peut être que ton capitaine pourra être ramener à la raison et comprendra que m'appartenir est son seul véritable destin... Adieu joli rose..*

Revenir en haut Aller en bas
Flynn D. Trafalgar
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 311
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Puissance: 7 765
Niveau Réputation: 18
Berrys: 12 535 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Ven 14 Mar - 10:45

Direction Kobokana pour un peu d'action !
With Ayate T. Akito, Barry Redrhum & Saizou Yukimura
La petite assemblée que nous étions était plutôt… désordonnée. Saizou restait le même, toujours impatient et idiot, préférant discuter avec l'autre tâche barbue, plutôt que de se concentrer. Quant à cette tâche justement… Je me rappelais de quelques infos sur lui, surtout de son pouvoir à vrai dire, Logia de la Terre. Un allié de choix dans cette bataille, mais il semblait la refuser, préférant s'installer sur son trône de terre. Un lâche de plus, ça n'a rien d'étonnant. Un Capitaine digne de ce nom ne refuse pas un tel combat et ne s'amuse pas à jouer les spectateurs dans une telle situation. Sans doute préférait-il éviter de me côtoyer et de combattre à mes côtés, mais il allait se faire un ennemi de taille sur ces mers. S'il y a bien une chose que je déteste presque autant que la trahison, c'est la lâcheté. Ce Barry Redrhum semblait en être la parfaite définition. Quand bien même ce crétin de Corsaires nous mettrait tous à terre, que ferait-il ensuite ? Le barbu y passerait. Il préfère se faire étaler que de coopérer, c'est son choix, pas le mien. Je comptais me battre, quitte à en crever, je préférais mourir avec classe. De mon côté j'avais Akito et ça, c'était une arme de taille face à cet Okama et si Saizou se sortait les doigts du cul pour une fois, on pourrait se passer de l'autre abrutit. Suffisait de la jouer fine, le caractère de notre adversaire est aussi son point faible. D'ailleurs, je semblais avoir obtenu, sans le vouloir, son attention. Je me tape toujours les dégénérés et autres extravagances bizarroïdes en tous genres. Celui-là ne faisait pas exception à la règle, mais je n'allais pas le laisser s'amuser et j'en connais une qui allait mal le prendre. Retiré lui son Jango, jouer avec ses nerfs et c'est la tigresse qui rugira. Je ne pouvais m'empêcher de sourire, car la Rose à pleine puissance, ça valait le détour.

- Tu veux de l'art ? Tu vas êtres servi. Je me ferais une joie d'empaler ta tête au sommet de la proue de mon navire, ainsi quiconque croisera ma route saura qui je suis. Si certains refusent lâchement le combat, ce n'est pas mon cas, alors vient on va jouer un peu toi et moi.


Un sourire de démence s'afficha sur mon visage, je commençais à bouillonner de l'intérieur. Depuis longtemps je me retiens, je cherche à canaliser cette rage et cette haine qui me consume, mais aujourd'hui, plus besoin. Je peux enfin me lâcher et me battre à pleine puissance face à un adversaire bien plus puissant que moi. J'ai des frissons d'excitations à l'idée de l'affronter, ce combat marquera un tournant dans la vie de Magnus D. Jango et des Mugen no Uroborosu.

Si moi j'attirais son attention, Akito semblait attirer sa haine, mais ce n'était pas plus mal. Son désir de m'avoir à ses côtés n'est rien à côté des sentiments de la Rose. Elle est l'arme la plus parfaite qui soit et il allait vite regretter ses paroles. Il tentait de l'attaquer en première, mais je ne l'entendais pas ainsi. J'avais un plan, risqué, mais un plan tout de même, surement aussi fou que moi. Il fallait que la Rose sorte ses épines pour que le combat devienne intéressant. Je m'enflammais et bien que ses cheveux noirs indiquent la présence d'une puissance qui avait le pouvoir de m'atteindre, je me jetais devant Akito. J'avais sorti mes chaînes infernales, les utilisant afin de dévier au mieux les attaques. Hélas ce n'était pas suffisant, certains de ses cheveux imprégné de Haki me touchait, tranchant ainsi mes bras et mes jambes. J'avais esquivé le plus gros des dégâts et surtout, j'avais protégé Akito. C'était un geste stupide, inconsidéré et complètement dénoué de sens, mais maintenant j'étais à portée pour mon adversaire. Je déclenchais alors une pluie de balle enflammée sur le Corsaire avec mon Gun's and Fire, usant de mes deux mains pour l'occasion. Je visais une large zone, dans l'espoir de le toucher et de l'empêcher d'esquiver, mais c'était plus facile à dire qu'à faire.

- Tu as cru que j'allais te laisser atteindre ma Vice-capitaine aussi facilement ? Va te faire foutre et CREVE !!


J'intensifiais la pluie de balles enflammées avec un rire dément. La folie déformait peu à peu mon visage et je prenais mon pied ! J'avais qu'une hâte, c'est qu'il lance la seconde offensive. Si j'avais son attention, alors ce sera moi son adversaire. Je serais l'appât, tandis que les autres frapperont. Un plan stupide, avec très peu de chance de marcher, mais il nous suffisait d'un seul faux-pas pour réussir. La diva qui nous faisait face pouvait être mise en déroute avec un peu coordination et ça, même si le barbu refuse le combat. Hors de question de me laisser faire aussi facilement, après tout, c'est une belle journée pour mourir…
Rendez-vous en enfer... Magnus D. Jango.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Lun 17 Mar - 13:42



Le Venin du serpent.


Cette provocation ne marcherait sûrement pas sur cet ennemi de haut niveau, mais généralement c'était le boulot des tank de faire cela quand ils étaient en groupe et qu'ils avaient affaire à un boss du donjon... Le seul problème à l'heure actuel, c'était les dps. La montagne ne savait pas exactement leurs aptitudes et les compétences qu'ils pouvaient utiliser, à part peut être Saizou qui pouvait attaquer avec son sang. En y réfléchissant, s'il utilisait son sang d'une autre manière il pouvait très bien servir de heal, mais pour le moment il s'était plutôt spécialisé dans le combat. Ce n'était pas trop grave, s'ils frappaient tous forts les buffs et compagnies ne seraient pas forcément utiles. M'enfin, pour le moment il fallait établir la stratégie avant de se lancer dans le combat. Toutefois le Shishibukai avait une bonne maîtrise de la provocation. Il traitait ses ennemis de faiblards, traitant même Barry de brute. Voilà, on y était encore. Le mec il fait facile plus de 2m30, 150 kilo, c'est une brute. Mais non bordel ! Bartholomew D.César est un artiste, un écrivain, un poète !

Se levant de son siège improvisé, bien qu'il n'avait pas lésiné sur les petits ornements pour le faire ressembler à un trône, le barbu souhaitait venir défendre cette pauvre bougresse qui se faisait attaquer. C'était un peu son rôle en fait, d'intercepter les attaques des ennemis pour éviter que son groupe ne se fasse attaquer. C'est qu'il avait une sacré résistance l'homme de terre. Mais il fallait aussi compter sur l'allumé qu'était Magnus... bien que celui-ci avait lancé un regard mauvais à son compagnon d'infortune. Et le Rock n'aimait pas spécialement qu'on le regarde ainsi surtout qu'il s'efforçait de trouver une stratégie mais que cet équipage d'imbécile semblait vouloir foncer tête baissé, c'était leurs problèmes. Toutefois s'ils mourraient tous, ce n'est pas Barry tout seul qui pourrait venir à bout d'une telle pointure.

Se prenant tous les coups de ce pauvre chevelu, le possesseur du logia de feu n'avait pas fier allure... Le haki, le géant en avait entendu parlé... il avait même eu quelques vertiges quand ça lui était arrivé pour la première fois, mais il ne savait pas du tout l'utiliser pour sa part. Pas encore, mais il savait que ça viendrait. Pour le moment en tout cas, celui de l'ennemi semblait frapper les logia sans trop de difficulté, ça allait être un problème. Peut être pas pour Barry, puisqu'il pouvait se créer une armure surpuissante afin de ne pas trop subir les coups. Mais contre ce genre d'ennemi, il ne fallait pas trop compter là dessus. Et pour le moment Jango avait l'air de bien s'amuser alors qu'il défendait sa vice-capitaine. Ça pouvait lui rappeler quelque chose tout cela, sauf que lui n'avait jamais été aussi atteint mentalement. Le mastodonte vit alors la prochaine offensive du Corsaire et s'enduisant d'une armure de terre épaisse et solide il s’élança dans le combat, son regard jaune concentré sur le capitaine pirate aux cheveux rouges. Il fonça sur ce dernier et le balança hors d'atteinte d'un coup d'épaule du Capitaine Corsaire qui attaquait une nouvelle fois avec sa chevelure.

Les coups frappèrent le torse du géant qui résista tant bien que mal. Ce n'était pas une mince affaire, mais son armure avait été endommagée et bien qu'il avait des égratignures au delà de celle-ci, il avait ressentit de la douleur dans ces attaques. Grimaçant, il sauta dans les airs en s'aidant de son pouvoir. Il se retrouva à nouveau à l'écart et mit sa main en avant de souffler dedans, afin de balancer un nuage de poussière dans la direction de l'opposant :

« C'est con... tes cheveux vont être sales maintenant. »

Rigolant un peu, le Barbu savait très bien que ce n'est pas de cette manière qu'il arrêterait le combat, non il venait peut être de signer son arrêt de mort puisque tout allait s'intensifier maintenant. Anticipant ce qui allait se passer, il commença a lancer quelques petits projectiles de terre à la manière d'un pistolet en direction de la précieuse aux cheveux multicolore. Ce dernier ne devait même pas avoir montré un centième de sa puissance, le titan ressentait pour la première fois de sa vie le sentiment d'être une fourmi.
 


Neal Dunharow - Barry Redrhum



Revenir en haut Aller en bas
Jack D. Aniel's
Pirate
avatar
Messages : 1172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Puissance: 9 435
Niveau Réputation: 21
Berrys: 81 920 540

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Mer 19 Mar - 20:30


 Notre pirate s'était retrouvé sur une ancienne île de West Blue. Où il avait retrouvé plusieurs personnes qu'il avait déjà rencontrées. Ces personnes étaient Magnus D. Jango, Ayate T. Akito et Barry Redrhum. Il avait un peu combattu avec chacun de ces pirates et savait ce qu'il valait au combat, leurs forces, mais pas leur faiblesse, car avec deux logias dont celui du feu et celui de la terre cela pourrait être favorable à nos protagonistes pour battre ce corsaire qui a l'air d'être extrêmement puissant. Mais ils pouvaient compter sur notre sadique et son paramécia du sang ou bien de la jolie Akito et de ses talents de sabreuse.

Puis alors que les présentations étaient faites, le corsaire s'en prit directement à la vice-capitaine du fou dangereux Jango, la demoiselle avec ses cheveux multicolores les envoya directement vers la rose avec une couleur noire dessus, on dirait que celle-ci donnait plus de puissance au coup de la précieuse du gouvernement, cela correspondait un peu à ce qu'avait ressentit Saizou en se battait contre ce marine qui se nomme Alucard sur Logue Town et où il avait détruit l'échafaud. Mais l'homme à la chevelure de sang s'interposa entre le corsaire et sa protégé et se prit tous les coups et bizarrement cette chose noire qui trônait sur les cheveux de Taiyoo pouvaient aisément toucher ces personnes qui avaient mangé un logia et qui pouvait se transformer en certains éléments de la nature. Saizou regardait cela et se disait que pouvoir entourer ses membres de cette chose noirâtre et pouvoir toucher les logias serait super bien pour lui, car il se concentre un peu au corps à corps et donc pouvoir utiliser cette chose noire pour toucher les logias avec ses constructions de sang serait parfait.

Il n'avait toujours pas fait un seul mouvement que déjà des combats avaient lieu devant ses yeux. Un combat avait lieu entre l'homme tout feu tout flamme contre l'autre chevelu. Mais le mastodonte de Barry s'interposa entre Magnus et Taiyoo, il avait comment dire paré sont coup avec une armure de terre, mais vue la grimace qu'il fit il avait quand même reçu une partie de l'attaque et celle-ci ne devait pas être des plus faibles. Alors, il sauta en l'air et souffla dans sa main, mais il voulait faire quoi ? Après Saizou fut un peu stupéfait de voir de la poussière sortir de la main de Barry, mais cela n'était pas extraordinaire vu qu'il possède le logia de la terre. Alors, en regardant le poussière aller vers le corsaire il regardait cela et il trouvait sa drôle car la longue chevelure de cet homme va être toute sale alors qu'il avait l'air d'en prendre soin.

Notre pirate ne voulait pas rester en retrait, car il est lui aussi une grosse pointure de la piraterie alors il va falloir montrer au reste du monde et de la piraterie de quoi il est capable. Il s'entailla donc les avant-bras afin de pouvoir créer ses lames de sang ou plus précisément ses faux de sang. Alors qu'il se faisait discret, il s'avança et envoya une de ses faux vers le corsaire. Il l'envoyait vers sa belle chevelure pour qu'il soit un peu plus en colère. Maintenant comment allait ce passé le combat contre le corsaire ?

_________________
 
Spoiler:
 

 
Brofish Clan:
 


Dernière édition par Saizou Yukimura le Dim 20 Avr - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Davy Jones
Maître du Jeu
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 12/07/2013

Feuille de personnage
Puissance: 0
Niveau Réputation: 0
Berrys: 0

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Dim 23 Mar - 2:45

Le Venin du Serpent
L'attachement de ce petit démon rouge envers son vice capitaine s'était confirmé. Risquant sa propre peau pour épargner celle de la sabreuse rose, il s'était mis en travers de mon attaque. Une attaque qui ne lui fut que trop peu pénible en raison de l'intervention du monstre terreux qui faisait également parti de ce petit groupe atypique. Il s'était à son tour mêlé de ce qui ne le regardait pas, et recouvert d'une armure terreuse avait joué un rôle de bouclier.

Ma première offensive, lancée pour jauger leur niveau m'avait donné une idée relative de la chose. Ce n'était pas des débutants, rien qui ne se distingue vraiment, mais ils avaient sûrement un peu d'expérience.. .J'allais pouvoir m'amuser. Une humeur joueuse m'envahissait, jusqu'à ce qu'un nuage vint l'assombrir...

Me soufflant son horrible terre dans un brouillard affreux et salissant, le grand barbu cherchait à se venger en s'en prenant a moi. Parvenant ainsi à entacher une beauté qu'il ne pouvait même pas comprendre, un véritable sacrilège... Comment ce petit être avait il osé mêlé ses immondices à ma chevelures, ma peau...

La voix tremblante d'une rage à peine contenue, je pris la parole.

« - Comment as tu oser... Tu n'es qu'un cafard venant laisser son horrible trace au sein d'une grandeur artistique et esthétique qu'il ne peux comprendre. Quoi qu'il arrive, même si un Dieu en personne venait pour vous sauver, tu vas mourir. Mais sois en heureux, en quittant ce monde de ma main peut être parviendras tu à t'élever un peu de ta condition grossière. »

Malgré ce petit brouillard de fortune qu'il avait construit, je distinguai le fluide de chacun sans peine. Et quand l'ensanglanté du groupe se précipita vers moi, il ne fut pas bien dur de l'esquiver. J'étais passé maitre dans l'art de la couleur de l'observation, et qu'il vienne de face à moi ou de derrière, cela ne changeait rien pour moi. Voyant mon nouvel adversaire à quelques mètres de là, emmené par l'élan de son attaque évité je ne pouvais m’empêcher de sourire à l'idée de ce qui l'attendait

* Je les ai enfin tous face à moi.*


Fini de jouer,  la pitié n'est plus de mise. Ils étaient allés bien trop loin pour espérer toute forme de compassion. Ils allait mourir, oui, mais lentement et dans un spectacle de sang... Rouvrant les yeux pour ne pas me fatiguer plus que nécessaire,  je conservai néanmoins assez de concentration pour continuer à les voir et lire leurs intentions.

Resurrection...

Aussitôt, les fins serpents que formaient les mèches de mes cheveux grossirent, grossirent et grossirent encore... Tant et si bien que le volume et la longueur de ma chevelure avait été décuplé, formant ainsi une soyeuse et imposante arme. Une arme vivant dirigé par ma propre volonté et qui aussitôt fut dirigé vers mes adversaires. S'allongeant dans un mouvement vif en couvrant toute les direction nécessaire, c'est à l'image de puissants fouets que certaines mèches attaquèrent le démon de feu, son bras droit et Saizou. Mon fluide me permettait de garder l'oeil sur tout mes adversaire, et et de gérer cette attaque multiple.

Les trois premier ne devaient qu'être maintenus à distance du mieux possible avec ce qui était devenu une hydre capillaire, une simple diversion pour ne pas les avoir dans les pattes tout en les affaiblissant. Mon principal objectif, était de capturer Barry dans ce qui me restait de chevelure. Un piège qui vue la disposition que prenait ma technique, allait inévitablement se refermer sur lui.

* - Maudit grossier personnage, je vais te capturer et te briser jusqu'à ce qu'il ne reste de toi que ce tas de terre fumant que tu as osé me jeter au visage...Une fois fait, je m'occuperai des autres.*


     

   Note : Le Haki de Douseiaisha est utilisé de facon à pouvoir toucher les Logias mais sans renforcement "noir", afin de se préserver un peu. De plus, il couple cela à sa maitrise de l'observation pour gérer les multiples adversaires. La technique est gourmande en fluide, mais atrocement efficace, soyez prudent !
     
Revenir en haut Aller en bas
Flynn D. Trafalgar
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 311
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Puissance: 7 765
Niveau Réputation: 18
Berrys: 12 535 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Mar 25 Mar - 17:11

Direction Kobokana pour un peu d'action !
With Ayate T. Akito, Barry Redrhum & Saizou Yukimura
Je tentais tant bien que mal de protéger la rose de la chevelure assassine de notre ennemi, mais c'était difficile. Cette enflure était capable de me toucher, foutu Haki, j'étais mal engagé. Néanmoins, il y avait un point positif à toute cette histoire, le barbu. À la surprise générale il se bougea enfin le cul pour se battre à nos côtés. Il fut un peu long à se mettre en marche, mais il avait su se faire pardonner. Entrant dans la bataille comme un bourrin, il m'envoyait valser d'un coup d'épaule et à vrai dire, je ne me faisais pas prier. Prendre les coups ne me dérange pas, mais si quelqu'un peut les prendre à ma place, je lui cède. Il fallait avouer qu'il avait un certain style et au fond, nous n'étions pas si différent lui et moi. Certes, je suis  un peu plus cinglé et lui plus réservé, mais au final, nous avions le même objectif. Peu importe ce que pense les gens ou ce qu'ils pensent de mes méthodes, ils savent qu'au fond, ce que je fais n'est pas dénoué de sens. Seule ma méthode est discutable, mais quand vos ennemis utilisent les pires stratagèmes pour vous abattre, le mieux est de se mettre à leur niveau. Si je ne le fais pas, personne ne le fera. Au final, la plupart sont bien contents de trouver pire qu'eux dans ce monde et ne pas devenir comme moi, ça leur donne bonne conscience. Barry Redrhum ou un autre, peu importe, tous pensent la même chose sur moi. Mais il n'y a que le résultat qui compte et lui, comme les autres, vont ouvrir les yeux lorsqu'ils me verront m'enflammer. En parlant de ça, j'intensifiais les pouvoirs de mon Logia du Feu. Sans pour autant en arriver au Burning Man, je dégageais assez de chaleur et de flammes pour m'amuser un peu. Barry avait trouvé le point sensible de notre diva, il était temps de jouer et pour faire chier mon monde, j'étais surement le meilleur. Tandis qu'il se prenait les attaques, je sortais deux épées enflammées, une dans chaque main. J'affichais un large sourire, j'étais content de mon idée et je ne pouvais pas m'empêcher de cacher ma joie.

- Hé Barry, tu abuses, regarde-moi l'état de ses cheveux… Nan, sérieux, l'exploser d'accord, mais pas les cheveux ! Que dirais-tu si on s'attaquer à ta barbe hein ? Héhé, allez soyons sérieux, il est temps d'aller chez le coiffeur Douseimachin.

Je rigolais avant de m'élancer dans la bataille comme un démon. Les cheveux, la beauté et tout ce qui va avec, voilà un sujet sensible pour le Corsaire. À trop vivre auprès du Gouvernement on finit par en oublier les bases de la piraterie. La plupart sentent l'alcool, la crasse ou je ne sais quoi d'autre, on n'est pas là pour un concours de beauté. Notre ennemi avait oublié une chose importante, dans la Piraterie, tous les coups sont permis. Il était temps pour lui de passer chez le coiffeur, je suis sûr que j'ai un talent caché dans le domaine… ou pas.

Je n'avais pas de talent pour le sabre, ni l'épée, mais j'avais tout de même quelques bases en maniement d'armes standards. De plus, il n'était pas difficile de visé juste, il me suffisait de taper dans le tas et de regarder les cheveux tomber. Bien que sa technique soit très pointue, la masse de cheveux déployée était impressionnante. Rien difficile à toucher une ou deux mèches. Je risquais d'attirer les foudres du corsaire, mais c'est ce que je cherchais. Les autres grimaces lorsqu'ils prennent des coups, moi ça me fait sourire. La douleur, quel qu'elle soit, n'est rien comparé à ce que j'ai déjà enduré. Le Capitaine Corsaire allait apprendre à ses dépens qu'il joue avec le feu face au plus cinglé des pirates. Je frappais avec force tentant de débroussailler tant bien que mal l'épaisse chevelure de notre ennemi. J'ignorais ce que Saizou faisait et je m'en foutais, pareil pour les autres. Je rigolais et je m'amusais comme un gamin. J'espérais même que l'intensité de mes flammes puisse l'aider un peu pour sa permanente. Maintenant que le Logia de la Terre est dans la place, il nous suffisait de réussir à faire équipe pour l'emporter. Je n'aimais pas ce type au départ, mais il semble décidé à me donner tort, à la bonheur !
Rendez-vous en enfer... Magnus D. Jango.
Revenir en haut Aller en bas
Ayate T. Akito
Vice Capitaine
avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 22
Localisation : L'Enfer

Feuille de personnage
Puissance: 6 595
Niveau Réputation: 15
Berrys: 46 660 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Jeu 27 Mar - 20:01



   
Get my hands dirty and chop of your fingers, for stickin ya nose in my business. ▬ Dope D.O.D

En tant normal, la Rose aurait réagis dans la seconde qui suivait l'attaque, ce n'était pas dans ses habitudes d'être longue à la détente. Cette fois-ci était particulière en effet, son regard fixé longuement droit devant elle et même si le Corsaire avait décidé de l'attaquer à ce moment-là, elle ne bougeait pas d'un cil. Quelque chose l'en empêchait, une certaine crainte. Paralysée par la peur de mourir, la jeune fille se contentait de pincer des yeux en attendant de façon ridicule son sort. Ce ne sera pas pour aujourd'hui, car son capitaine s'était bien évidemment pris les coups à sa place en se jetant devant elle, le blessant par la même occasion. Poussant un cri de stupeur elle reculait vivement en arrière, une main sur la bouche. Cette vue du sang l'a mettait dans tous ses états et alors qu'elle se mettait à trembler, le combat avait bel et bien commencé lorsque Barry avait fini par se joindre à Jango. La jeune Rose mit un certain temps avant de reprendre ses esprits, perturbée à l'idée qu'elle venait d'agir de façon inconsciente. Se faire protéger devrait être des plus gênants pour la fierté du rouquin, bien que l'idée ne semble pas le contrarier plus que ça. Le liquide de couleur carmin qui coulait devant les améthystes de Trish mettait celle-ci dans tous ses états et alors qu'en temps normal celle-ci deviendrait le plus grand des fardeaux, c'était tout le contraire. Elle se mit à hurler de rage en fronçant vivement ses sourcils. Comment avait-il pu s'en prendre à cet imbécile de Jango ?! La seule personne pouvant se permettre de lui faire du mal ici, c'était elle.
       
     
   
▬ Traite moi de la pire des imbéciles, en effet.. C’était honteux comme réaction. Mais je n’accepterais pas que tu prennes les coups à ma place !
Elle courait pour se mettre aux côtés des trois autres, séparant les deux lames de son arme pour en prendre une dans chacune de ses mains. Ainsi elle ressemblait grandement à son Capitaine qui lui, n'avait forcement pas les mêmes capacités en maniement d'arme que la jeune fille, elle souriait à cette idée. Foncer dans le tas n'était pas la technique qu'elle préférait, bien qu'en tactique elle n'était pas très futée non plus. Elle décidait alors de changer de méthode, la diversion semblait être ce qu'elle maîtrisait le plus, bien que c'était pas réellement le moment de paraitre encore plus ridicule qu'elle ne l'était déjà. Le plat de ses cuissardes grinçait déjà sur le sol lorsqu'elle partit en courant sur le côté après avoir lancé l'une de ses lames sur l'ennemi. La furie rose sautait par-dessus la tête du misérable Taiyoo pour se retourner dans les airs avant d'abattre fermement son sabre sur le dessus de son crâne. En atterrissant, elle glissait légèrement en arrière avant de rattraper la lame qu'elle avait précédemment envoyée. Bien entendu, elle ne s'arrêtait pas là, faisant un pas en avant en rassemblant ses deux lames ensemble, la donzelle repartait sans crier gare pour frapper le corsaire. Le coup semblait le frôler de peu. Une douce odeur fruitée se mit alors à titiller ses narines alors que des fleurs de lotus aussi tranchantes que le vent apparaissaient autour d'eux. Akito s'éloignait rapidement du périmètre de ses lames de vent préparant sa prochaine offensive. Il se battait à l'aide de ses cheveux, le mieux était de garder une certaine distance, il avait déjà tenter de lui briser ses épines.. Serrant fortement ses doigts sur le manche de son arme, elle se mit à rire très légèrement.
       
     
   
▬  Désolée du retard. 
Elle le savait très bien, Jango n'aurait pas réagi de la sorte en temps normal. Tout ce qu'il désirait c'était jouer de la Rose comme d'une marionnette, un peu comme il le faisait à chaque fois. Sans ça, les épines de la rose ne se serait jamais montré.   
© Spiky Rose

   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.op-legends.net/
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Ven 28 Mar - 15:47



Le Venin du serpent.


Être au centre de l'attention. C'était là le véritable rôle d'un tank, il ne devait pas laisser son groupe prendre l'aggro. Et quand ce même preneur de dégâts se faisait appeler cafard, il n'appréciait pas. Mais le but était réussi cet imbécile de capitaine corsaire était très en colère Il lui promettait la mort, mais la terre ne se laissait jamais abattre. Et un dieu... il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait de cela :

« Un dieu, tu en as un devant toi ! Aujourd'hui tu es au dessus de moi, mais un jour tu te prosterneras ! »

Malheureusement, ce jour devrait attendre puisque l'homme terre venait de recevoir un coup ensanglanté sur son épaule... une attaque de Saizou avortée sur le corsaire venait de frapper le mastodonte de plein fouet. Bon, ça avait simplement brisé son armure à cet endroit, bien que le jeune homme possédait une force insoupçonnée puisque Barry avait ressentit l'attaque, et voir autant de sang sur sa propre épaule ne rassurait pas, il se disait que ce n'était pas le sien, malgré une faible douleur là à cause de l'impact et non d'une coupure. Et cela mettait le colosse en rogne. Il n'aimait pas montrer sa colère devant son équipage, mais il y avait là d'autres personnes que ses alliés, alors il pouvait se déchaîner.

« Abruti, regarde qui tu vises ! »

Soudainement les mèches de l'ennemi se transformèrent en serpents, c'était assez étrange. Le seul problème était que ces bestioles fonçaient vers Jango, La rose et Saizou... et non pas sur le colosse. C'était étrange qu'un homme aussi illustre s'énerve sur quelqu'un de cette manière et n'y prête plus attention juste après, il le gardait peut être pour le dessert après tout. Cependant tout cela éloignaient les trois cibles qui commençaient à être à une bonne distance du géant qui se retrouvait seul devant le survivant de la tribu des cheveux sales. Le capitaine pirate entendit toutefois son homologue aux cheveux de sang lui parler joyeusement. Un ton amical contrairement à ce qu'il laissait penser tout à l'heure, c'était bon à prendre. Mais l'écrivain sentait que quelque chose n'allait pas.

Les techniques de Taiyoo étaient assez capilo-tractées (oui oui, elle était facile, mais personne ne l'a encore faite alors j'en profite!). Et puis un mec qui se bat avec ses tifs contre de la terre, du feu, et une épée... Bah, il allait se retrouver chauve ce con. Cela amena une nouvelle fois un rire tonitruant dans la bouche de Barbe Noire qui commençaient à balancer des pieux de terres en direction de son adversaire. Vue qu'il le gardait intact devant lui, il profitait de cette mise en valeur pour donner tout ce qu'il avait. Fonçant vers l'ennemi il essayait de viser son visage avec ses poings, pour le frapper de ses coups les plus féroces, mais rien n'y faisait, il n'avait pas le niveau, il ne le touchait pas... Et il était comme pris dans un piège.

Le corsaire devant, des cheveux derrières. Deux secondes, ils étaient là depuis quand ces poils là ? Encerclé par des cheveux, hakifié qui plus ait. Remplis de Haki si vous préférez, mais il faut mettre des mots sur les phrases. Ou des mots dans les phrases, cela rend mieux. Toutefois, le narrateur s'égare. Bartholomew ne voyait pas trop ce qu'il pouvait faire... surtout que pour regarder derrière lui et constater qu'il était encerclé par la masse capillaire de son adversaire, il s'était un peu détourner, et le tout sans penser à reconstruire son armure terrestre. La prochaine offensive, il allait bien la sentir.

« Et merde... Si tu veux pas salir ta tignasse, tu devrais éviter de te battre avec enflure ! »

Frappant ses mains au sol autour de lui, le mastodonte créa un ring autour de lui et de son adversaire. Des murs montèrent, déviant les attaques cheveulesques du capitaine corsaire étant donné que les murs sortaient du sol et tapaient dans la masse de cheveux, ils ne pouvaient faire que ça. La technique de Barry était simple, il avait trop d’ego pour tomber dans un piège, alors il en créait un lui même pour se piéger soit même. Bon... les murs faisaient la taille du colosse et chacun ici pouvait passer par dessus, le barbu le premier, mais il préférait défoncer les choses. Mais pour l'heure il avait autre chose à penser vue qu'il allait se faire dégommer.
 


Neal Dunharow - Barry Redrhum



Revenir en haut Aller en bas
Jack D. Aniel's
Pirate
avatar
Messages : 1172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Puissance: 9 435
Niveau Réputation: 21
Berrys: 81 920 540

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Sam 29 Mar - 23:52


Saizou venait de lancer une attaque avec ses faux faites de sang, mais celle-ci allèrent s'empaler dans une des épaules du mastodonte barbu, comment avait-il fait pour se prendre l'attaque ? Pourquoi s'était-il mit devant ! Il voulait protéger ce corsaire ou quoi.

« Oh Barry tu t'calme !! T'avais cas pas de mettre devant ma faux, elle ne t'était pas destiné, elle devait attaquer le corsaire et toi ta tous fait foirer en te mettant devant. Donc s'il faut que t'engueule quelqu'un engueule toi écoute ! »

Barry avait quand même l'avoir d'avoir un peu mal quand il s'était prit l'attaque du sadique, mais c'est vrai il pouvait toucher un peu les logias puisqu'il avait cette force qui se nomme le haki, le haki de l'armement ou quelque chose dans le genre. Par contre, le pouvoir du corsaire dans le haki avait l'air d'être beaucoup plus puissant que celui du pirate. Il avait même l'air de posséder un autre haki, celui de pouvoir prévoir les attaques des autres, cela devait vraiment être bien. Sai' se demandait s'il allait pouvoir l'avoir ce pouvoir lui aussi.

Taiyoo ensuite une technique bizarre qui lui permettait par la suite d'attaquer les pirates avec ses cheveux. La technique était bizarre, car les cheveux du corsaire devenaient de plus en plus gros et il pouvait bouger tous seul. On aurait l'impression que les cheveux étaient vivants et qu'ils allaient battre les quatre pirates, car avec le haki de l'armement les pouvoirs des fruits du démon seront presque inoffensifs. Pour pouvoir venir à bout du corsaire il va falloir que les quatre pirates fassent équipe et qu'ils arrivent à berner l'autre avec sa chevelure et ses hakis, ce qui devrait être l'une des choses les plus dur, car s'il possède le haki de l'observation il pourrait prédire les attaques de nos protagonistes.

Le sadique donnait des coups de faux vers les cheveux de cet homme, mais les cheveux étaient vraiment agiles comme s'ils étaient une véritable personne. Ils étaient tellement agiles qu'ils passaient dans le dos de Sai' et lui assénaient des coups dans le dos qu'il évite en mettant ses bras et donc ses faux derrière lui. Il ne veut pas être touché dans le dos, ce serait vraiment nul.
Par la suite alors qu'il se battait toujours avec les cheveux de la précieuse du gouvernement, il donnait plusieurs coups vers les cheveux, alors qu'il pensait qu'il allait les toucher la terre se mit à trembler. Ce tremblement lui rappelait une certaine technique de Barry qui était celle qui lui permettait de constituer un ring pour ne pas que quelqu'un interfère dans le combat ou qu'un combattant fuit. Alors, que le ring commençait à se constituer le sadique se retrouvait en haut d'un mur, il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire. Il regardait d'en haut les combattants qui se trouvaient dans le ring, puis il sauta avec agilité et s'attaqua directement au corsaire. Quand il arriva vers lui il donna deux coups de faux. Un nuage de poussière s'éleva par la suite, il ne savait pas si le corsaire avait été touché par le coup. Par la suite il recula un peu et se mit en position défensive prêt à combattre.


_________________
 
Spoiler:
 

 
Brofish Clan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Davy Jones
Maître du Jeu
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 12/07/2013

Feuille de personnage
Puissance: 0
Niveau Réputation: 0
Berrys: 0

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Jeu 3 Avr - 6:21

Le Venin du Serpent

Mon hydre capillaire... Cette magnifique technique que j'avais mis au point dans un équilibre parfait de puissance et d'esthétique. Cette merveille, ils avaient osé la souiller... C'était une manœuvre parfaite pour combattre et submerger un adversaire de haut niveau, ou entourer une flopée de pirate bas de gamme. Mais pour un lot d'adversaire de ce niveau, ce n'était peut être pas le meilleur choix. Ils étaient trop nombreux et pas assez mauvais pour que le nombre soit étouffé par mes magnifiques cheveux. Par chance, bien que ces rustres s'en était pris de façon honteuse à ma chevelure, ils l'avaient payés de leur personne. Aucun n'en était sorti indemne, et aussi fière que belle mon hydre avait su rendre coups pour coups.

Malheureusement, cette fierté n'atténua pas ma rage. L'odeur caractéristique des cheveux brulés, le regard fier de cet avorton enflammée et l'attitude tout aussi insolente de ses pauvres petits camarades qui l'avaient suivi dans son offensive. Laissant les mèches mortes rejoindre le sol,  j’annulai la « Ressurection » rendant ainsi à mes cheveux leur longueur normale.

« - Vous devez vous sentir fiers d'avoir réussi votre petit coup... Mais sachez que vous auriez mieux fait de ne pas riposter det de vous laisser tendrement étouffer par mon attaque. Car ce qui va suivre, sera tout aussi mortelle mais bien plus douloureux... »

Je ne pouvais m’empêcher de laisser un ricanement s’échapper de mes fines lèvres en imaginant ce qui les attendait. Ils allaient périr dans de grandes souffrances, pour ma plus grande joie. En plus d'être mes ennemis désignés, ils méritaient par leur affront toute la douleur possible.

Rejettant en arrière la kimono rose pale que je portais tout en retirant d'un léger coup de chevilles mes chaussures. Je dévoilai alors la tenue dissimulé en dessous, une tenue que je conservai pour les combats qui le méritaient.

Un ensemble sombre, dont le tissus noir n'était contrasté que par les dentelles blanches qui en recouvrait les bords. S'il semblait venir d'une autre époque de par ses motifs,  l'on réalisait qu'il était bel et bien de la notre par sa longueur plus que courte révélant les bas. En plus de mettre en valeur les longs membres et les fines attaches de mon corps svelte tout en soulignant la nature féminine enfouie en moi, cet ensemble m'offrait une liberté de mouvement totale.

Enfilant les longs gants fins attachés préalablement a la robe devant les yeux de mon public – restreint pour  l'occasion puisque cette grande brute avait osé m'emmurer dans de petits monticules de terres crasseuses qu'il devait appeler murs...- dont le regard apparaissait aussi surprit qu'intrigué par ce qui allait suivre. Étant malgré tout d'une nature généreuse, j'allais lever ce suspense insoutenable.

« - Ecole des New-comer de Kedétrav ! Lolita, la tigresse gothique ! »

Aussitôt le nom de ma technique dévoilé, le haki s'empara des ongles de mains et de mes pieds, mes cheveux virèrent intégralement au noir et même la pointe de mes dents se faisaient plus acérée qu'un félin.

*- Après l'utilisation de l'Hydre, cette ultime technique va me mettre à plat.... Mais peu importe, personne n'y à encore survécu...*

C'est avec la grâce qui me caractérise que je sautai au dessus de la rambarde boueuse qu'il avait construit. Me dévoilant ainsi à mes autres adversaires. Plusieurs d'entre eux m'avait énervé, et j'hésitai sur qui me déchainer en premier... Mais la fille me revint à l'esprit. Son air suffisant et sûre de sa beauté m'agace au plus au point, et le rouquin enflammé semble tenir à elle. Parfait.

A peine avais-je attéris sur le sol, que c'est avec toute ma vitesse – une vitesse comparable aux membres du Cipher Pol que j'ai pu croiser tout au long de ma carrière de pirate -, une vitesse me rendait invisible aux yeux de la majorité des combattants. Sauf quelques experts en déplacement rapides pouvaient discerner mon mouvement, le Soru que ca s'appelle je crois...

Bref, c'est donc ainsi propulsé que je pris le chemin me menant à la jolie rose que j'allais cueillir. Nul doute que ces petits camarades allait venir à son secours, mais chaque doigts, orteils, mèches de cheveux et dents de mon corps sont prêts à les détruire. De plus, j'étais dans cette tenue aussi souple et rapide que je pouvais l'être : ils étaient foutus....

   

 Note :  Ivre de colère et assoifé de vengeance, le Capitaine Corsaire use de son ultime technique pour littéralement se « jeter dans la mêlée ». Cet assaut ne sera pas évident à encaisser tant en vitesse qu'en force de frappe, mais il subira le contre coups après. Arriverez vous a trouver un moyen de contenir sa rage ?

   
Revenir en haut Aller en bas
Flynn D. Trafalgar
Capitaine Pirate
avatar
Messages : 311
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Puissance: 7 765
Niveau Réputation: 18
Berrys: 12 535 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Jeu 3 Avr - 19:04

Direction Kobokana pour un peu d'action !
With Ayate T. Akito, Barry Redrhum & Saizou Yukimura
Contre toutes attentes, notre petit groupe avait réussi une action combinée. Notre adversaire y avait perdu quelques plumes ou plutôt quelques cheveux. En contrepartie, cela l'avait énervé et pas qu'un peu. Il semblait fou de rage avant d'être enfermé dans une prison de terre. Prison surement inutile, mais qui valait le coup d'être tentée. On pouvait l'entendre parler, mais il nous était impossible de voir ce qu'il préparait. J'en avais plus que marre de ce petit jeu et de ces actions inutiles. Il était plus que temps de lui apprendre ce qu'est un vrai Pirate. Je ne vendrais jamais mon âme au Gouvernement, je ne suis pas aussi faible que cette raclure de Corsaire. Je laissais tomber mon manteau qui était en lambeaux. Ma chemise elle aussi était dans un sale état, elle laissait même apparaitre quelques blessures de mon précédent assaut. Je fis craquer mon cou avant de m'étendre, attendant patiemment que notre ennemi sorte de son trou. Il ne se fit pas attendre et le temps qu'il bondisse j'avais fait tomber la chemise. On pouvait ainsi voir les cicatrices présentes et passées sur mon torse, mais je n'étais pas là pour la frime. Mon sourire était là pour le confirmé, j'allais sortir l'artillerie lourde. Comme je l'avais imaginé, le Corsaire avait une nouvelle fois choisi d'attaquer Akito. Elle allait devoir se débrouiller seule sur ce coup, j'avais une autre idée en tête que de la protéger. Je m'enflammais avec beaucoup d'intensité, utilisant le Burning Man pour m'enflammer et brûler le sol tout autour de moi. Il me suffisait d'utiliser mon Haki de l'Observation pour suivre ses mouvements. Ce n'était pas une chose aisée à réaliser, mais j'avais quand même un petit temps d'avance sur lui. Il sort la grosse artillerie, dans ce cas moi aussi. J'allais surement prendre cher ou même mourir, mais peu importe. Cette enflure a voulue jouer avec le feu, il était qu'il crame en enfer.

- Désolé Akito, tu vas devoir te débrouiller toute seule cette fois… Quant à toi le Barbu, surprend moi !

Si au début je parlais à voix normal, j'hurlais les dernières paroles, intensifiant une dernière fois mes flammes. C'était une véritable fournaise autour de moi, Haki ou pas, mon adversaire allait le sentir passer. Ma vie pour sauver celles d'inconnus ? Qui l'aurait cru, je dois devenir de plus en plus con avec l'âge il faut croire. Le Burning Man était à son maximum et mon sourire carnassier n'annonçait rien de bon. Il était temps de jouer, j'espérais au moins que ce Barry Redrhum suive l'action pour mettre notre adversaire en difficulté. Sans quoi, je ne donne pas cher de ma peau.

De mon dos sortis un immense dragon de flammes qui s'enroula un bref instant autour de moi. Le crépitement des flammes faisait penser au rugissement d'une bête enragée. J'envoyais mon Dragon Fire à pleine puissance sur ma cible. Peu importe qui pouvait se trouver autour à cet instant, la zone d'action était large et c'était le but. Il s'écrasait tout prêt du Corsaire, dans l'espoir qu'il le crame une bonne fois pour toute. Je n'en avais pas terminé avec lui, quitte à tout donner, autant y aller à fond. J'allais surement vider mes batteries après ça, mais faut croire que je misais gros sur le Barbu. Akito pourrait s'en sortir, elle a l'habitude de jouer avec le feu. Quant à Saizou… peu importe s'il crame, il n'a pas été d'une grande utilité sur ce combat. L'explosion du dragon fut intense, mais je préparais déjà la suite. Je créais une balle de flammes, elle tenait dans ma main au départ. J'utilisais le Haki de l'Observation pour trouver mon adversaire dans cette fournaise et j'envoyais ma Fireball sur lui. Elle n'était pas à pleine puissance, mais elle avait de quoi faire de gros dégâts de zone. J'avais enflammé le combat comme il se doit, mais dès l'explosion de ma seconde technique, mon Burning Man s'estompait et je manquais de tomber. La fatigue se faisait ressentir mon corps semblait se faire écarteler. J'étais à bout de souffle et à deux doigts de m'écrouler, c'était mon dernier show, après ça, je n'avais plus assez pour rivaliser avec un Corsaire. Peut-être assez pour me défendre, mais pas longtemps, j'étais devenu une cible facile, mais c'était une partie de mon plan… enfin presque.
Rendez-vous en enfer... Magnus D. Jango.
Revenir en haut Aller en bas
Ayate T. Akito
Vice Capitaine
avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 22
Localisation : L'Enfer

Feuille de personnage
Puissance: 6 595
Niveau Réputation: 15
Berrys: 46 660 000

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Sam 5 Avr - 15:59



   
Get my hands dirty and chop of your fingers, for stickin ya nose in my business. ▬ Dope D.O.D

Le combat prenait de l'ampleur et cela devenait de plus en plus excitant. Son attaque n'avait pas donné de grands résultats à elle seule, mais l'attaque de groupe semblait avoir mit l'ennemi dans un état de colère incroyable. La prison de terre du géant était ce qui l'insupportait le plus, bien qu'elle ne tenait pas très longtemps. Il était de taille, certes, mais rester sur un échec n'était pas la chose à faire. La donzelle restait sur ses gardes en reculant doucement d'un pas, la prison sautait rapidement, il n'avait pas l'air très fier de lui. D'autres auraient abandonné ou aurait succombé bien plus tôt, c'est sûrement cela qui devait le mettre dans tous ses états. A nouveau, il avait décidé de l'attaquer elle, rendant la Rose hors d'elle. Pensait-il que c'était une cible facile ? C'était totalement sexiste ! La jeune fille serrait fort ses doigts sur son arme en plissant les yeux, essayant de comprendre au mieux ses mouvements, malgré sa vitesse, elle arrivait à capter le plus gros. Elle-même se déplaçait rapidement, elle savait ce que c'était. Faute d'avoir essayé, le coup était bien trop rapide pour l'arrêter, elle se le prit de pleine face avant de rouler quelque instant au sol. Accident ? Non, volontaire, elle avait empoigné ses bras de pleine force après avoir jeté son arme au sol pour le tirer avec elle dans sa chute. Quelques marques étaient visibles sur ses épaules et son visage mais elle retenait toujours le Corsaire contre elle un fin sourire sadique aux lèvres.
       
     
   
▬  Je t’emportais sûr cette fois !  
La jeune fille n'était pas du genre faible, elle avait simplement voté pour une option plus facile pour elle et pour les autres. Plantant ses griffes dans sa peau pour être sûr qu'il ne s'enfuit pas, Jango avait déjà lancé son attaque : un dragon de feu qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser et.. Gouter. Celui-ci s'écrasait lourdement près d'eux. Elle n'avait pas peur de se brûler, à vrai dire elle avait l'habitude. Finissant par lâcher sa victime, elle roulait de côté pour échapper aux flammes, se relevant un peu plus loin, la majoritée de ses vêtements étaient brûlés, elle abandonna alors sa veste pour la jeter par terre l'air déçu. Il lui faudra se trouver de nouveaux habits, comme si ça la dérangeait. Soupirant un coup alors que tous le côté droit de son corps étaient recouverts de brûlure, elle retournait récupérer son arme à terre, hors de question de lui laisser le temps de se relever et de préparer une nouvelle attaque. Se précipitant sur lui, elle tenta à nouveau de le frapper d'un coup d'estoc bien placé dans son plexus. Son souffle était court, il fallait l'avouer, Jango n'allait pas de mains mortes quand il s'agissait d'attaquer le premier. Passant une main dans ses cheveux pour les jeter en arrière, elle regardait autour d'elle, cherchant à voir ce que les autres préparait afin de conclure le plus rapidement ce combat, qui n'allait visiblement plus que dans un sens.
© Spiky Rose

   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.op-legends.net/
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Mar 8 Avr - 14:53



Le Venin du serpent.


Et la sentence de son adversaire ne tarda pas à arriver. Le temps s'était arrêté pour le capitaine Barbe Noire, il observait ce qu'il se passait dans son mur.... Saizou, qui regardait la scène sur le mur, sans agir... Il avait été inutile tout le long du combat celui la. Boire un coup après ce combat, il rêvait, Bartholomew avait juste envie de lui briser la nuque à cause de son incroyable passivité. Cet imbécile se justifiait par ailleurs d'avoir attaquer le pirate et non le corsaire car d'après ses dires le barbu s'était jeté sur son attaque. C'était pourtant pas bien compliqué de voir que le corsaire avait simplement évité le coup... Enfin si ça devait l'être pour ce type de pirate assoiffé de sang et qui ne comprenait pas la moindre équation.

Mais il n'avait pas le temps de réfléchir à ce que faisait cet énergumène, celui en face de lui méritait beaucoup plus d'attention... Premièrement il avait trouvé le temps de se changer, ce qui était encore plus loufoque que le personnage en lui-même. Ses mains, les pointes de ses cheveux, devinrent noirs. Rien de très rassurant pour le coup, et l'écrivain le savait il n'allait pas durer très longtemps avec ça. Mais il ne se passa rien. Le corsaire sauta juste en l'air en quête d'une nouvelle cible. C'était incompréhensible. Paraître si énervé envers une personne et ne pourtant pas faire attention à elle dans un combat, c'était étrange. Sa cible était la fille... Il se disait sûrement qu'elle avait déjà été protégée alors il suffisait de l'attaquer une nouvelle fois pour voir tout le monde mourir pour elle. C'était assez pitoyable comme tactique. Surtout d'après les rumeurs sur elle, elle était loin d'être la moins forte ici.

Brisant un pan de son mur, le géant voyait le capitaine corsaire apparaître par intermittence en effectuant des mouvements vifs afin de foncer vers elle. Et c'était maintenant au couple de pirates de se distinguer. Lui était tout feu tout flamme, ayant sûrement pour volonté de transformer toute la zone en fournaise, ce qui n'arrangeait pas tellement le futur empereur. Un dragon de flamme s’abattait sur le corsaire et c'était là l'occasion du Rock. Il allait devoir innover cette fois-ci. De plus ça semblait tellement facile de vaincre un corsaire quand on voyait cette Akito l’attrapait comme si elle avait affaire à un enfant... Elle l'immobilisa et alla carrément lui mettre un coup d'épée, enfin à ce qui semblait être cet homme. C'était remarquable, le groupe avait finalement une demoiselle possédant la puissance d'un amiral tellement ce combat semblait facile pour elle.

Mais elle devait forcément se tromper, c'était bien trop simple. Quatre faible des blues ne pouvait pas vaincre un capitaine Corsaire si facilement. Pour avoir été un temps dans la marine, le barbu connaissait un peu la puissance de ces personnages. Concentrant son pouvoir, lui qui avait déjà reçu pas mal de coup, commençait à grandir, grandir et grandir encore, approchant les cinq mètres il ressemblait à un colosse de terre que rien ne pouvait arrêter. Sa force était décuplée, mais aussi sa résistance. Il balança plusieurs bloc en direction du corsaire, et fonça sur lui afin d'y asséner un coup de poing assez puissant pour détruire un building. Cependant, bien qu'acculer, la précieuse semblait avoir pas mal de ressources et le géant ne tarda pas à ressentir une vive douleur dans son ventre, une mèche de cheveux remplies de haki l'empalait. Ce n'était pas agréable... il espérait pouvoir compter sur son médecin plus tard...
 


Neal Dunharow - Barry Redrhum



Revenir en haut Aller en bas
Jack D. Aniel's
Pirate
avatar
Messages : 1172
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 22

Feuille de personnage
Puissance: 9 435
Niveau Réputation: 21
Berrys: 81 920 540

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Ven 11 Avr - 20:50


Saizou était donc sur une île qui avait été détruite par un buster call, il combattait contre un corsaire qui était très fort, à quatre contre un ils n'y arrivaient pas, il était extrêmement fort, il possédait l'haki de l'armement, mais aussi celui de l'observation qui lui permettait de prédire les attaques de ses opposants, cela lui donnait un sérieux avantages contre les quatre pirates qui lui faisaient face.

Après que le sadique pensait avoir touché le corsaire qui en fait n'était pas le cas. Il s'était changé, il avait revêtu un accoutrement qui lui collait à la peau. Il donnait l'impression d'être plus souple grâce à cette tenue, il avait sauté par-dessus le mur de Barry qui celui-ci cassa par la suite pour pouvoir se battre lui aussi et donc pour que Sai' puisse aussi aller combattre, car il a l'impression de rien faire ici, d'être d'aucune utilité, car il n'arrivait même pas à toucher l'autre corsaire, alors qu'Akito l'avait attrapé, même elle était plus puissante que notre pirate. Pendant que la rose tenait le corsaire l'homme de feu s'excitait, il faisait de plus en plus chaud là où ils se trouvaient, car Jango utilisait une de ses techniques qui avaient l'air d'intensifier son feu. Ensuite, il utilisait une autre de ses techniques qui lui permettaient de créer un dragon de feu qui allait s'abattre près de la rose et de l'homme aux cheveux multicolores.

Le barbu commençait à devenir de plus en plus gros, il devenait un vrai colosse de terre qui avait l'air d'être beaucoup plus puissant ainsi qu'avoir une meilleure résistance pour pouvoir battre ce Corsaire qui avait changé, car ses cheveux, ses ongles, ses dents étaient noires, il les avait imprégné d'haki, cela avait l'air d'être une technique hyper puissante, mais qui allait lui demander beaucoup d'énergie et peut-être que les pirates devraient attaquer à ce moment précis pour pouvoir acculer le corsaire. Le colosse de terre fonça vers l'homme chevelu pour lui asséner un coup de poing sur la précieuse du gouvernement qui avait l'air d'avoir touché sa cible.

Mais quand on regardait le combat on pouvait voir que Barry s'était prit une paire de cheveux dans le bide, c'était pourtant un logia et il s'est quand même fait toucher, cela veut dire que cette chose noire peut toucher les logia, c'est donc pour ça que notre héros avait réussi à toucher Barry lors sa précédente attaque. L'homme à la longue chevelure avait réussi à empaler l'homme de terre avec ses cheveux rempli de fluide, le sadique qui était resté en retrait devait faire quelques choses, mais il ne savait pas quoi faire, car il ne devait pas être le plus puissant face à tous ces pirates qui s'attaquent au corsaire sans prendre conscience du danger alors que lui reste sur le côté. Alors, changeant ses faux en de plus grande faux qui était l'évolution de sa première technique. Il essaya d'imprégner ses faux d'haki qui par la suite envoya sa faux sur les cheveux qui ont empalé le barbu, il avait réussi à couper les cheveux, mais aller donc attiser la haine du corsaire sur lui. Puis il dématérialisa ses faux rapidement en allant rapidement vers Barry puis il utilisa une nouvelle technique qu'il n'avait pas encore utilisé et qu'il venait d'imaginer. Pourquoi ne pas tenter d'envoyer des épines de sang hein ?

Créant des épines à la place de ses faux, puis il envoya plusieurs vagues d'épines vers le corsaire qui par la suite avait dû éviter, mais un petit nuage de poussière qui pouvait camoufler pour le moment Sai' qui s'était retourné vers l'homme de terre tous en se mordant le pouce, mais pourquoi faire ? Il mit son sang avec celui de Barry puis il se concentra et matérialisa une petite armure au niveau de l'endroit où le barbu s'était fait empaler, il ne voulait pas qu'il meurt, mais il ne voulait pas se faire pardonner pour n'avoir rien fait, il voulait simplement être en surnombre pour pouvoir battre le corsaire, car c'était peut-être la seule solution pour pouvoir le battre.



_________________
 
Spoiler:
 

 
Brofish Clan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Davy Jones
Maître du Jeu
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 12/07/2013

Feuille de personnage
Puissance: 0
Niveau Réputation: 0
Berrys: 0

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Dim 20 Avr - 17:19

TITRE DU RP


Ma souplesse et ma vitesse étaient décuplées dans cette nouvelle tenue qui n'entravait aucun de mes mouvements tout en soulignant ma grâce naturelle. La jeune fille aux cheveux roses que j avais pris pour cible ne pourrait rivaliser sur aucun de ces terrains avec moi, et quelque soit son attaque j'y ferais face sans peine.

* - Inutile de tenter quoi que ce soit tu es déjà morte...*

Attaque ? Contre attaque ? Esquive ? Je ne quittais pas son sabre des yeux tout en visualisant mentalement son corps frêle déchiqueté par mes ongles noirs. Son capitaine aux cheveux rouges avait tout l air lassé de prendre les coups pour elle, détruisant ainsi tout espoir pour elle de s'en sortir. Cette première victoire à venir m'arrachait un sourire conquérant alors que je n étais plus qu'à une seconde de la voir saigner à blanc par mes propres mains.

* - Quoi mais .. Que fait elle ?!*

Contre toute attente et contredisant toute mes prédictions, ce sont ses propres doigts que je sentis s'enrouler autour de mon avant bras. Bien moins tranchants que les miens, ses ongles se frayèrent tout de même un chemin à travers ma peau délicate tant sa poigne était féroce.

En parallèle de quoi, le diablotin aux cheveux rouges qui l'avaient abandonné un peu plus tôt s'embrasa avec assez d'intensité pour presque me brûler malgré la distance et l'absence de contact.

* - Elle se sacrifie ... ?!*

Cette confiance que je pensais superficielle l avait poussée à aller jusqu'à m'enchainer à elle pour nous offrir tout deux à son capitaine. Non... Je n'allais pas être vaincu par les sentiments médiocres de ces deux êtres insignifiants, jamais !

Rendant la pareille à ma nouvelle entrave, j enfonçais mes griffes noires au plus profond de ses flancs allant jusqu'à mêler mes doigts à ses côtes dans une emprise sanguinaire. Avant même que je ne puisse constater avec une joie non contenue la souffrance de ma victime, le dragon de feu nous traversa avec toute sa fureur.

Mes cheveux et le fluide qu'il me restait comme unique protection ne furent pas suffisant pour supporter sans peine la déflagration de cette attaque. Quand les flammes cessèrent de nous entourer, je ne pouvais savoir quelle partie de mon corps était brûlée ou non tant chacune d’entre elles étaient douloureuses.

" - Petite garce, tu m'auras peut être agrippé la main mais c'est une chute que tu feras se..."

Sans aucune pitié pour mon état, les événements n eurent aucune pitié pour moi et ne me laissèrent même pas le temps de finir ma phrase qu'une nouvelle attaque me prit pour cible. Ma maîtrise du fluide perceptif m'alerta malgré la fatigue et la douleur qui envahissaient tout mon corps, ne m'offrant que la solution réflexomatique de jeter Akito vers les projectiles m'étant destinés.

Manque de chance, ayant agis par instinct en comptant sur mon Haki sans prendre le temps d'analyser quoi que ce soit, je n'avais pas vu qu'il y avait deux tireurs.

Le corps de la rose vola vers le sanguinaire du groupe, traversant dans sa course les épines qu'il avait lancé pour finir sa violente trajectoire contre lui dans un puissant impact. Pendant que de mon côté, de lourds rochers s'abattirent sur moi brisant quelques un de mes os au passage.


Le champ de bataille avait bien changé d'allure... Jango ayant tout donné dans sa dernière attaque était dans un état d épuisement rare. Son bras droit gravement blessé par mes soins venait elle de heurter Saizou avec force tandis que le plus grand d'entre eux - étrangement encore bien plus grand encore en l’instant, ressemblant alors à un golem de terre - gisait embroché par une épaisse mèche de cheveux pleine de fluide combatif.

De mon côté, le spectacle était tout aussi tristement affligeant... J’étais vidé de mes forces par l'usage intensif et répété du Haki, brûlé, frappé et comble de la souffrance : les cheveux plus décoiffés et malmenés que jamais. Ce combat n'avait pas prit la tournure qu'il aurait dû suivre...

" - On dirait bien que les dieux capricieux ont décidés de donner une chance à la vermine aujourd'hui... Pour ceux qui survivront à leurs blessures, gardez ce jour en mémoire comme celui où je vous ai épargné."

Allant pour disparaître d'un saut vif normalement invisible, je sentis mes pieds restés cloués au sol rattachés à celui ci par d'épaisses chaînes noires. Reconnaissant cette technique signature, c'est avec crainte que je tourna le regard pour apercevoir Jericko sorti de dieu seuĺ sait où...

Si d'ordinaire mes chances de parvenir à lui échapper étaient assez plausibles pour tenter le coup, je n'étais actuellement même pas capable de lui offrir une poursuite divertissante. Et c’était une bien mauvaise nouvelle, car je savais très bien pourquoi il était là… Tout le monde lié d’une façon ou d’une autre au gouvernement mondial sait quand et pourquoi Jericko se déplace…

" - Mais allons j ai toujours fais ce qui était prévu, ce n'est pas ma fau.."

***

Ce fut la dernière fois que l'on coupa la parole au capitaine corsaire. Une chaîne lui traversa le visage d'une force rare faisant éclater sa boîte crânienne. Lui qui était si fier de sa beauté venait d'être anéanti de la pire des façons possibles. Son assassin, l'homme aux cheveux vert habillé d'un costume noir se tenait à quelqueś mètres de lui. Le visage impassible à l'exception d'un léger sourire en coin, il s'adressa aux pirates :

«  - Douseiaisha Taiyoo a échoué à éliminer des pirates amateurs et ne méritait plus son titre. Je ne m'abaisserai pas à corriger les erreurs d'un faible en balayant du revers de la main quelques minables à demi morts.. Considérez vous donc en sursis, pour quelques temps… »

Et sans un mot de plus, le numéro 2 du gouvernement disparu comme il était venu laissant les pirates à leurs blessures et interrogations.



Note : Fin d'un beau combat... A vous de conclure comme il vous plait, en espérant que vous arriverez à ramper jusqu'à la plage de l'île ;)..
 



Revenir en haut Aller en bas
Davy Jones
Maître du Jeu
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 12/07/2013

Feuille de personnage
Puissance: 0
Niveau Réputation: 0
Berrys: 0

MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   Mer 7 Mai - 9:53

La dernière scène...
La bataille avait pris fin et Kobokana reprenait peu à peu son calme macabre. Le chaos et la souffrance avait peu à peu imprégné les lieux. Comme par le passé, ce lieu connut une bataille épique. En revanche, la fin est loin d'être la même. Les survivants, pirates pour la plupart, repartent tous en un seul morceau ou presque. On soigne les blessés et on rejoint le navire qui nous a trainés jusqu'à cet enfer, puis on repart pour de nouvelles aventures. Mais ce n'est pas tant la bataille, que l'issue des combats qui a marqué ces pirates. Tous en sont témoins, le Gouvernement a assassiné froidement et avec une facilité déconcertante, les corsaires présents. La totalité de l'équipage de Douseiaisha Taiyoo est tombé, non pas par la main des pirates, mais par celle de Jericko. Fin manipulateur et calculateur sans pitié, il mit en place ce plan machiavélique pour se débarrasser des gêneurs. Les pirates n'étaient que des jouets, rien de plus que de simples pions que l'on utilise à sa guise. Tandis que la plupart sont déjà sur les mers, au cœur de la ville, on assiste à une scène inhabituelle. Jericko est assis sur un vieux banc de pierre et il déguste une pomme. Une scène anodine et sans conséquences… en apparence seulement. Car la voix de l'agent s'élève dans le calme glacial de la ville. Il sourit et semble amusé.

- Allons, ne reste pas dans l'ombre Onigaïa… le spectacle était-il à ton goût ?

Dans l'ombre d'une ruelle, une imposante silhouette à l'allure non-humaine est présente. Ses yeux rouges brillent dans la nuit et il semble être un simple spectateur. Jusque-là, il ne s'était pas montré, ni aux yeux des pirates, ni à ceux des corsaires. Malgré ça, l'Agent du Gouvernement semble bien le connaitre, puisqu'il l'a appelé par son prénom. L'étrange créature sort alors de l'ombre pour apparaitre à la lumière de la lune. Il arbore un long manteau blanc, semblable à celui de la marine, mais l'emblème dans le dos diffère de ce dernier. Il s'agit de deux haches en croix, surplombé d'une épée. C'est emblème est très peu connu, que ça soit sur les Blues ou sur Grand Line. En revanche, sur le Nouveau Monde, même les empereurs le connaissent. Alors qui est cette étrange créature qui fait face à Jericko avec un large sourire. Il ne reste pas longtemps, il tourne le dos à l'Agent et se met en marche. Après quelques pas, il se retourne et répond enfin à son interlocuteur.


- Je n'aime pas les mélodrames personnellement, je trouve que tu en fais beaucoup trop… J'aurais opté pour un message plus fort, en empalant ces vermines de pirates sur les quais de Marinford par exemple.
- Allons, ne soit si négatif… après tout, tu es officiellement un Capitaine Corsaire.
- Votre intelligence, aussi grande soit-elle, sera votre perte mon ami… j'imagine que les autres arriveront bientôt…

Jericko esquisse un large sourire, presque normal, mais encore plus flippant que d'habitude. Onigaïa soupir longuement et repart simplement. Il se retourne, mais l'Agent a déjà disparu. Il esquisse à son tour un sourire, avant de reprendre sa marche. Impossible de dire ce que prépare le Gouvernement, mais cela n'annonce rien de bon. Il semblerait que des changements soient mis en place sous peu et cela peut devenir assez inquiétant. L'avenir s'annonce plus sombre que jamais et cela semble si facile pour Jericko de jouer avec la vie des gens…



Note : C'est donc avec cette scène apparition que se conclue la Bataille de Kobakana. D'ici peu de temps, vous en saurez plus et tout deviendra plus clair. Sachez simplement que quelques changements vont faire leur apparition. La suite de cet évent arrivera, je l'espère, bientôt, donc surveillez les news, car ça risque de bouger !
Ordre de Passage : //
Note : //
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.   

Revenir en haut Aller en bas
 

○ Le venin du serpent, Douseiaisha Taiyoo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» La chasse au serpent
» Dans les machoire du serpent (en cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Taverne du Flood :: Event - Kobokana-